Smarties

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Smarties
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la marque.
Description de cette image, également commentée ci-après
Un tas de smarties
Type Confiserie
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date d'introduction 1937
Marché(s) Mondial
Propriétaire(s) actuel(s) Nestlé
Ancien(s) propriétaire(s) Rowntree Mackintosh
Site officiel Nestlé - Smarties

Les Smarties sont de petites dragées de forme oblate (d'environ 12 mm de diamètre et 5 mm d'épaisseur), en huit couleurs différentes (rouge, orange, jaune, vert, bleu, mauve, rose et marron), composées de chocolat au lait (65 %) et d'arômes naturels. Depuis 1988, elles appartiennent au groupe Nestlé. Elles sont commercialisées en France depuis 1963.

Histoire[modifier | modifier le code]

Leur conception se situe dans un contexte où des petites confiseries chocolatières étaient jusqu'alors fabriquées (e.g. les Crottes de Lapin), mais un souci demeurait : l'élaboration d'une confiserie similaire, ne tachant pas les mains[1]. Ainsi, alors que les diavolinos prospéraient en France et en Italie, les Smarties furent fondés par Rowntree's en 1882 près de York. En 1937, l'entreprise devint la Smarties Chocolate Beans ; cependant le mot beans 'haricot' fut enlevé par souci de confusion (bien que certains produits dérivés ont préservé ce nom (e.g. Lentejas au Pérou) et fut renommée Milk Crisp Sugar Shell, puis Smarties en 1977.

Elles ne sont pas commercialisées au États-Unis, où le nom est attribué à une marque différente de la Smarties Candy Company.

Aujourd'hui, la fabrication de Smarties est entièrement dépourvue d'arômes et de colorants artificiels. Les Smarties bleues (dont la production par biais d'un colorant synthétique avait été arrêtée en 2006) sont désormais fabriquées depuis 2008 avec un pigment naturel concentré de spiruline appelé phycocyanine[2],[3],[4]. Les Smarties rouges étaient auparavant produites à base d'extrait de cochenille mais sont aujourd'hui obtenues au Royaume-Uni grâce à un pigment issu de chou rouge.

Jusqu'en 2005, elles étaient vendues par lots de 48 dans un tube cylindrique en carton.

Les smarties bleues artificielles (haut) et naturelles (bas).

Ingrédients[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) https://www.bbc.com/news/uk-england-42244389
  2. (en) http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/7238247.stm
  3. https://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2011/04/22/saga-smarties-bleus
  4. (en) https://www.confectionerynews.com/Article/2008/02/11/Blue-Smarties-are-back-thanks-to-Spirulina
  5. btl.nestle.fr
  6. « Nestlé, Smarties », sur www.nestle.fr, (consulté le 30 septembre 2014)
  7. Anne Dufour et Carole Garnier, Mes petites recettes magiques régressives : Spéculoos, Carambar, Fraise tagada... Quand la gourmandise rencontre la minceur et la santé, Paris, Leduc.s, , 1re éd., 183 p., 18 cm (ISBN 2-84899-578-5 et 978-2-84899-578-6, OCLC 820669651, notice BnF no FRBNF42794120, présentation en ligne), chap. 1er (« Cuisine philo : de l'art et du devoir de se faire plaisir »), p. 25, no 16 (« Smarties®, pour en voir de toutes les couleurs ») [lire en ligne (page consultée le 10 novembre 2016)].
  8. Martin Godfroid, « M&M's contre Smarties : quelle marque préférez-vous ? », Le quiz des friandises régressives d'Un Gars, un chef ! (La Deux), sur RTBF, (consulté le 10 novembre 2016).
  9. « Smarties x5 - Nestlé 38g », sur fr.openfoodfacts.org, (consulté le 13 mai 2019)