Obo (République centrafricaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir OBO.
Obo
mission à Obo
mission à Obo
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
Préfecture Haut-Mbomou
Pcode commune 6311
Démographie
Population 7 187 hab. (2003[1])
Population communale 12 609 hab. (2015)
Densité 2,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 23′ 48″ nord, 26° 29′ 33″ est
Superficie communale 533 957 ha = 5 339,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République centrafricaine

Voir sur la carte administrative de République centrafricaine
City locator 14.svg
Obo

Obo est une ville de République centrafricaine, chef-lieu de la préfecture du Haut-Mbomou. Elle constitue aussi un chef-lieu de sous-préfecture et une commune à la fois urbaine et rurale.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située sur la rive gauche de la rivière Mbokou à 1 228 km à l'est de la capitale Bangui par la route nationale RN2, axe Bangui-Bangassou-Soudan du sud. Elle présente la particularité géographique d'être proche du pôle d'inaccessibilité africain[2]. La plupart des villages sont localisés sur l’axe Zémio –– Obo –– Bambouti, route nationale RN2.

Communes limitrophes de Obo
Djemah Soudan du Sud
Mboki Obo Lili
Congo RDC

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 19 novembre 1920, Obo remplace la localité de Goubéré comme chef-lieu de subdivision de Goubéré-Obo. En mai 1925, elle est réunie à Djemah, dans la nouvelle subdivision d'Obo-Djemah. Le district d'Obo est établi le 16 octobre 1946. La localité est chef-lieu de la région d'Obo-Zémio le 12 décembre 1960, puis le 23 janvier 1961, la République centrafricaine indépendante instaure Obo, comme chef-lieu de la préfecture d'Obo-Zémio[3], cette préfecture prend le nom de Haut-Mbomou le 20 novembre 1964.

Administration[modifier | modifier le code]

La sous-préfecture d'Obo s'étend sur les deux communes d'Obo et de Mboki. La commune d'Obo, est constituée des quartiers de la ville d'Obo en zone urbaine et des villages en zone rurale. La ville d’Obo est constituée de 13 quartiers : Abouna, Arabe, Badongo, Bambito, Centre Administratif, Foukpio, Gnokora (Aim), Kourouko (1 et 2), Montopi (Aim), Nairobi1, Nairobi2, Nakpanga et Yagba. En zone rurale, la commune compte 11 villages recensés en 2003 : Bombe Aza, Dakatimounga, Gassimbala, Gougbere-Bazima, Gougbere-Mbia, Kadjemah, Koubou, Ngoume, Nguiringuiri, Poupou, Zongoundourou[4].

Société[modifier | modifier le code]

La localité est le siège de la paroisse catholique des Saints Martyrs de l’Ouganda d’Obo fondée en 1958, elle dépend du diocèse de Bangassou.

Économie[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Depuis le la radio communautaire Zereda émet depuis Obo sur 100.6 FM, elle peut être écoutée jusqu'à 75 km[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Population des villes de RCA
  2. (en) Daniel Garcia-Castellanos et Umberto Lombardo, « Poles of inaccessibility: A calculation algorithm for the remotest places on earth », Scottish Geographical Journal,, vol. 123, no 3,‎ , p. 227-233 (DOI 10.1080/14702540801897809)
  3. Loi 60-179 du 23 janvier 1961 portant création des préfectures et des sous-préfectures sur le territoire de la République Centrafricaine
  4. RGPH 2003, Recensement général de la population et de l’habitat, 2003
  5. ARC (Association des Radios Communautaires), Obo: Radio Zereda célèbre ses 5 ans !,