Ludwig Klages

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Cosmiques, Die Kosmiker (de gauche à droite) Karl Wolfskehl, Alfred Schuler, Ludwig Klages, Stefan George, Albert Verwey

Ludwig Klages de son nom complet Friedrich Konrad Eduard Wilhelm Ludwig Klages, né le 10 décembre 1872 à Hanovre, mort le 29 juillet 1956 à Kilchberg, est un philosophe de la nature allemand, un psychologue et le fondateur de la graphologie psychologique scientifique[1].

Sa vie, sa pensée[modifier | modifier le code]

Klages étudia d'abord la physique et la chimie, puis la psychologie et la philosophie à Leipzig, Hanovre et Munich.

Il remarque que l'esprit et l'hyper-rationalisme parasitent le rythme naturel de la vie et de l' "âme". Il oppose ainsi l'Esprit à la Vie et présente l'être humain en conflit avec ces deux pôles. Pour lui le courant du Romantisme est un appel de la vie contre l'Esprit. Il prédit toutefois une victoire totale de l'Esprit qui risque de détruire la force vitale. Sa pensée est exposée dans Geist als Widersacher der Seele (L'esprit comme antagoniste de l'âme).

Il contribua à la fondation de la graphologie scientifique et psychologique à l'instar de Jules Crépieux-Jamin, Max Pulver, Robert Saudek, Walter Hégar, etc.

Il accorde une importance majeure à la notion de niveau vital (Formniveau) de l'écriture, notion directement reliée à la dialectique Esprit-Vie. L'écriture serait négative s'il y a un manque de niveau vital et positive s'il y a une grande force vitale. Cette conception a fortement influencé la graphologie allemande qui a nuancé, depuis lors, les positions théoriques de Klages.

Klages introduira la notion de symbolisme mais n'y accordera pas autant d'importance que Max Pulver.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ernest Seillière, "La philosophie du romantisme intégral", dans : Sur la psychologie du romantisme allemand, 1933.
  • Gustave Thibon, La science du caractère, Tournai : Desclée de Brouwer, 1934 (passim).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Handschrift und Charakter, 1917.