S'more

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Étymologie et Origine[modifier | modifier le code]

Un s'more.

Le s'more, le biscuit-sandwich à la guimauve[1] ou le guim-o-choco[2],[3], est un dessert populaire aux États-Unis et au Canada, traditionnellement mangé près d'un feu de camp pendant l'été. Il est composé d'une guimauve grillée et d'un carré de chocolat entre deux biscuits Graham ou Soda.

Le mot s'more vient de l'anglais « some more » car il serait impossible de n'en manger qu'un. La première apparition du terme est relevée dans un ouvrage de cuisine des Girl Scouts of America daté de 1927[4].

Aux États-Unis, la journée nationale des s'more est fixée au [5].

Préparation[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, les s'mores sont cuits sur un feu de camp, bien qu'ils puissent également être cuits à la maison avec une flamme de cheminée au feu de bois, un four, une flamme de cuisinière, un micro-ondes, un kit s'more ou une presse à panini. Les guimauves, généralement embrochées dans des tiges en métal ou en bois, sont rôties au feu jusqu’à obtenir une caramélisation, issus de la réaction de Maillard.

Type de biscuit utilisé pour réaliser un s'more.


Généralement, les guimauves sont collantes mais pas brûlées, mais selon les préférences personnelles et le temps de cuisson, les guimauves deviennent à peine chaudes ou brûlées. Ensuite, placez les guimauves grillées en sandwich entre deux biscuits de type Crackers ou Graham[6] et un morceau de chocolat (ou le haut et le bas avec du chocolat), entre les biscuits. Il peut y avoir une étape supplémentaire ensuite où le sandwich entier est enveloppé dans du papier d'aluminium et chauffé pour faire fondre partiellement le chocolat[7].

Une variété de confiseries contenant des biscuits Graham, du chocolat et des guimauves sont souvent vendus comme dérivés des s'mores, mais elles ne sont pas nécessairement chauffées ou servies sous la même forme que les s'mores traditionnels.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Office québécois de la langue française, « biscuit-sandwich à la guimauve », sur Office québécois de la langue française, Le grand dictionnaire terminologique
  2. Amélie Deschênes, « Fiesta estivale selon PC », sur Le Journal du Québec, Le Journal du Québec,
  3. Gouvernement du Canada, « https://twitter.com/AuCanada/status/1160252349346136065 »,
  4. Schillinger, Liesl, « Why I Hate S'mores », Slate.com,‎ (lire en ligne).
  5. Holiday Insights, « August, 2013 Holidays, Bizarre, Unique, Special Days » (consulté le ).
  6. Jay Davey, Ngai Kwok et Mark Yim, « Emulating self-reconfigurable robots - design of the SMORES system », 2012 IEEE/RSJ International Conference on Intelligent Robots and Systems, IEEE,‎ (DOI 10.1109/iros.2012.6385845, lire en ligne, consulté le )
  7. Megan Howes, « IPCC and U.S. Reports Warn of Climate Change Impacts : October 8, November 10, November 12, November 17, and November 23, 2018 », dans Historic Documents of 2018, CQ Press, (lire en ligne), p. 576–594

Sur les autres projets Wikimedia :