Stephen Heller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heller.
image illustrant un compositeur image illustrant hongrois
image illustrant un musicien image illustrant hongrois
Cet article est une ébauche concernant un compositeur hongrois et un musicien hongrois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet musique classique.

Stephen Heller
Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait par Alfred Lemoine

Naissance
Pest, Drapeau de la Hongrie Hongrie
Décès (à 74 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Pianiste, compositeur

Stephen Heller, né István Heller le à Pest et mort le à Paris, est un pianiste et compositeur hongrois de la période romantique qui vécut les vingt-cinq dernières années de sa vie à Paris. Ses études sont encore largement jouées par les élèves à cause de leur méthode progressive et de leur style agréable.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (90e division)[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Tombe de Stephen Heller (cimetière du Père Lachaise)

Piano[modifier | modifier le code]

  • Thème de Paganini varié, op. 1 (1829)
  • Les Charmes de Hambourg, rondeau brillant op. 2 (1829)
  • Sonate pour piano n°1 en ré mineur, op. 9
  • L'Art de phraser, op. 16 (1840)
  • La Chasse, étude de concert, op. 29 (1844)
  • 25 études mélodiques pour piano, op. 45
  • 30 fortschreitende Etüden für Klavier, op. 46
  • 25 Etüden für Rhythmus und Ausdruck, op. 47
  • Sonate pour piano n°2 en si mineur, op. 65
  • Spaziergänge eines Einsamen, op. 78 (1851)
  • 24 Préludes, op. 81
  • Nuits blanches (18 pièces lyriques pour piano), op. 82 (1853)
  • Tarantellas, op. 85
  • Sonate pour piano n°3 en do majeur, op. 88
  • Improvisata über "Flutenreicher Ebro" von Schumann, op. 98 (1861)
  • Ein grosses Albumblatt und ein kleines, op. 110 (1864)
  • 32 Préludes (à Mademoiselle Lili), op. 119
  • 7 Lieder (pour piano), op. 120
  • Kinderszenen, op. 124
  • Etüden für die Jugend, op. 125
  • Freischütz-Studien für Klavier, op. 127 (1871)
  • Drei Stanchen, op. 131
  • Notenbuch für Klein und Groß, op. 138 (zwei Bände)
  • Reise um mein Zimmer (Voyage autour de ma chambre - 5 pièces), op. 140 (1875)
  • Var Uber (Warum) von Schumann, op. 142
  • Sonate pour piano n°4 en si bémol mineur, op. 143
  • 20 Préludes, op. 150
  • Six Valses pour deux pianos, op. 152
  • Mazurka en si majeur, op. 158

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Dix pensées fugitives pour violon et piano, op. 30 (en collaboration avec H.W. Ernst)

Orchestre[modifier | modifier le code]

  • Caprice symphonique en la majeur, op. 28

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Late Piano Works : Tarantellas, op. 85 ; 7 Lieder (pour piano), op. 120 ; Voyage autour de ma chambre, op. 140 ; Var Uber (Warum) von Schumann, op. 142 & Drei Stanchen, op. 131. Andreas Meyer-Hermann, piano. CPO (1998)
  • 24 Préludes, op. 81 & 20 Préludes, op. 150. Jean Martin, piano. Marco Polo (2000)
  • Nuits blanches, op. 82 & 32 Préludes (à Mademoiselle Lili), op. 119. Jean Martin, piano. Marco Polo (2000)
  • Kinderszenene, op. 124 & Notenbuch für Klein und Groß, op. 138. Luigi Gerosa, piano. Dynamic (2016)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne), p. 191

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :