Portail:Romantisme

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chevauchéedelapostérité.jpg

Portail du Romantisme

 365 articles

Manifestations du romantisme


Littérature et poésie romantique

Caspar David Friedrich 046 (Monk in the Snow).jpg

Écrivains et poètes romantiques, par nationalité


Roman romantique

Théâtre romantique

Drame romantique

Musique romantique

Compositeurs romantiques ou de tradition romantique

Opéra romantique

Ballet romantique

Peinture romantique

William Turner, Light and Colour (Goethe's Theory).JPG

Peintres romantiques

Architecture romantique

Style romantique national, style néogothique

Romantisme politique

Nationalisme romantique, romantisme national, Jeune-France, philhellénisme

Romantisme historique

Jules Michelet, Augustin Thierry

Romantisme philosophique (ou philosophie romantique)

Philosophes romantiques ou de tradition romantique

Franz Xaver von Baader, Carl Gustav Carus, Victor Cousin, Gustav Fechner, Johann Gottlieb Fichte, Johann Wolfgang von Goethe, Johann Gottfried von Herder, Friedrich Heinrich Jacobi, Eduard von Hartmann, Wilhelm von Humboldt, Gotthold Ephraim Lessing, Franz-Anton Mesmer, Karl Philipp Moritz, Adam Müller, Novalis, Jean Paul, Félix Ravaisson, Johann Wilhelm Ritter, Friedrich Schelling, Friedrich Schlegel, Friedrich Schleiermacher, Gotthilf Heinrich von Schubert, Germaine de Staël, Heinrich Steffens, Ludwig Tieck, Ignaz Paul Vital Troxler

Grands thèmes romantiques

Néoromantisme

Penseurs et écrivains néoromantiques

Martin Buber, Stefan George, Friedrich Gundolf, Ludwig Klages, Annette Kolb, Rudolf Pannwitz, Fanny zu Reventlow, Alfred Schuler, Karl Wolfskehl, Albert Verwey





Caspar David Friedrich - Wanderer above the sea of fog.jpg




Invitation à la lecture

Araldiz Manno 296.png

Alfred de Musset - Le sacrifice du Poète

Lorsque le pélican, lassé d’un long voyage,
Dans les brouillards du soir retourne à ses roseaux,
Ses petits affamés courent sur le rivage
En le voyant au loin s’abattre sur les eaux.
Déjà, croyant saisir et partager leur proie,
Ils courent à leur père avec des cris de joie
En secouant leurs becs sur leurs goitres hideux.
Lui, gagnant à pas lents une roche élevée,
De son aile pendante abritant sa couvée,
Pêcheur mélancolique, il regarde les cieux.
Le sang coule à longs flots de sa poitrine ouverte ;
En vain il a des mers fouillé la profondeur ;
L’Océan était vide et la plage déserte ;
Pour toute nourriture il apporte son cœur.
Sombre et silencieux, étendu sur la pierre
Partageant à ses fils ses entrailles de père,
Dans son amour sublime il berce sa douleur,
Et, regardant couler sa sanglante mamelle,
Sur son festin de mort il s’affaisse et chancelle,
Ivre de volupté, de tendresse et d’horreur.
Mais parfois, au milieu du divin sacrifice,
Fatigué de mourir dans un trop long supplice,
Il craint que ses enfants ne le laissent vivant ;
Alors il se soulève, ouvre son aile au vent,
Et, se frappant le cœur avec un cri sauvage,
Il pousse dans la nuit un si funèbre adieu,
Que les oiseaux des mers désertent le rivage,
Et que le voyageur attardé sur la plage,
Sentant passer la mort, se recommande à Dieu.
Poète, c’est ainsi que font les grands poètes.
Ils laissent s’égayer ceux qui vivent un temps ;
Mais les festins humains qu’ils servent à leurs fêtes
Ressemblent la plupart à ceux des pélicans.
Quand ils parlent ainsi d’espérances trompées,
De tristesse et d’oubli, d’amour et de malheur,
Ce n’est pas un concert à dilater le cœur.
Leurs déclamations sont comme des épées :
Elles tracent dans l’air un cercle éblouissant,
Mais il y pend toujours quelque goutte de sang

Alfred de Musset (1810 - 1857) - La Nuit de mai (extrait)

Wikisource

Articles manquants et ébauches

Auteurs et œuvres correspondant aux liens rouges de la page d'accueil du portail.



1rightarrow.pngDemander un article

dada

Lumière sur...


Franz Schubert

Franz Peter Schubert, compositeur autrichien, né le 31 janvier 1797 à Vienne, décédé le 19 novembre 1828 à Vienne. Bien que mort à 31 ans, Schubert est un des grands compositeurs du XIXe siècle et le maître incontesté du lied de langue allemande.

Franz Peter Schubert naît à Vienne — plus précisément à Lichtental — le 31 janvier 1797. Son père Franz Theodor, instituteur, lui donne ses premières leçons de violon, tandis que son frère Ignaz lui apprend le piano. De 1808 à 1813, il est chanteur dans le chœur de la chapelle impériale de Vienne et étudie au Konvikt (école de formation des chanteurs de la chapelle de la cour). Il devient ainsi l'élève d'Antonio Salieri, directeur de la musique à la Cour.

Lire l'article

Portails connexes

Icône Littérature Icône Histoire de l'art Icône XIXe siècle Icône Musique classique Icône France au XIXe siècle Icône Portail Peinture Icône Wikisource
Portail
de la Littérature
Portail
de l'Histoire de l'art
Portail
du XIXe siècle
Portail
de la Musique classique
Portail
de la France au XIXe siècle
Portail
de la peinture
Portail du Romantisme sur Wikisource