Radiologie interventionnelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La radiologie interventionnelle désigne l'ensemble des actes médicaux réalisés par des radiologues et sous contrôle radiologique, permettant le traitement ou le diagnostic invasif de nombreuses pathologies. Le principe de la radiologie interventionnelle est donc d’accéder à une lésion située à l’intérieur de l’organisme pour effectuer un acte diagnostique (prélèvement par exemple) ou thérapeutique. Telle est la définition que la Société savante de radiologie et d'imagerie médicale (Société française de radiologie) à donné à cette pratique médicale.

L'imagerie par fluoroscopie, échographie, scanner et IRM permet un repérage, un guidage et un contrôle optimal du geste médical.

Ceci explique que la plupart des techniques ont été décrites par des radiologues. Ces techniques se sont fortement développées ces dernières années et continuent à croître dans de nombreux domaines médicaux, permettant le traitement souvent mini-invasif de nombreuses pathologies.

La radiologie interventionnelle représente donc dans certains cas une alternative au traitement chirurgical conventionnel mais les 2 techniques peuvent cependant se compléter.

Par exemple, en cancérologie, ces techniques peu invasives permettent d'accéder à une cible tumorale en profondeur en utilisant les voies naturelles, le réseau vasculaire ou une simple ponction percutanée en choisissant le chemin le plus court et le moins traumatique.

Actuellement, la radiologie interventionnelle concerne plusieurs domaines médicaux comme :

En France[modifier | modifier le code]

En 2009, plus de 530 000 actes de radiologie interventionnelle avaient été réalisés en France.

Deux tiers de ces actes sont à visée diagnostique avec une part importante de biopsies dont le principe est de guider une aiguille par voie percutanée jusqu'au niveau d'une lésion pour en prélever un fragment pour analyse. Le guidage par imagerie permet ainsi le bon positionnement de l'extrémité de l'aiguille au sein de la lésion, en évitant les structures dangereuses.

Le dernier tiers des actes de radiologie interventionnelle est à visée thérapeutique. Outre les infiltrations radio-guidées, les techniques de consolidation du squelette par cimentoplastie et les dérivations (urinaires ou digestives) dont l'efficacité est bien connue, la radiologie interventionnelle a connu de grandes avancées dans le domaine de la pathologie vasculaire (angioplasties/stenting et embolisations) et du traitement des cancers (chimiothérapies sélectives, embolisations et traitements percutanées par thermo-ablation)

En France, la radiologie interventionnelle est sous la tutelle de la Fédération radiologique interventionnelle qui fait partie de la Société française de radiologie.

Notes et références[modifier | modifier le code]