Amélanchier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Amelanchier est un genre d'arbustes ou d'arbres rustiques, les amélanchiers, originaire d'Amérique du Nord et d'Europe quant à l'espèce Amelanchier ovalis, est composé de 26 espèces et appartenant à la famille des Rosaceae, sous-famille des Maloideae.

Aux États-Unis, il est dit que l'amélanchier « ouvre et ferme la saison végétale ». Dans l'Europe médiévale, l'amélanchier était surnommé l'Arbre aux Oiseaux, faisant souvent partie des jardins des simples des monastères ou du jardin central des cloîtres.

Description[modifier | modifier le code]

Les amélanchiers, 3 à 5 mètres de haut pour 3 mètres de large, prospèrent principalement sur des sols acides et surtout pas calcaires. L'arbre a besoin d'une terre riche, profonde, fraîche, consistante. Ses feuilles caduques, simples, vertes prennent de belles couleurs cuivre et pourpre en automne. L'amélanchier supporte des températures très froides jusqu'à –30 ° C, mais craint les étés trop secs et les vents desséchants. Il peut donc être nécessaire durant l'été de protéger le pied de l'arbre afin de lui conserver son humidité en empêchant l'évaporation du sol.

Les amélanchiers ont des fleurs étoilées généralement blanches, en grappes terminales, plus ou moins roses selon les variétés. Le calice est pentalobé. Les pétales sont généralement oblongs-obovés. Les étamines sont nombreuses et le pistil est formé de 5 carpelles fermés et concrescents en un ovaire pentaloculaire, surmonté de 5 styles unis à la base. La floraison est brève et ne dépasse pas une dizaine de jours courant avril et exhale un parfum doux légèrement vanillé.

Les fleurs donnent des piridions qui ressemblent à des baies. Ces fruits sont comestibles, rouges ou noires, appelés amélanches (ou saskatoon en langue Cri, d'où l'autre expression les désignant, « baies de Saskatoon »[réf. nécessaire]). Ce sont des fruits décaloculaires (à dix loges) par l'établissement de fausses cloisons.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Les fruits sont nommés amélanches et sont comestibles crus ou cuits. Les fruits les plus appréciés sont ceux des A. alnifolia, A. canadensis, A. laevis, A. lamarckii, A. stolonifera, A. × grandiflora.

Au Québec, ils sont généralement mieux connus sous le nom de « poires sauvages ». Ils possèdent une enzyme qui les empêche de prendre en confiture ou en gelée[réf. nécessaire].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

La taxonomie des amélanchiers est assez complexe. Selon les auteurs, certains taxons sont considérés comme espèces, sous-espèces, variétés ou même synonymes. De plus, la difficulté de différenciation des espèces est compliquée par le fait qu'elles s'hybrident naturellement entre elles et sont parfois polyploïdes (plus de deux exemplaires de chacun des chromosomes), ou se reproduisent par apomixie (fleur non fécondées mais graines fertiles)[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom « amélanchier » est dérivé du provençal ou du savoyard amélanquier, soit en langue d'oc amelanco, lui-même venant du gaulois (Larousse). Le terme désigne l’espèce indigène européenne (Amelanchier ovalis, l'amélanchier à feuilles ovales) qui était également appelée néflier sauvage ou arbre aux oiseaux et qui est un arbuste (rosacée) des rocailles de montagne, au fruit comestible dont le nom est l'amélanche (nom féminin).

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lauriault, Jean, "Guide d'identification des arbres du Canada", Musées nationaux du Canada, Éd. Marcel Broquet, ISBN 2-89000-182-2 (1987).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :