Première circonscription du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La première circonscription du Nord est l'une des 21 circonscriptions législatives françaises que compte le département du Nord. Elle est représentée dans la XIVe législature par Bernard Roman, député PS. Sa suppléante est Marie-Christine Staniec-Wavrant.

Description géographique et démographique[modifier | modifier le code]

La première circonscription du Nord est située dans l'agglomération lilloise.

La circonscription depuis 2012[modifier | modifier le code]

L'ordonnance n° 2009-935 du 29 juillet 2009 décrit la circonscription comme composée des divisions administratives suivantes : cantons de Lille-Centre, Lille-Sud, Lille-Sud-Est (moins les communes de Lezennes et Ronchin) et commune de Loos et Faches Thumesnil.

Entre 1986 et 2012[modifier | modifier le code]

Elle a d'abord été délimitée par le découpage électoral de la loi n°86-1197 du [1], et regroupait les divisions administratives suivantes[2] : cantons de Lille-Sud, Lille-Sud-Est (moins les communes de Lezennes et Ronchin) et Lille-Sud-Ouest. Cela correspond aux quartiers de Bois-Blanc, Vauban-Esquermes, Wazemmes, Faubourg de Béthune, Lille-Sud, Moulins à Lille ainsi que la commune de Faches-Thumesnil.

Lors du recensement général de la population en 1999, réalisé par l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE)[3], la population totale de cette circonscription est estimée à 106 986 habitants[4],[5].

Avant 1986[modifier | modifier le code]

De 1958 à 1986 cette circonscription a détenu la numérotation administrative n°2[6]. Elle était alors composée des cantons de Lille-Sud et Lille Sud-Ouest. Durant cette période c'est l'actuelle 4e circonscription qui détenait la numérotation administrative n°1[6].

Description politique[modifier | modifier le code]

La première circonscription du Nord est l'un des fiefs de la gauche dans l'agglomération lilloise. En effet, à l'exception du quartier de Vauban-Esquermes, estudiantin et bourgeois, l'agglomération regroupe la plupart des quartiers déshérités de la capitale des Flandres, comme Lille Sud ou Moulins. Le Front National y fait donc des scores élevés, oscillant entre 13 et 15 %, mais n'a jamais pu s'y maintenir au second tour. La droite ne s'est imposée qu'une fois dans cette circonscription, en 1993, lors d'un raz-de-marée national en sa faveur, et ce par seulement 500 voix d'avance, soit environ 1 point d'écart.

Historique des députations[modifier | modifier le code]

Députés de la circonscription élus à l'Assemblée nationale pour les législatures de la Ve République v · d · m )
Législature Début de mandat Fin de mandat Député Parti politique Observations
Ire Henri Duterne UNR Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IIe Henri Duterne UNR
IIIe Henri Duterne UNR Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IVe Pierre Billecocq puis Hubert Rocher UDR Secrétaire d'État des gouvernements Chaban-Delmas et Messmer
Ve Norbert Ségard [7]puis Robert Valbrun UDR
VIe Pierre Mauroy PS Maire de Lille
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
VIIe Pierre Mauroy puis Pierre Dassonville PS Nommé 1er Ministre
VIIIe Pierre Mauroy PS Maire de Lille
Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
IXe Pierre Mauroy PS Maire de Lille
Xe Colette Codaccioni[8],[9] RPR[8],[9] Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Jacques Chirac.
XIe Bernard Roman[10],[11] PS[10],[11]
XIIe Bernard Roman[12],[13] PS[12],[13]
XIIIe Bernard Roman[14],[15] PS[14],[15]
XIVe Bernard Roman[16] PS[16]

Historique des élections[modifier | modifier le code]

Voici la liste des résultats des élections législatives dans la circonscription depuis le découpage électoral de 1986[1] :

Élections de 1988[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1988 ont eu lieu les dimanches 5 et 12 juin 1988.

2e tour des élections de 1988
Candidat Parti % Voix
Pierre Mauroy PS 55,70 % A compléter
Colette Codaccioni RPR 44,30 % A compléter


Le taux d'abstention fut de ? % au premier tour, et de ? % au deuxième tour.

Élections de 1993[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1993 ont eu lieu les dimanches 21 et 28 mars 1993.

2e tour des élections de 1993 [9]
Candidat Parti % Voix
Colette Codaccioni RPR 50,87 % 17 096
Bernard Roman PS 49,13 % 16 514


Le taux d'abstention fut de 37,93 % au premier tour, et de 33,07 % au deuxième tour[9]. Jacques Richir devient députée (1995-1997) à l'entrée de Mme Codaccioni au gouvernement d'Alain Juppé (Juppé I).

Élections de 1997[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1997 ont eu lieu les dimanches 25 mai et 1er juin 1997.

2e tour des élections de 1997 [17],[11]
Candidat Parti % Voix
Bernard Roman PS 58,4 % 19415
Colette Codaccioni RPR 41,6 % 13828


Le taux d'abstention fut de 40,82 % au premier tour, et de 37,26 % au deuxième tour[17],[11].

Élections de 2002[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2002 ont eu lieu les dimanches 9 et 16 juin 2002.

2e tour des élections de 2002 [13],[18]
Candidat Parti % Voix
Bernard Roman PS 55,89 % 16003
Claude Olivier UMP 44,11 % 12630


Le taux d'abstention fut de 46,19 % au premier tour, et de 49,25 % au deuxième tour[13],[18].

Élections de 2007[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2007 ont eu lieu les dimanches 10 et 17 juin 2007.

2e tour des élections de 2007 [15]
Candidat Parti % Voix
Bernard Roman PS 61,75 % 17772
Khalida Sellali UMP 38,25 % 11007


Le taux d'abstention fut de 47,38 % au premier tour, et de 49,38 % au deuxième tour[15].

Élections de 2012[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2012 ont eu lieu les dimanches 10 et 17 juin 2012.

Résultats des élections législatives des 10 et 17 juin 2012 de la 1re circonscription du Nord
Candidat Parti Premier tour[19] Second tour
Voix % Voix %
Bernard Roman* PS 12 313 41,68 17 390 64,94
Hervé-Marie Morelle UMP 6 384 21,61 9 388 35,06
Éric Dillies FN 3 980 13,47
Joseph Demeulemeester FG (PCF) 2 423 8,20
Élise Jeanne EELV-MEI 1 960 6,63
Yves Delahaie MoDem 833 2,82
Brigitte Mauroy LGM 427 1,45
Alessandro Di Giuseppe ETSC 382 1,29
Chantal Pote Le Trèfle 318 1,08
Jan Pauwels NPA 186 0,63
Nicole Baudrin LO 164 0,56
Yves Gernigon PFE-AEI 87 0,29
Sébastien Périmony SP[20] 71 0,24
Tristan Duval OCL 17 0,06
Inscrits 60 531 100,00 60 531 100,00
Abstentions 30 601 50,55 32 723 54,06
Votants 29 930 49,45 27 808 45,94
Blancs et nuls 385 1,29 1 030 3,70
Exprimés 29 545 98,71 26 778 96,30
* député sortant

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Loi relative à la délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, surnommée « redécoupage Pasqua » (du nom de Charles Pasqua, ministre de l'Intérieur en 1986) : « Publication au JORF du 25 novembre 1986 », sur http://www.legifrance.gouv.fr/, site du service public de la diffusion du droit en France (consulté le 13 juin 2007). Cette loi crée en outre 86 nouvelles circonscriptions législatives en France, leur nombre total passant de 491 à 577.
  2. « Circonscriptions électorales du Nord et divisions administratives associées », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 13 juillet 2007)
  3. Résultats du recensement de 1999 : « Tableaux et Analyses de la première circonscrition du Nord (Pour la population totale, consulter la page POP1) », sur http://www.insee.fr, site de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (consulté le 13 juillet 2007) [PDF].
  4. « La population des circonscriptions électorales (Recensement de 1999) », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 13 juin 2007)
  5. Ce qui fait que la circonscription était sous-représentée par rapport à la moyenne nationale (voir la carte de représentativité des circonscriptions législatives françaises), la représentativité théorique par circonscription étant de 105 600 habitants.
  6. a et b Fac-similé des circonscriptions du Nord, J.O. du 14 octobre 1958.
  7. http://www2.assemblee-nationale.fr/sycomore/fiche/%28num_dept%29/6368
  8. « Liste alphabétique des députés de la Xe législature 1993-1997 (groupe politique, département) », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 20 juillet 2007)
  9. a, b et c « Législatives de 1993 : Circonscriptions du Nord (59) », sur http://elections.figaro.net/popup_2004/accueil.html, historique des scrutins organisés depuis 1989, site du journal Le Figaro (consulté le 20 juillet 2007)
  10. « Liste des députés par département de la XIe législature », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 20 juillet 2007)
  11. a, b et c « Législatives de 1997 : Circonscriptions du Nord (59) », sur http://elections.figaro.net/popup_2004/accueil.html, historique des scrutins organisés depuis 1989, site du journal Le Figaro (consulté le 19 juillet 2007)
  12. « Liste des députés par département de la XIIe législature », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 18 juillet 2007)
  13. a, b et c « Résultats des élections législatives de 2002 : Nord (59) -- première circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 18 juillet 2007)
  14. « Liste des députés par département de la XIIIe législature », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 18 juillet 2007)
  15. a, b et c « Résultats des élections législatives de 2007 : Nord (59) -- première circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 18 juillet 2007)
  16. « Résultats des élections législatives de 2012 : Nord (59) -- première circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 19 mai 2013)
  17. a et b « Résultats des élections de la XIe législature dans le département du Nord », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 19 juillet 2007)
  18. a et b « Résultats des élections de la XIIe législature dans le département du Nord », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 19 juillet 2007)
  19. Résultats officiels du premier tour, sur le site du ministère de l'Intérieur.
  20. Liste des candidats Solidarité et Progrès aux législatives 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]