Ernest Bevin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ernest Bevin
Ernest Bevin HU 81497.jpg

Ernest Bevin

Naissance
 +
Winsford (en) +
Décès
Nationalité
Activité
Parti politique
Fonctions
-
Transport and General Workers' Union
 précédé par -

 suivi par Arthur Deakin (en)
-
Secrétaire d'État à l'Emploi (en)
 précédé par Ernest Brown (en)

 suivi par Rab Butler
-
Secrétaire d'État des Affaires étrangères
 précédé par Anthony Eden

 suivi par Herbert Morrison (en)
-
Membre du parlement du Royaume-Uni (d)
 précédé par George Hicks (en)

 suivi par Christopher Mayhew (en)
Lord du Sceau Privé
 précédé par Christopher Addison Addison (en)

 suivi par Richard Stokes (en)
 +

Sir Ernest Bevin (- , PC) est un homme politique britannique membre du Parti travailliste.

D’origine sociale modeste, il s’engage très tôt dans la lutte pour les droits des ouvriers. De 1922 à 1940, il est secrétaire général du syndicat général des travailleurs du transport.

En 1940, Winston Churchill le nomme ministre du Travail. La même année, il entre au Conseil privé du Roi (Privy Council) et devient membre de la Chambre des communes. En 1945, après la victoire travailliste, Clement Attlee le nomme secrétaire aux Affaires étrangères. Il représente son pays à la conférence de Potsdam.

Profondément anticommuniste, il contribue à faire accepter le plan Marshall, joue un rôle important dans la création de l’OTAN, dans la décision britannique de développer son armement nucléaire et dans la politique d’endiguement de l'ennemi soviétique.

Il est à l'origine de la création en 1948 de la cellule secrète de propagande antisoviétique du ministère des Affaires étrangères, l'Information Research Department (IRD) ou Département de recherche et d’investigation, liée au MI6. Cette cellule participe notamment à l'élaboration des opérations du projet Valuable mené contre l'Albanie communiste de Enver Hoxha en 1949-51[1]. L'IRD est dissous en 1977.

Egalement antisémite[2], il tenta durant son ministère de s'opposer à la création de l'Etat d'Israël. Il fut à l'origine de l'Commission d'enquête anglo-américaine de 1946, dont la 3e recommandation était que « la Palestine ne soit ni un Etat juif ni un Etat arabe ». L'affaire de l'Exodus fut sous sa responsabilité.

Sous son autorité fut créé le British Middle East Office (BMEA) ou Bureau britannique pour le Moyen-Orient. Ce service, implanté au Caire, est chargé de défendre les intérêts britanniques dans la région et de fournir des renseignements et des conseils au Commandement en chef du Moyen-Orient.

Il fut l'un des signataires des traités de Dunkerque (en 1947) et de Bruxelles (en 1948).

Bevin est anobli en 1950 (Knight Bachelor’s Badge, appellation Sir). En mauvaise santé, il démissionne en mars 1951 et meurt le 14 avril.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au cœur de l'action clandestine de D. Smiley
  2. Christopher Mayhew (en), lui-même antisioniste militant au sein du CAABU (en), a écrit dans son journal en 1948 et publié : « Il ne fait pas de doute dans mon esprit que Ernest déteste les juifs » (Mayhew, Time to Explain, p. 119).

Bibliographie et Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :