Portail:Hématologie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Bienvenue sur le portail de

l'hématologie.

Section de Wikipédia sur cette spécialité médicale



L’hématologie est la branche de la médecine qui étudie les tissus sanguins dont le sang et ses maladies (ou hémopathies) qu'elles soient bénignes ou malignes.

Elle étudie plus particulièrement les cellules sanguines dont l'origine est hématopoïètique (synthèse de ces cellules dans la moelle osseuse) : les globules rouges ou érythrocytes qui servent à transporter l'oxygène des poumons à tous les organes, les globules blancs ou leucocytes dont les plus importants sur le plan numérique sont les polynucléaires neutrophiles qui servent à se défendre contre les infections bactériennes, et les plaquettes ou thrombocytes qui interviennent dans la phase initiale de l'hémostase dont la coagulation n'est qu'une composante. L'hématologie s'intéresse aussi à l'immunité et à la transfusion sanguine.

Pour avoir accès aux termes fréquemment utilisés en hématologie, voir Catégorie:Vocabulaire de l'hématologie.

435 articles sont actuellement liés au portail
Image de cellules précurseurs de lymphocyte B d'une personne ayant une leucémie lymphoblastique aiguë

Anatomie et histologie[modifier le code]

SEM Lymphocyte.jpg

La physiologie hématologique[modifier le code]

La physiologie permet de savoir quels sont les mécanismes concernant un domaine médical et ainsi mieux de comprendre les maladies et de mieux les guérir.

Heme b.svg




Les maladies hématologiques[modifier le code]

En hématologie, les maladies sont nommées hémopathies. Pour avoir la liste des hémopathies, allez sur l'article hémopathie ou sur l'article hématologie.

L'hématologie est communément divisée en trois sous-catégories, en fonction du groupe de cellules étudié (globules rouges, leucocytes, plaquettes). Cette subdivision reste incomplète, puisque de nombreuses maladies affectent certains ou tous les composants du sang, de la moelle osseuse, des tissus lymphoïdes (ganglions lymphatiques, rate, thymus et système lymphoïde associé aux organes), ou encore des facteurs de la coagulation ou des anomalies des immunoglobulines...

Une grande partie des hémopathies est due soit au manque soit à l'excès de synthèse de ces composants du sang. Pour les cellules sanguines, il s'agit d'un problème lors d'une étape de l'hématopoïèse (synthèse des cellules sanguines dans la moelle osseuse ou dans la différenciation au niveau des organes lymphoïdes secondaires, et pour les facteurs de coagulation d'un problème de synthèse, quantitatif ou qualitatif.

Il peut également s'agir d'une perte excessive ou de la destruction "en périphérie" ou encore de la synthèse de cellules non fonctionnelles.

On retrouve donc en excès ou en défaut certaines cellules dans un ou plusieurs de ces compartiments : la moelle osseuse, le sang et les organes lymphatiques secondaires.

On classe les hémopathies ainsi : D'une part les hémopathies bénignes (carences vitaminiques, anomalies de l'hémoglobine ou hémoglobinopathie…) dont la classification proposée reprend en grande partie ce plan. D'une part les hémopathies malignes :


On distingue trois grands types de leucémies :


Quant aux lymphomes, ils sont scindés en deux groupes :

Les maladies provoquant un problème de coagulation s'appellent les coagulopathies. Parmi celles-ci, il y a les maladies dont l'origine est le thrombocyte encore appelé plaquette, mais aussi celles dont l'origine vient des facteurs de la coagulation ou de la fibrinolyse (il s'agit, entre les deux, d'un équilibre subtil qui doit être respecté) : absence ou retard de la coagulation comme, par exemple, les hémophilies, ou au contraire excès de coagulation entraînant une prédisposition aux phlébites et embolies en particulier.



Sémiologie : principaux signes en hématologie[modifier le code]

Signes cliniques[modifier le code]

Interrogatoire[modifier le code]

  • Âge.
  • Activité à risque exposant à des produits chimiques.
  • Exposition à des pathogènes telle que contact avec un chat ou séjour en zone d'endémie parasitaire.
  • Y a-t-il eu un risque d'infection par le VIH ?
  • Signes d'anémie.
Bleeding finger.jpg

Signes généraux[modifier le code]


Voir aussi[modifier le code]

Le projet médecine[modifier le code]

Les portails connexes[modifier le code]

Les autres projets[modifier le code]

Article de qualité[modifier le code]

Explorations en hématologie[modifier le code]

Blut-EDTA.jpg

Le test de base utilisé dans l’étude des problèmes hématologiques est l’hémogramme (ou Numération Formule Sanguine) maintenant automatisée, qui permet de mettre en évidence les signes suivants :

La moelle osseuse est étudiée par

D'autres examens complémentaires permettent d'affiner le diagnostic et/ou le pronostic. Les explorations de coagulation reposent sur différents test dont quatre tests usuels :


Traitements[modifier le code]

Les traitements proposés sont :

Bloedafname Sanquin.jpg

À noter que pour les transfusions sanguines, il est nécessaire de recourir à des donneurs volontaires, soit bénévoles (en France en particulier) soit rémunérés. Cette collecte de sang est assurée soit par un service public (en France) ou une ONG (Croix Rouge) soit par des firmes privées. Le site transfusionnel qui fournit les produits aux cliniciens utilisateurs est parfois appelé « banque du sang ».