Nerprun alaterne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fruits

Le Nerprun alaterne (Rhamnus alaternus L.) est un arbrisseau du genre Rhamnus et de la famille des Rhamnacées, caractéristique des garrigues méditerranéennes.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Rhamnus provient du grec rhamnos, nom du Nerprun purgatif et l'épithète spécifique alaternus est l'ancien nom latin de la plante.

Le terme français « nerprun » dérive du latin populaire niger prunus, « prunier noir », qui a donné aussi noirprun synonyme de nerprun cathartique[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le nerprun alaterne est un arbrisseau de 1 à 5 mètres de haut, à feuillage persistant[2]. Il est capable de vivre une centaine d'années. C'est un arbre dioïque.

Il est pourvu de rameaux alternes, non épineux (à la différence de Rhamnus cathartica). Les feuilles sont alternes, coriaces, persistantes, luisantes, souvent dentées. Elles sont ovales ou lancéolées, à bord cartilagineux.

Ses minuscules fleurs jaunâtres, unisexuées, apparaissent aux mois de mars et avril, parfois avant. Elles sont groupées en petites grappes latérales. Le calice possède 5 lobes réfléchis dans les fleurs mâles, et dressés dans les fleurs femelles. Il n'a pas de pétales.

Les fruits sont des drupes d'abord rouges, puis noires à maturité, avec 2 ou 3 sillons.

Le nerprun alaterne panaché (Rhamnus alaternus 'argenteovariegata') est un cultivar ornemental de Rhamnus alaternus.

On distingue deux sous-espèces :

  • Rhamnus alaternus L. subsp. alaternus
  • Rhamnus alaternus L. subsp. myrtifolia (Willk.) Maire

Distribution[modifier | modifier le code]

Le Nerprun alaterne est une plante héliophile que l'on trouve en France, Portugal, Espagne, ex-Yougoslavie, Albanie, Grèce, Italie, Turquie, Israël, Libye, Tunisie, Algérie, Maroc et Ukraine[2]. En France, il est commun sur le pourtour méditerranéen, il remonte jusqu'en Isère vers le nord et le Lot et la Dordogne vers l'ouest. Il se rencontre dans les friches, haies, lisières, garrigues.

Divers[modifier | modifier le code]

Dans le calendrier républicain français, le 7e jour du mois de ventôse, est officiellement dénommé jour de l'alaterne.


Il s'est naturalisé en Australie et Nouvelle-Zélande. Il est utilisé dans les programmes de reforestation[3].

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. « NERPRUN : Définition de NERPRUN », s. d. http://www.cnrtl.fr/definition/nerprun.
  2. a et b J-C. Rameau, D. Mansion, G. Dumé, C. Gauberville, Flore Forestière Française, guide écologique illustré, 3 région méditerranéenne, Ministère de l'agriculture et de la pêche,‎ 2008, 2426 p.
  3. J. Gulias, « Critical Stages in the Recruitment Process of Rhamnus Alaternus L. », Annals of Botany, vol. 93, no 6,‎ 2004-01-06, p. 723-731 (ISSN 0305-7364, 1095-8290, lien DOI?, lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]