La Laitière (marque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir La Laitière.

La Laitière est une marque commerciale française de dessert industriel commercialisée par Lactalis Nestlé Produits Frais, coentreprise entre les groupes agroalimentaires Nestlé et Lactalis, et vendue dans des pots de verre et parfois d'aluminium.

Nom[modifier | modifier le code]

La Laitière, 1658, 45,5 × 41 cm, Amsterdam, Rijksmuseum.

En 1971, un chef de produit de l'entreprise française Chambourcy, Jean-Claude Marcantetti[1], propose de créer un yaourt au lait entier dont l'emballage serait un pot de verre de contenance supérieure (150g) et vendu à l'unité ,. Il faut attendre 1973 pour le que le produit soit effectivement créé, dans un segment de marché encore vide. Afin de lui donner une image « authentique », l'agence de publicité Effivente, chargée du produit, réfléchit à imaginer une pastorale, un tableau du XVIIIe siècle, jusqu'à ce qu'une secrétaire propose, après avoir feuilleté un ouvrage d'art utilisé par l'équipe, le tableau La Laitière de Johannes Vermeer (1658). De là découle le nom du produit, bien qu'il s'inspire également de la marque britannique Milkmaid (littéralement « La Laitière »), fondée en 1870, appartenant au groupe Nestlé depuis 1905[2].

Publicité[modifier | modifier le code]

Le premier spot télévisé date de 1974, le tableau s'animant, même s'il est en noir et blanc : la laitière verse en effet son lait, montrant, selon la publicité, « comme autrefois, Chambourcy prend du bon lait entier pour préparer de bons yaourts nature ». Le slogan de la marque fait alors référence au tableau : « La Laitière, un chef-d'œuvre de Chambourcy ».

Au départ, le discours marketing se fonde sur « les spécificités du produit - au lait entier, en pot de verre, de grande contenance - », puis bascule vers une « communication de valeurs », l'incarnation d'une tradition et d'un savoir-faire particulier. En 1979, l'image de la laitière apparaît sur l'emballage des yaourts. Depuis, à partir des années 1990, une vingtaine de produits estampillés « La Laitière » ont vu le jour, qu'ils soient emballés dans du verre ou de l'aluminium. On cesse de voir la laitière dans les publicités télévisées mais elle apparaît dans la publicité de presse et d'affichage public. La marque est ensuite cédée à Nestlé, et Chambourcy disparaît. Le discours marketing fait alors également de la laitière une cuisinière, et la place dans des réalités historiques différentes, comme la Révolution française[2].

Produits sous la marque La Laitière[modifier | modifier le code]

À l'origine et comme son nom l'indique, la marque est spécifiquement dédiée aux produits laitiers, en particulier le « yoghourt à l'ancienne ». Néanmoins, à partir de 1989, la marque se décline sous d'autres supports que le lait, par exemple dans les yaourts aux fruits, les parts de tarte, les crèmes caramel, etc. En 1997 est créé le riz au lait « La Laitière », puis au cours des années 2000 les flans pâtissiers, alors que la marque Charles Gervais occupe un créneau similaire. En 2002 apparaissent des crèmes glacées et en 2012 des sorbets[2].

La Laitière utilise des œufs issus de poules élevées en batterie[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nestlé et Chambourcy une histoire de gourmandise, Catherine Jarrige et Joelle Longhi, 1999.
  2. a, b et c Marie-Catherine Beuth, « La Laitière : un chef-d'œuvre au rayon frais depuis 1973 », Le Figaro.fr,‎ (lire en ligne)
  3. Maxime Bourdeau, « Vous n'achetez jamais d'œufs de poules en cage? Vous en mangez pourtant tous les jours », Huffington Post.fr,‎ (lire en ligne)

Site officiel