Liam Tancock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liam Tancock Swimming pictogram white.png
Informations
Nages Dos, quatre nages
Nationalité Anglais
Naissance 7 mai 1985 (29 ans)
Lieu Exeter
Club Loughborough University SC
Records
Grand bassin 50 m dos : 24 s 4
Palmarès
Ch. du monde grand bassin 1 3
Ch. du monde petit bassin 1 2 1
Ch. d'Europe grand bassin 1 2
Ch. d'Europe petit bassin 3

Liam Tancock (né le 7 mai 1985 à Exeter en Angleterre) est un nageur britannique spécialiste des épreuves de dos (50 et 100 m) et de quatre nages (200 m). Champion du monde du 50 m dos en 2009 à Rome, il détient le record du monde de cette épreuve en 24,04 secondes. Il compte en outre trois médailles de bronze planétaires en grand bassin ainsi qu'un titre mondial en petit bassin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Liam Tancock début la natation dans sa ville natale à l'Exeter City Swimming Club et continue au haut niveau à l'Université de Loughborough où il étudie les sciences du sport[1],[2]. Dès ses jeunes années, il s'illustre en se construisant un palmarès imposant. Ainsi, en 2003, il devient champion d'Europe junior du 50 m dos et remporte les médailles de bronze des 100 m dos et relais 4 × 100 m quatre nages. Plus tôt, en 2001, il décrochait deux médailles d'or lors du Festival olympique de la jeunesse européenne en gagnant les 100 m dos et 200 m quatre nages. Sur le plan national, il monte pour la première fois sur le podium des Championnats de Grande-Bretagne en 2003. L'année suivante, cette compétition sert les sélections olympiques britanniques pour les Jeux d'Athènes. Alors que les seuls deux premiers peuvent prétendre à ces sélections, il échoue au troisième rang du 100 m dos en 55 s 71.

En 2005, il remporte son premier titre national en gagnant le 50 m dos en 25 s 38. Cette performance, ajoutée à sa deuxième place sur 100 m, le qualifie pour les Championnats du monde organisés à Montréal durant l'été. Au Canada, il enlève la médaille de bronze du 50 m dos en 25 s 02, derrière le Grec Aristeidis Grigoriadis et l'Australien Matt Welsh. Par ailleurs, il ne parvient pas à atteindre la finale du 100 m. Il conclut cette année par une participation réussie aux Championnats d'Europe en petit bassin disputés en Italie à Trieste. Le Britannique y décroche trois médailles, toutes en bronze. Ses progrès sont constants l'année suivante. Il se distingue ainsi lors des Jeux du Commonwealth notamment en s'imposant sur 100 m dos. De même, il enlève le bronze au titre du relais 4 × 100 m quatre nages et obtient des places d'honneur en individuel aux Championnats d'Europe à Budapest.

Il confirme ces performances en 2007 au niveau planétaire lors des Championnats du monde de Melbourne. Qualifié en finale du 100 m, il termine troisième derrière les Américains Aaron Peirsol et Ryan Lochte, se classant premier européen. Il réédite pareille performance sur la distance inférieure derrière le Sud-africain Gerhard Zandberg et l'Allemand Thomas Rupprath. L'année 2008 est marquée par les Jeux olympiques d'été de 2008. Liam Tancock se distingue avant ce rendez-vous en particulier lors des sélections olympiques lors desquelles il bat le record du monde du 50 m dos au départ du 200 m dos, une épreuve non olympique toutefois. Il est le premier Britannique à battre un record du monde depuis 1990 et le brasseur Adrian Moorhouse[3]. En vertu de sa troisième place mondiale en 2007, il est pré-sélectionné sur 100 m et n'a pas besoin de s'aligner lors de ces sélections[4]. Inscrit en revanche sur 200 m quatre nages, il s'illustre en réalisant la quatrième performance mondiale de l'histoire en 1 min 57 s 79 lors des séries[5]. Le lendemain en finale, il se qualifie en deuxième position derrière James Goddard. Immédiatement après ces championnats, le nageur dispute les Mondiaux en petit bassin à Manchester. Il y remporte quatre médailles dont l'or du 100 m dos agrémenté du record d'Europe de l'épreuve en 50,14 secondes.

Aux Jeux, il fait figure d'outsider aussi bien sur 100 m dos que sur 200 m quatre nages bien qu'il n'ait pas de temps de référence depuis le début de la saison 2008 sur 100 m dos. Sur 200 m quatre nages en revanche, il se présente avec le cinquième temps des engagés[6]. Malgré sa confiance affichée, il ne remporte aucune médaille lors des Jeux mais nage trois finales. Sixième sur 100 m dos puis dernier de la finale du 200 m quatre nages, il conclut l'événement olympique avec une septième place au sein du relais 4 × 100 m quatre nages britannique.

L'année suivante, il s'affirme sur 50 m dos en remportant le titre mondial à Rome tout en battant à deux reprises le record du monde. Il échoue par ailleurs au pied du podium du 100 m dos en 52 s 73, son nouveau record personnel, à neuf centièmes du podium occupé par le Japonais Junya Koga, l'Allemand Helge Meeuw et l'Espagnol Aschwin Wildeboer.

Divers[modifier | modifier le code]

En 2008, Liam Tancock est lié à l'équipementier australien Speedo. À ce titre, il participe en février 2008 à la campagne mondiale de lancement de la combinaison LZR Racer[7], ce après avoir participé à son développement[8]. C'est d'ailleurs avec cette tenue controversée qu'il nage ses compétitions en 2008.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Pékin 2008
100 m dos 6e
53 s 39
200 m quatre nages 8e
2 min 0 s 76
4 × 100 m quatre nages 7e
3 min 33 s 69

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Grand bassin Petit bassin
Montréal 2005 Melbourne 2007 Rome 2009 Shangai 2011 Shanghai 2006 Manchester 2008
50 m dos Bronze
25 s 02
Bronze
25 s 23
Or
24 s 04 – RM
17e temps en demi-finale
25 s 08
Argent
23 s 53
100 m dos 10e temps en demi-finale
55 s 07
Bronze
53 s 61
4e
52 s 73
18e temps en demi-finale
53 s 90
Or
50 s 14 – RE
100 m quatre nages 5e
54 s 22
Bronze
52 s 22
200 m quatre nages Argent
1 min 53 s 10
4 × 100 m quatre nages 5e
3 min 36 s 18
Disqualifié 5e
3 min 28 s 38
4 × 100 m nage libre 8e
3 min 15 s 03

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Grand bassin Petit bassin
Budapest 2006 Eindhoven 2008 Budapest 2010 Trieste 2005 Helsinki 2006
50 m dos 6e
25 s 53
Argent
24 s 70
Bronze
24 s 06
4e
24 s 25
100 m dos 4e
54 s 51
9e temps en demi-finale
55 s 11
Bronze
53 s 86
16e temps en demi-finale
53 s 62
4 × 100 m quatre nages Bronze
3 min 36 s 61
4 × 50 m quatre nages Bronze
1 min 35 s 22
6e
1 min 36 s 43
4 × 50 m nage libre Bronze
1 min 25 s 85

Jeux du Commonwealth[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Ces tableaux détaillent les records personnels de Liam Tancock en grand bassin au 2 août 2009. L'indication RM précise que le record personnel du Britannique constitue l'actuel record du monde de l'épreuve en question.

Records personnels en grand bassin [9],[10]
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
50 m dos 24 s 04 – RM Championnats du monde 2009 Rome, Italie 02/08/2009
100 m dos 52 s 73 Championnats du monde 2009 Rome, Italie 28/07/2009
200 m quatre nages 1 min 57 s 79 Championnats de Grande-Bretagne 2008 Sheffield, Royaume-Uni 01/04/2008

Records du monde battus[modifier | modifier le code]

Ce tableau détaille les trois records du monde battus par Liam Tancock durant sa carrière ; tous ont été établis en grand bassin.

Records du monde individuels battus par Liam Tancock
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
50 m dos en grand bassin 24 s 47 Championnats de Grande-Bretagne 2009 Sheffield, Royaume-Uni 02/04/2008
24 s 08 Championnats du monde 2009 (demi-finales) Rome, Italie 01/08/2009
24 s 04 Championnats du monde 2009 (finale) Rome, Italie 02/08/2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nageurs internationaux du club de l'Université de Loughborough, sur loughboroughswimming.com. Consulté le 3 août 2009.
  2. (en) Profil, sur olympics.org.uk. Consulté le 3 août 2009.
  3. (en) Craig Lord, « Liam Tancock shatters world record to lay down early marker for Beijing », sur timesonline.co.uk, 3 avril 2008. Consulté le 3 août 2009.
  4. (en) Craig Lord, « Lowe And Gandy Join 200 Fly Hunt », sur swimnews.com, 1er avril 2008. Consulté le 3 août 2009.
  5. (en) Craig Lord, « Tancock Settles Fight With 1:57.79 C'Wealth IM Record », sur swimnews.com, 1er avril 2008. Consulté le 3 août 2009.
  6. (en) « Tancock Ready To Back Up On Past Form », sur swimnews.com, 6 août 2008. Consulté le 3 août 2009.
  7. (en) « USA Swimming official calls for restrictions on radical Speedo suit to end 'unfairness' », sur telegraph.co.uk, 25 novembre 2008. Consulté le 3 août 2009.
  8. Informations techniques de la LZR Racer, sur athlete-attitude.com. Consulté le 3 août 2009.
  9. Profil, sur swimrankings.net.
  10. Profil, site de la Fédération britannique de natation.

Liens externes[modifier | modifier le code]