Épine-vinette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Berberis vulgaris

Le Vinettier ou l’Épine-vinette (Berberis vulgaris) est un arbuste de la famille des Berbéridacées. En France, à partir du XIXe siècle, l'épine-vinette était fréquemment éradiquée car c'est un hôte intermédiaire dans le cycle de la rouille noire du blé, un champignon pathogène des céréales. Cependant elle reste présente dans les zones de coteaux calcaires d'une grande moitié nord de la France[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Berberis, nom arabe du fruit de la plante ; il signifierait coquille car les pétales creux sont en forme de coquille. Vinette est le nom vulgaire de l'oseille dont les feuilles rappellent le goût.

Description[modifier | modifier le code]

Épine-vinette
Inflorescence de l’épine-vinette

L'épine-vinette est un arbuste caduc à semi-persistant, épineux, très ramifié, atteignant 1,5 à 3 mètres de haut. Ses rameaux jaunâtres et ridés portent des épines trifurquées.
Ses feuilles ovales, finement dentelées, glabres, alternes et fasciculées, sont vert clair au-dessus et glauques au revers[2].

Les inflorescences consistent en des grappes de petites fleurs jaune d'or éclosant d'avril à juin.

Les fruits sont des baies rouges, plus ou moins pruineuses, mesurant généralement de 7 à 12 mm de long et de 3 à 5 mm de large. Les grappes portent généralement de huit à quinze baies.

Sa longévité est de 25 à 50 ans[réf. nécessaire].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Avant leur maturité leurs baies sont faiblement toxiques car elles contiennent de la berbérine[réf. nécessaire]. Mûres en septembre, elles sont comestibles crues ou cuites.

Les baies vertes sont employées avec les sauces piquantes et les viandes rôties qu'elles relèvent de leur goût acidulé. Les fruits rouges se cuisent en confiture.

Une assiette de zereshk polo, un plat de riz iranien avec des baies rouges d'épine-vinette séchées.

L'Iran est un important producteur[3] et consommateur de baies séchées d'épine-vinette[réf. nécessaire], (zereshk /زرشک en persan), celles-ci entrant dans la composition du zereshk polo (riz aux zereshks), les baies rouges ajoutant au riz de la couleur et un goût acidulé[4].

En infusion  : une pincée d'épine-vinette, une pincée d'anis vert et une pincée d'anis étoilé donnent un tisane digestive d'un goût et d'une couleur attrayante.

L'écorce des tiges et des racines possède quant à elle des propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes. La consommation de cette plante est déconseillée pendant la grossesse[réf. nécessaire].

Ses graines étaient un des constituants du diascordium et du diaprun solutif de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle [5].

Son bois, fin et dur, de couleur jaune, a été utilisé en marqueterie et en teinturerie[réf. nécessaire].

Habitats[modifier | modifier le code]

Fruits de l'épine-vinette.

Coteaux calcaires et friches.

Autres espèces du genre Berberis[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Cuziat, De l'influence de l'épine-vinette sur les céréales, dans La société d'émulation des Côtes-du-Nord, 1882, p. 27-32.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. fiche INPN
  2. Marjorie Blamey, Christopher Grey-Wilson La flore d'Europe occidentale, éd. Flammarion, 2003.
  3. Therapeutic application of different parts Berberis vulgaris [1]
  4. Barberry Growing In Iran
  5. D'après Maistral, in Yannick Romieux, De la hune au mortier, Éditions ACL, Nantes, 1986.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :