Président des Philippines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Président des Philippines
Image illustrative de l’article Président des Philippines
Emblème de la présidence des Philippines

Image illustrative de l’article Président des Philippines
Titulaire actuel
Rodrigo Duterte
depuis le [1]

Création [2]
Mandant Suffrage universel direct[3]
Durée du mandat Six ans, non renouvelable[3]
Premier titulaire Emilio Aguinaldo[2]
Résidence officielle Palais de Malacañan (Manille)
Rémunération 222 278 pesos philippins par mois[4]
Site internet http://president.gov.ph/

Le président des Philippines (Pangulo ng Pilipinas) est le chef d'État des Philippines. Il exerce la plus haute fonction du pouvoir exécutif et est le commandant en chef des armées. Il est élu tous les six ans au suffrage universel direct et son mandat n'est pas renouvelable, comme spécifié dans la Constitution de 1987.

Sa résidence officielle est le palais de Malacañan.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier président élu de l’histoire des Philippines est Emilio Aguinaldo durant la Première République (1899-1901)[2]. Cette république disparaît avec la conquête américaine. En 1935, Manuel L. Quezon est élu premier président du Commonwealth des Philippines. Les Philippines deviennent indépendantes en 1946 et Manuel Roxas prend le titre de président de la République.

Élection[modifier | modifier le code]

Le président est élu au suffrage universel direct pour un mandat de six ans non renouvelable[3]. Tout citoyen des Philippines en âge de voter (dix-huit ans et plus) peuvent s’exprimer s’ils ont résidé au moins un an dans le pays, ainsi que les six mois précédant l’élection dans l’endroit où ils veulent voter, dans la mesure où aucune condamnation judiciaire ne leur interdit le droit de vote[5]. Le Congrès des Philippines est responsable de la bonne tenue et du secret du vote[6].

Les candidats à l’élection doivent être citoyens des Philippines depuis leur naissance, résider sur l’archipel depuis au moins dix ans au moment de l’élection, être âgés de quarante ans ou plus, être inscrits sur les listes électorales, et être capables de lire et écrire[3].

Le vice-président des Philippines est élu pour la même durée et selon la même procédure que le président[7]. Il peut remplacer temporairement le président en cas de mort, démission, destitution ou incapacité de gouverner de ce dernier[8].

Rôle et pouvoirs[modifier | modifier le code]

Le président est le garant de la loi et est le plus haut responsable de l’appareil exécutif. Il peut nommer, sur accord du Congrès, des hauts fonctionnaires, ambassadeurs, ministres, consuls et officiers dont le rang est supérieur à colonel ou capitaine de vaisseau. Il est le commandant en chef des armées, et peut décréter la loi martiale en accord avec le Congrès en cas de menace pour la sûreté nationale. Il peut accorder grâce, commutation de peine ou sursis. Il peut dans une certaine mesure contracter ou garantir des prêts étrangers, sur accord de la banque centrale et dans le cadre défini par la loi[9].

Destitution[modifier | modifier le code]

Le président peut être démis de ses fonctions à l’issue d’une procédure dite d’impeachment en cas de violation de la Constitution, trahison, corruption, crimes particulièrement graves ou abus du Public trust. Une procédure d’impeachment doit d’abord être validée par un tiers des membres de la Chambre des représentants, et aboutie si elle est votée aux deux tiers par les sénateurs[10].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jason Gutierrez, « Rodrigo Duterte inaugurated as Philippines president », CNN, .
  2. a, b et c (en) « Araw ng Republikang Filipino, 1899 », Journal officiel de la République des Philippines, .
  3. a, b, c et d Constitution des Philippines, article 7, section 2. [lire en ligne].
  4. (en) Jess Diaz, « Duterte gets salary increase of P56,526 », The Philippine Star, .
  5. Constitution des Philippines, article 5, section 1. [lire en ligne].
  6. Constitution des Philippines, article 5, section 2. [lire en ligne].
  7. Constitution des Philippines, article 7, section 3. [lire en ligne].
  8. Constitution des Philippines, article 7, section 8. [lire en ligne].
  9. Constitution des Philippines, article 7, sections 16-20. [lire en ligne].
  10. Constitution des Philippines, article 11, sections 2-6. [lire en ligne].

Lien externe[modifier | modifier le code]