Conradin Kreutzer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Conradin Kreutzer
ConradinKreutzer.jpg
Conradin Kreutzer (lithographie de Josef Kriehuber)
Fonction
Hofkapellmeister Stuttgarter Hofkapelle (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
RigaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instruments
Maître
Genre artistique

Conradin Kreutzer est un musicien, chef d'orchestre et compositeur allemand, né à Messkirch le et mort à Riga le . Il fait partie, à la manière d'un Louis Spohr ou d'un Albert Lortzing, des représentants les plus caractéristiques de la première vague romantique et du Biedermeier musical.

Il inventa le panmélodion, instrument assez semblable à l'harmonica. Après avoir composé des messes et des pièces instrumentales, il écrivit des opéras, dont Conradin de Souabe, Féodore, Libussa, Le Plongeur, une Nuit à Grenade.

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive:

Opéras

Musique de chambre

  • Grand Septuor en mi bémol pour clarinette, cor, basson, trio de cordes, basse, Opus 62;
  • Trio pour clarinettes en Mi bémol majeur, Op. 43;
  • Duo en do majeur;
  • Fantasie pour basson en fa majeur;
  • Variations en sol pour trompette chromatique;
  • Variations en si bémol majeur pour basson et piano.

Oeuvres pour orchestres

  • Concerto pour piano et orchestre n°1 en si bémol majeur, Op.42 (1818);
  • Concerto pour piano et orchestre n°2 en do mineur, Op.50 (1822);
  • Concerto pour piano et orchestre n°3 en mi bémol majeur, Op.65.

Oeuvres chorales

  • Te Deum in ré majeur, KWV 3301;
  • Abendlied.

Oeuvres vocales

  • Das Mühlrad, chant pour soprano, clarinette et pianoforte;
  • Frühlingsglaube.

Oeuvres pour piano

  • Romance pour piano.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]