Prunus cerasifera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Myrobolan ou Prunier-cerise (Prunus cerasifera), parfois appelé Prunier myrobolan, est un arbre fruitier de la famille des Rosaceae.

Description[modifier | modifier le code]

Le Prunier myrobolan est un arbuste de 5 à 15 mètres de hauteur.

Ses feuilles caduques de 4-6 cm de long sont vert brillant sur le dessus et mat au revers (pourpre foncé pour la forme Pissardii).

Le myrobolan est l'un des premiers arbres européens à fleurs au printemps, souvent à partir de la mi-février. Les fleurs à cinq pétales sont blanches et mesurent environ 2 cm de diamètre.

Le fruit est une drupe de 2-3 cm de diamètre de couleur jaune ou rouge (proche de la mirabelle qui est issue d'un croisement de prunus cerasifera avec prunus domestica). Cette prune est comestible quoiqu'un peu aigre, aqueuse et fade. Elle arrive à maturité à partir de début Juillet et jusqu'à la mi-Septembre.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Fleur du prunier myrobolan.

Le Prunier myrobolan doit son nom au grec μυροβάλανος (myrobalanos) littéralement «gland parfumé», composé de μύρον «parfum» et βάλανος «gland». À noter qu'on désigne aussi par le nom de « myrobolan » le fruit desséché du badamier. Le latin « myrobolanus » était employé aussi pour désigner une espèce particulière de fruit séché notamment la prune qui prit le nom de mirabella puis qui est passé en français sous la forme de mirabelle.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le Prunier myrobolan est utilisé comme porte-greffe pour différents types de pruniers tels que la Reine-claude, la quetsche ou la mirabelle car il se multiplie bien par semis, il drageonne peu, se développe même dans les terres pauvres et donne des arbres moyennement vigoureux.

On ne l'utilise généralement pas comme porte-greffes pour l'abricotier car le point de greffe entre l’abricot et le Prunier myrobolan est fragile et sensible au vent. De plus, les abricotiers greffés sur ces francs entrent en production plus tard que les arbres greffés sur des porte-greffes d’abricots. On peut toutefois utiliser des francs de pruniers myrobolans dans les zones où le drainage est imparfait et où les francs d’abricotiers ne donneraient pas de bons résultats.

Formes[modifier | modifier le code]

La forme Pissardii ou Atropurpurea est couramment utilisée dans les jardins pour son feuillage pourpre. Cette variété a été découverte à Tabriz en Iran en 1880. Par hybridation avec Prunus pumila elle a donné Prunus × cistena, qui est aussi couramment utilisé dans les jardins.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :