Chambourcy (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chambourcy
illustration de Chambourcy (entreprise)

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société à responsabilité limitée (sans autre indication) (d)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires NestléVoir et modifier les données sur Wikidata
SIREN 682036231[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Chambourcy est une entreprise française spécialisée dans la fabrication de yaourts et produits laitiers frais. Elle appartient depuis 1996 à la Société des produits Nestlé (de droit suisse)[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom Chambourcy a été donné en 1934 à un petit-suisse commercialisé dans la région parisienne par la laiterie ALB[3]. Un des trois dirigeants de la laiterie, Pierre Abouyaka, possédait une propriété dans la ville de Chambourcy (ALB correspond aux initiales des dirigeants Pierre Aboukaya, Guy Lapeyre et Xavier Baillivet).

La laiterie fut vendue en 1962 aux frères Benoît, propriétaires d'une société fabricant des yaourts sous le nom société J. A. Benoit[4]. En 1966, les deux entreprises fusionnent et seul le nom Chambourcy est conservé.

Il s'ensuit un fort développement de l'entreprise, pour atteindre en 1978 la troisième place du marché français des produits laitiers frais derrière Gervais et Yoplait. Ceci a en partie été possible par un rapprochement avec Nestlé, entré en 1968 à hauteur de 20 % dans le capital, qui a permis à la marque d'exporter ses produits hors de France et de récupérer la marque La Laitière, que Nestlé possédait depuis 1905 et sa fusion avec le groupe anglais Condensed Milk Co, mais n'utilisait plus[4].

En 1987, l'entreprise lance le fameux slogan Chambourcy, oh oui, interprété par Sandy. En 1988, Chambourcy fusionne avec La Roche-aux-Fées, entreprise propriété d'Unilever et présente sur le même créneau[5]. La marque La Roche aux fées disparut au profit de Chambourcy, mais les marques Yoco et Créola furent conservées.

Disparition et renaissances[modifier | modifier le code]

En 1996, Nestlé rachète Chambourcy, et la marque cesse d'être commercialisée. [réf. souhaitée]

Le logo de Chambourcy, avec ses couleurs et la petite fleur, est conservé, mais le nom Chambourcy est remplacé par le nom Nestlé.

Le nouveau slogan publicitaire, "Nestlé, c'est bon la vie", reprend l'air du jingle "Chambourcy, oh oui".

La marque réapparaît dans les étalages en 1999, lorsqu'une société bordelaise, CBSA, créée par deux anciens cadres de Nestlé, lui rachète la marque et l'usine de Carbon-Blanc[6].

Cependant, Nestlé ayant imposé des clauses de non-concurrence très strictes, les repreneurs n'ont pu commercialiser que des produits biologiques et l'entreprise a fait faillite en 2002[7],[8].

Chambourcy est réapparu une seconde fois en 2010 avec son yaourt Kremly[9], fabriqué, comme tous les autres produits ultra-frais de marque Nestlé, par l'entreprise Lactalis Nestlé Ultra Frais.

La marque est réapparue une nouvelle fois sous le nom "Chambourcy Petit" vers 2021/2022[10],[11],[12].

Les marques commerciales de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Toutes ces marques ont été conservées et réutilisées par Nestlé lors du rachat de Chambourcy.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]