Mongoumba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mongoumba
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
Préfecture Lobaye
Démographie
Population 11 756 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 3° 38′ 32″ nord, 18° 35′ 27″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République centrafricaine

Voir sur la carte administrative de République centrafricaine
City locator 14.svg
Mongoumba

Mongoumba est une ville de République centrafricaine située dans la préfecture de Lobaye dont elle constitue l'une des trois sous-préfectures.

Géographie[modifier | modifier le code]

Femmes badondo à Mongoumba (1924).

Mongoumba est située sur la rive droite de l'Oubangui, à la frontière avec la République du Congo et la République démocratique du Congo, au sud de la capitale Bangui.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après l'accord franco-allemand de 1911, le poste reste français et Mongoumba est chef-lieu de subdivision dans la Circonscription de Ibenga-Motaba dans la colonie du Moyen-Congo. Le poste administratif est intégré à la colonie de l'Oubangui-Chari le 30 juin 1934. En 1950, le district de Mongoumba est institué dans la région de la Lobaye. Le , la République centrafricaine indépendante instaure Mongoumba en sous-préfecture de la préfecture de la Lobaye[1].

Villages[modifier | modifier le code]

La commune rurale de Mongoumba compte près de quarante villages ou groupements de villages recensés en 2003[2]: Ambouchure, Bac Lobé Yagbo, Bamé, Bassin 2, Batalimo, Bobélé, Bogani, Bogbobe, Bomoloto, Bossarangba, Compagnie, Gbakata, Gbomboro, Gouga, Ikoumba1, Ikoumba 2, Itei, Imaba, Ingoka, Kissibaya, Lengo, Lessé, Libon, Longuélé Mokokovo, Molabaye, Mongango, Mongo 1, Mongo 2, Monkpé-Gban, Moutonga, Ngbango, Ngopama, Saboulou, Safa-Loko, Sakabo, Sédalé, Yabongo, Yanganguela, Yassaka, Yassaka Ngonda, Zinga.

Économie[modifier | modifier le code]

Représentation politique[modifier | modifier le code]

La sous-préfecture de Mongoumba est constituée d’une circonscription électorale législative.

Député de Mongoumba
Date d'élection Identité Parti
2016 Thierry Georges Vackat indépendant

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi 60-179 du 23 janvier 1961 portant création des préfectures et des sous-préfectures sur le territoire de la République Centrafricaine
  2. RGPH 2003, Recensement général de la population et de l’habitat, 2003

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • France Cloarec-Heiss et Jacqueline M.C. Thomas, L'aka, langue bantoue des Pygmées de Mongoumba (Centrafrique) : introduction à l'étude linguistique, phonologie, Société d'études linguistiques et anthropologiques de France, Paris, 1978, 204 p. (ISBN 2-85297-014-7)
  • Jean-Michel Delobeau, Yamonzombo et Yandenga : les relations entre les villages monzombo et les campements pygmées aka dans la sous-préfecture de Mongoumba, Centrafrique, Peeters, SELAF (Société d'études linguistiques et anthropologiques de France), Paris, 1989, 268 p. (ISBN 2-87723-016-3) (texte remanié d'une thèse de 3e cycle d'Anthropologie sociale et culturelle, EHESS, 1977)