Nescafé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nescafé
Image illustrative de l’article Nescafé
Logo officiel de la marque

Pays d’origine Drapeau de la Suisse Suisse
Ville d’origine Vevey
Société Nestlé
Slogan " It all starts with a Nescafé "
Date de création 1938
Type Café instantané
Principaux ingrédients Café Arabica, Robusta
Couleur Noir
Site web http://nescafe.fr/

Nescafé est une marque de café instantané commercialisée par l'entreprise suisse Nestlé.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La marque est un mot-valise constitué à partir de Nestlé et de café.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : café instantané.

La naissance du café instantané[modifier | modifier le code]

Dans les années 1930, l'Office brésilien du café cherche à écouler ses stocks de grains de café brut. Il demande à Nestlé de développer des « cubes de café » qui par simple adjonction d'eau chaude devrait permettre d'avoir instantanément un café.

En Suisse, une équipe est créée avec Paul Dutoit et le chimiste Max Morgenthaler (1901-1980). Les premiers essais ne sont pas concluants et la direction générale demande de les cesser. Mais Max Morgenthaler poursuit ses recherches dans sa maison. Il trouve enfin la formule : le grain est torréfié, moulu et passé dans de grosses cafetières, puis déshydraté. On ajoute ensuite des hydrates de carbone sans goût pour faciliter le séchage.

Le 1er avril 1938, le « Nescafé » est formulé : ce sera de la poudre et non des cubes. Il est fabriqué à Orbe. Cette même année, la société Nescafé est fondée.

Les débuts du café Nescafé[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Nescafé se trouve dans toutes les rations des soldats américains. En 1944 après le débarquement des Alliés, de nombreux G.I distribuent du café Nescafé aux habitants des villes françaises libérées. À la fin de la guerre le café Nescafé est disponible à la vente.

En 1952 Nescafé devient issu à 100 % de grains de café torréfiés sans additif.

Dans les années 1960, Nescafé adopte les arômes et la lyophilisation. En 1967 Nescafé introduit les granulés, avec Spécial Filtre.

Informations économiques[modifier | modifier le code]

Procédé de fabrication[modifier | modifier le code]

Le café Nescafé se présente sous la forme de granulé (le café Nescafé Spécial Filtre par exemple) ou bien de poudre (le café Nescafé Sélection par exemple). Ces deux formes proviennent de deux procédés différents, chacune ayant ses particularités en matière d’arômes et en taux de caféine.

Si le principe de fabrication de Nescafé est simple, le choix des mélanges, le degré de torréfaction et la présentation sont plus complexes.

La torréfaction est une étape importante car le degré de rôtissage influence le produit final. La torréfaction, qui libère plus de 700 principes aromatiques déterminant le goût du café, l'amène au-delà de 200° en 6 à 12 minutes, selon le degré souhaité.

Puis le café torréfié est moulu. L'eau est versée sur la mouture dans un percolateur géant. Ce café, très concentré, est immédiatement refroidi puis déshydraté.

Le concentré de café liquide nécessaire à la préparation de la poudre soluble est séché au moyen de deux procédés. Dans le séchage par atomisation, l'extrait de café est pulvérisé en fines gouttelettes (« atomisé ») au sommet d'une haute tour dans un courant d'air très chaud. L'eau s'évapore et de fines particules de café déshydraté tombent et sont récupérées au bas de la tour.

Le séchage par lyophilisation fait appel au froid et au vide. Le concentré de café est tout d'abord congelé, puis mis dans une chambre sous vide ; sous l'effet du vide et de la chaleur, les cristaux de glace se transforment directement en vapeur sans passer par l'état liquide, laissant de fines paillettes dorées dont l'aspect rappelle celui du café moulu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • La Colegiala, musique utilisée dans les années 1980 pour les spots TV Nescafé

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « What is life like on Planet Nescafe », Arena Magazine, juin-juillet 1993, p. 30–34
  • (en) Reg Butler, « Nescafe Operations: 'Round the World », Tea & Coffee Trade Journal, janvier 2000
  • (en) C. O. Ibegbulem, E. N. Agomuo et C. H. Ibeawuchi, « The Effect of Nescafe Brand of Coffee on the Fermentative Activity of Baker's Yeast (Saccharomyces cerevisiae) on Sucrose », Global Journal of Pure and Applied Sciences, vol 11(2) 2005, p. 217-219
  • (en) Virginia Monson, « The Story of Nescafe », Nutrition & Food Science, 1991, vol. 91, n° 1, p. 8-9
  • (fr) Michelle Kamar, Image de marque : comment défier le temps? L'exemple de Nescafé, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, 1999, 104 p. (mémoire de DESS de Communication politique et sociale)
  • (fr) Jean-Claude Ramel, « Nescafé à la conquête des jeunes », Revue économique et sociale, année 54, 1996, n° 3
  • (fr) Claude Seyve, La vie Nescafé, Le Débleu, Chaillé sous les Ormeaux, 1989 (ISBN 2-900768-81-0)
  • (fr) Jean Watin-Augouard, « Nescafé », dans Petites histoires de marques, Éditions d’Organisation et TM-Ride, Paris, 2002, p. 472-476 (ISBN 2-7081-2828-0)
  • (fr) Soazick Carré et Jean Watin-Augouard, « Nescafé ne cesse de réinventer le café soluble »

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]