Engelbert Humperdinck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Humperdinck » redirige ici. Pour le chanteur, voir Engelbert Humperdinck (chanteur).
Engelbert Humperdinck
Description de cette image, également commentée ci-après

Engelbert Humperdinck vers 1910.

Naissance
Siegburg, Drapeau de la Confédération germanique Confédération germanique
Décès (à 67 ans)
Neustrelitz, Drapeau de la  République de Weimar République de Weimar
Activité principale Compositeur
Maîtres Ferdinand Hiller, Franz Lachner, Josef Rheinberger
Enseignement Conservatoire supérieur de musique du Liceu, Conservatoire Hoch

Œuvres principales

Hänsel und Gretel, opéra

Engelbert Humperdinck, né à Siegburg (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) le et mort à Neustrelitz (Mecklembourg-Poméranie-Occidentale) le , est un compositeur allemand, connu surtout pour son opéra Hänsel und Gretel (1893).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1872, il entre au conservatoire de Cologne où il a pour professeur Ferdinand Hiller. En 1876, il obtient une bourse qui lui permet de s’établir à Munich, où il étudie avec Franz Lachner et plus tard avec Josef Rheinberger. Il remporte le prix de la Fondation Mendelssohn (Mendelssohn Stiftung) de Berlin en 1879, puis il part pour Naples où il fait la connaissance de Richard Wagner, qui l’invite à se rendre à Bayreuth.

Il passe deux ans en tant que professeur à Barcelone (entre 1875 et 1877) au Conservatori superior de música del Liceu. Pendant les années 1880-1881, Humperdinck participe à la production de Parsifal. Il retourne à Cologne en 1887. Il devient alors professeur au Conservatoire Hoch à Francfort en 1890 et professeur d’harmonie à l'école de chant de Stockhausen.

Des sept opéras composés par Humperdinck, seul Hänsel und Gretel, produit à Weimar en 1893, a connu une certaine audience. Il est régulièrement joué en Allemagne au moment des fêtes de Noël et dans la plupart des autres scènes lyriques du monde entier.

Humperdinck est très influencé par Richard Wagner avec qui il collabore en tant qu’assistant. Hänsel und Gretel mêle brillamment des chants traditionnels avec une orchestration qui évoque Parsifal ou Le Crépuscule des dieux et un sens aigu des leitmotiv. Piotr Kaminski, dans Mille et un opéras, souligne avec ironie que les cris de la sorcière évoquant une grotesque chevauchée des Walkyries pourrait bien être un « meurtre du père[1] ». Humperdinck est aussi le premier compositeur à utiliser une technique vocale à mi-chemin entre le chant et le parlé, technique exploitée plus tard par Arnold Schoenberg pour la première version de Königskinder, œuvre qui connaîtra cependant un échec et sera rapidement retirée de l'affiche.

Œuvres[modifier | modifier le code]

photo
Engelbert Humperdinck
  • Hänsel und Gretel, conte théâtral (Märchenspiel), en 3 actes, créé à Weimar le 23 décembre 1893.
  • Les Sept Petits Biquets (Die sieben Geißlen), 1895.
  • La Belle au bois dormant (Die Dornröschen), Francfort, 1902.
  • Le Mariage forcé (Die Heirat wider Willen), d'après Alexandre Dumas, livret de sa femme, Berlin, 1905.
  • Enfants de roi (Königskinder), opéra-conte de fées (Märchenoper), en 3 actes, créé à Munich, le 23 janvier 1897, puis à New York dans sa version définitive, le 28 décembre 1910.
  • Les Vivandières (Die Marketenderin), 1914.
  • Gaudeamus, 1919.

Élèves d'Engelbert Humperdinck[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Participation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Piotr Kaminski, Mille et un opéras, Fayard.
  2. « Rudolf Kempe », sur Wikipédia (consulté le 2 mars 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :