Marcel Wouda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcel Wouda Swimming pictogram white.png
Informations
Nages 4 nages
Période active Années 1990, début 2000
Nationalité Drapeau : Pays-Bas Néerlandais
Naissance 23 janvier 1972
Lieu Tilburg
Records
Grand bassin 2 records du monde en PB sur 400 m 4 nages
Distinctions
Médaillé de bronze olympique en 2000
Champion du monde en 1998
Neuf titres de champion d'Europe

Marcel Wouda, né le 23 janvier 1972 à Tilburg, est un ancien nageur néerlandais. Il fut le premier champion du monde néerlandais en natation en remportant le 200 m 4 nages aux Mondiaux 1998 à Perth.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts olympiques à Barcelone en 1992 ; il est alors le seul nageur masculin de la délégation néerlandaise de natation qui réalise un zéro pointé en termes de médailles. Alors que les conditions d'entraînement aux Pays-Bas ne lui permettaient plus de progresser, Wouda rejoint l'Université du Michigan à Ann Arbor où, entraîné par Jon Urbanchek, il côtoie les nageurs Eric Namesnik, Gustavo Borges ou Tom Dolan. Pourtant, en 1995, il retourne s'entraîner aux Pays-Bas auprès de Jacco Verhaeren au sein de la structure du PSV Eindhoven qui permet à la natation batave de se reconstruire progressivement après l'échec olympique de Barcelone[1]. Son palmarès s'enrichie alors puisqu'il obtient deux médailles mondiales en petit bassin et bat le record du monde du 400 m 4 nages toujours en bassin de 25 m. Lors des championnats du monde 1998 de Perth, il décroche la médaille d'or sur 200 m 4 nages en devançant le Français Xavier Marchand et termine second sur 400 m 4 nages. Symbole de la nouvelle vitalité de la natation néerlandaise (avec les sprinteurs Pieter van den Hoogenband ou Inge de Bruijn), il dispute les Jeux de Sydney en 2000 avec ambition. Terminant second avec le relais 4 × 200 m nage libre néerlandais, il échoue lors des épreuves individuelles à la cinquième place sur 200 m 4 nages. C'est après sa troisième participation olympique qu'il décide d'arrêter sa carrière sportive.

S'il n'a jamais brillé à titre individuel aux J.O., son palmarès au niveau européen est beaucoup plus riche puisqu'il a remporté cinq titres de champion d'Europe en grand bassin dont 3 en individuel tous obtenus en 4 nages. Il a, en outre, gagné quatre médailles d'or en petit bassin.

Records[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

  • Jeux olympiques de 2000 à Sydney (Australie) :
    • 5e sur l'épreuve du 200 m 4 nages (2 min 01 s 48).
    • 4e avec le relais néerlandais 4 × 100 m 4 nages.
    • médaille de bronze Médaille de bronze avec le relais néerlandais 4 × 200 m nage libre.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

En grand bassin[modifier | modifier le code]

  • Championnats du monde 1998 à Perth (Australie)
    • médaille d'or Médaille d'or du 200 m 4 nages (2 min 01 s 18)
    • médaille d'argent Médaille d'argent du 400 m 4 nages (4 min 15 s 53)
    • médaille d'argent Médaille d'argent avec le relais néerlandais 4 × 200 m nage libre

En petit bassin[modifier | modifier le code]

  • Championnats du monde 1999 à Hong Kong
    • médaille d'argent Médaille d'argent du 400 m 4 nages (4 min 09 s 29)
    • médaille de bronze Médaille de bronze du 200 m 4 nages (1 min 58 s 63)
    • médaille d'argent Médaille d'argent du relais 4 × 100 m nage libre (3 min 11 s 57)
    • médaille d'or Médaille d'or du relais 4 × 200 m nage libre (7 min 04 s 48)

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Grand bassin
Année / Discipline 4 nages Relais
200 m 400 m 4 × 100 NL 4 × 200 NL 4 × 100 4N
1993
Sheffield
- 3e - - -
1995
Vienne
- 5e - 7e -
1997
Séville
1er 1er - 2e -
1999
Istanbul
1er 3e 1er - 1er
2000
Helsinki
7e - - 3e -
Petit bassin
Année / Discipline 4 nages Relais
100 m 200 m 400 m 4 × 50 NL
1996
Rostock
1er 1er 1er -
1998
Sheffield
- 2e 1er -
1999
Lisbonne
3e 1er - 3e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "La marque orange", article du site Internet de L'Équipe, lequipe.fr 3 mars 2000.