Spécialités médicales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une spécialité en médecine est une branche de la pratique médicale. Après avoir terminé le tronc commun, les médecins continuent leur formation médicale dans une spécialité spécifique de la médecine. La subdivision particulière de la pratique de la médecine dans diverses spécialités varie de pays à pays, et est quelque peu arbitraire

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans une certaine mesure, les médecins ont toujours été spécialisés. Selon Galien, la spécialisation était courante chez les médecins romains. Le système de spécialités médicales a progressivement évolué au cours du 19ème siècle.

Classification[modifier | modifier le code]

Les spécialités médicales peuvent être classés selon plusieurs axes. Ceux-ci sont :

  • la chirurgie ou la médecine interne ;
  • la tranche d'âge des patients ;
  • le diagnostic ou la thérapeutique ;
  • la technique utilisée ou l'organe étudié.

Tout au long de l'histoire, le plus important a été la division en spécialités de chirurgie et de médecine interne. Les spécialités chirurgicales sont les spécialités dans lesquelles une partie importante du diagnostic et de traitement est atteint dans les principales techniques chirurgicales. Les spécialités de médecine interne sont les spécialités dans lesquelles le diagnostic et le traitement principal n'est jamais une intervention chirurgicale majeure. Dans certains pays, anesthésiologie est classé comme une discipline chirurgicale, car elle est essentiel dans le processus chirurgical, bien que les anesthésistes n'effectuent jamais eux-mêmes d'intervention chirurgicale majeure.

De nombreuses spécialités sont basées sur les organes. De nombreux symptômes et maladies proviennent d'un organe particulier. D'autres sont basés principalement autour d'un ensemble de techniques, telles que la radiologie, qui a été initialement basés autour des rayons X.

La tranche d'âge des patients vus par un spécialiste donné peut être très variable. Les pédiatres gèrent la plupart des plaintes et des maladies chez les enfants, et il y a plusieurs sous-spécialités (formelle ou informelle) en pédiatrie qui imitent les spécialités à base d'organes chez les adultes.

Liste des spécialités les plus communes dans le monde[modifier | modifier le code]

Liste des spécialités par pays[modifier | modifier le code]

Belgique[modifier | modifier le code]

En Belgique, à la fin des 7 années d'études en Médecine, l'étudiant reçoit le titre de "Médecin". Toutefois, ce dernier ne l'autorise pas à pratiquer dans le cadre de l'INAMI (Institut National d'Assurance Maladie-Invalidité). La formation doit donc obligatoirement être complétée par un master de spécialisation (en médecine générale ou dans une autre spécialité médicale) qui donne, quant à lui, accès à un diplôme permettant de pratiquer dans ce cadre. Celui-ci peut durer entre 3 ans et 6 ans. Ces spécialisations sont soumises à des quotas fédéraux. Dans ce contexte, tout candidat doit suivre la procédure d'admission aux spécialités médicales et présenter une épreuve de sélection pour chaque spécialisation choisie.

Voici la liste des spécialités médicales qui peuvent être suivies à l'UCL (université catholique de Louvain)[1], à l'ULB (université libre de Bruxelles)[2] ou à l'ULg (université de Liège)[3].

Québec[modifier | modifier le code]

Au Québec, il y a plus de 9 000 médecins spécialistes.

Quatre universités québécoises offrent la formation en médecine soit l'Université Laval [1], à Québec, l'Université de Sherbrooke[2], en Estrie, l'Université de Montréal[3] et l'Université McGill [4], toutes deux à Montréal. Chacune des facultés de médecine est associée à un Centre hospitalier universitaire (CHU) où les futurs médecins effectuent leur résidence.

Il y a 54 spécialités médicales officielles au Québec et reconnues par le Collège des médecins du Québec (www.cmq.org) :

Notez que la Fédération des médecins spécialistes du Québec (www.fmsq.org) regroupe 35 associations de spécialités médicales puisque deux d'entre elles (l’hématologie et l’oncologie médicale) ont fusionné leurs associations respectives pour n’en former qu’une seule.

France[modifier | modifier le code]

Sont regroupées dans ce chapitre les spécialités médicales et chirurgicales qui nécessitent l'obtention d'un DES (diplôme d'études spécialisées), ou d'un DESC (diplôme d'études spécialisées complémentaires) qualifiant ou non qualifiant.

Liste des diplômes d'études spécialisées (DES) en médecine :

Liste des diplômes d'études spécialisées complémentaires de type I (non qualifiants) en médecine :

Liste des diplômes d'études spécialisées complémentaires de type II (qualifiants) en médecine :

Bibliographie sommaire[modifier | modifier le code]

  • Dominique Lecourt (dir.), 2004: Dictionnaire de la pensée médicale, Paris, réed. PUF/Quadrige, 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]