Ouham-Pendé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la République centrafricaine
Cet article est une ébauche concernant la République centrafricaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ouham-Pendé
Localisation de la Ouham-Pendé en République centrafricaine
Localisation de la Ouham-Pendé en République centrafricaine
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
Préfecture Ouham-Pendé
chef-lieu Bozoum
Sous-préfectures Bozoum, Bocaranga, Koui, Paoua, Bossemptélé, Ngaoundaye
Démographie
Population 430 506 hab. (2003)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Superficie 3 210 000 ha = 32 100 km2

La Ouham-Pendé est la préfecture du nord-ouest de la République centrafricaine, elle doit son nom à deux cours d'eau du bassin du Chari, la rivière Ouham et la rivière Pendé. Sa superficie est de 32 100 km2 pour une population de 430 506 habitants en 2003[1]. La ville préfecture est Bozoum. Les autres villes importantes de la préfecture sont Paoua, Bocaranga, Ngaoundaye.

Situation[modifier | modifier le code]

L'Ouham-Pendé est située au Nord-Ouest du pays, frontalière du Tchad et du Cameroun et limitrophe des préfectures de Ouham à l'est, d'Ombella-M'Poko au sud-est et de Nana-Mambéré au sud-ouest.

Préfectures limitrophes de l'Ouham-Pendé
Drapeau du Cameroun Mayo-Rey Drapeau du Tchad Logone Oriental
Drapeau du Cameroun Mbéré Ouham-Pendé Ouham
Nana-Mambéré Ombella-M'Poko

Administration[modifier | modifier le code]

La Ouham-Pendé constitue avec la Ouham, la région de la Yadé, numéro 3 de la République centrafricaine[2] .

Sous-préfectures et communes[modifier | modifier le code]

La Ouham-Pendé est divisée en six sous-préfectures et 23 communes[3] :

Les 23 communes de Ouham-Pendé totalisent 923 villages ou quartiers.

Sous-préfectures communes superficie
(km²)[4]
population
(hab. 2015)[5]
villages
(nbre 2003)[6]
quartiers
(nbre 2003)[6]
Bocaranga Bocaranga 2 449,04 74 615 155 31
Loura 500,26 12 863 28 0
Pendé 1 671,10 14 459 38 0
Bossemptélé Binon 3 677,75 22 659 37 0
Bozoum Birvan-Bolé 2 820,24 24 580 35 0
Bozoum 31,07 25 640 0 32
Dan-Gbabiri 3 305,77 12 052 41 0
Danayéré 773,39 6 132 21 0
Kouazo 926,77 9 274 37 0
Koui Koui 2 483,66 37 235 114 0
Ngaoundaye Dilouki 439,35 28 242 36 0
Kodi 1 356,83 39 406 54 0
Lim 446,51 29 374 44 0
Mbili 761,27 - - -
Yémé 1 320,51 17 074 38 0
Paoua Bah-Bessar 1 503,58 37 322 50 0
Banh 1 317,94 35 247 71 0
Bimbi 1 137,81 20 874 72 0
Malé 1 095,76 11 171 28 0
Mia-Péndé 1 026,64 29 943 42 0
Mom 1 093,19 19 115 44 0
Nana-Barya 862,25 20 667 40 0
Paoua 929,16 37 322 32 29

Économie[modifier | modifier le code]

Rond-point vers Pendé à Paoua

La préfecture se situe dans la zone de cultures vivrières à mil et manioc dominants, maïs, courges et haricots. La culture commerciale dominante est le coton. Le nord et l'ouest de la préfecture constistuent une zone d'élevage bovin[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.stat-centrafrique.com/Donnees/donnees%20structurelles/demographie/population%20prefecture.htm
  2. loi 96.013 du 13 janvier 1996, portant création des régions
  3. OCHA, Reliefweb, Atlas administratif de la République centrafricaine 2013
  4. Nations Unies OCHA, Humanitarian Response, Pcode 15 janvier 2015
  5. Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies, Humanitarian Response, Projection population 2015 de la RCA.
  6. a et b Recensement général de la population et de l'habitat, 2003
  7. Atlas de l'Afrique, Éditions du Jaguar, Paris, 2011 (ISBN 978-2-86950-465-3)

Voir aussi[modifier | modifier le code]