Viorne obier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubier (homonymie).

La viorne obier (Viburnum opulus) est un arbuste à feuilles caduques et palmées, de la famille des Adoxacées.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Autres noms communs : rose de Gueldre, obier, viorne aubier, aubier, boule de neige pour le cultivar 'Roseum' .

Description[modifier | modifier le code]

Haute de un à 4 m, la viorne obier possède des feuilles lobées qui atteignent 5 à 11 cm de longueur.

Les fleurs blanches forment de mai à juillet de larges ombelles avec des fleurs centrales petites et fertiles et de grandes fleurs extérieures stériles.

Les fruits sont des baies rouges un peu malodorantes à maturité, considérées comme non comestibles, mais utilisées dans les médecines traditionnelles comme toni-cardiaques.

Le cultivar " Boule de neige " (Viburnum opulus 'Roseum') dont toutes les fleurs sont blanches (en opposition avec son nom) est souvent planté dans les parcs et jardins ; toutes ses fleurs sont stériles et semblables aux fleurs périphériques de la variété sauvage[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

C'est un arbuste des bois sur sol humide et des marais, ne dépassant pas l'altitude de 1 600 m. Ses branches au contact du sol marcottent facilement (émettent des racines) qui augmentent d'autant sa forme buissonneuse.

Répartition[modifier | modifier le code]

La viorne obier est présente en Amérique du Nord (aux États-Unis et au Canada), en Europe et dans une grande partie de l'Asie.

Photos[modifier | modifier le code]

L'obier dans la tradition slave[modifier | modifier le code]

L'obier joue un grand rôle dans la tradition slave et russe en particulier. Son nom russe, калина (kalina) est, sous sa forme hypocoristique, à l'origine de la célèbre chanson Kalinka (littéralement « petite baie d'obier »). L'obier est, chez les Ukrainiens notamment, le symbole de l'amour ; on le retrouve dans de nombreux contes et chansons[2]. L'obier (Viburnum) est un symbole national ukrainien ; la chanson Tchervona Kalyna (« Obier Rouge ») était l'hymne de l'Armée insurrectionnelle ukrainienne. Les baies d'obier ont aussi traditionnellement un usage médicinal.

Les contes et bylines russes font fréquemment mention du « pont d'obier » (kalinoviy most), qui traverse la « rivière de cassis » ou « rivière de feu », et sur lequel se déroulent notamment des batailles. Le bois d'obier, fragile, paraissant peu destiné à la fabrication de ponts, il semble que cette expression soit réservée aux contes merveilleux, avec un sens symbolique particulier (le pont reliant le monde des vivants et le monde des morts). Le terme n'aurait en fait originellement pas de rapport avec l'obier, mais avec le verbe phonétiquement voisin kalit' , « chauffer au rouge » ; les deux termes partageant la référence à la couleur rouge, couleur des baies de l'obier[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. Lambinon et al., Nouvelle flore de la Belgique, du G.-D. de Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines, édition du Jardin botanique national de Belgique,‎ 6e éd. 2012, 1195 p. (ISBN 978-90-72619-88-4)
  2. Institut sociologique ukrainien (avant-propos Antoine Meillet), Anthologie de la littérature ukrainienne jusqu'au milieu du XIXe siècle, Giard, Paris, 1921, pp.40-41
  3. A.N. Afanassiev, Nouveaux contes populaires russes, commentaire de Lise Gruel-Apert (pp. 331-332)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :