Kémo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kémo
Localisation de la Kémo en République centrafricaine
Localisation de la Kémo en République centrafricaine
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
chef-lieu Sibut
Démographie
Population 118 410 hab.
Densité 6,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 45′ 00″ nord, 19° 05′ 00″ est
Superficie 1 720 400 ha = 17 204 km2
Divers
création le
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République centrafricaine

Voir la carte administrative de République centrafricaine
City locator 14.svg
Kémo

Géolocalisation sur la carte : République centrafricaine

Voir la carte topographique de République centrafricaine
City locator 14.svg
Kémo

La Kémo issue de l'ancienne Kémo-Gribingui, est une des seize préfectures de la République centrafricaine. Elle tient son nom de la rivière Kémo, affluent de l'Oubangui. Les deux principales villes de Kémo sont Sibut et Dékoa.

Sa superficie est de 17 204 km2 pour une population de 118 410 habitants en 2003[1].

Situation[modifier | modifier le code]

Elle est située dans le centre-sud du pays, frontalière de la République démocratique du Congo au sud, séparée par l'Oubangui. Elle est limitée au nord par la Nana-Grébizi, au nord-ouest par l'Ouham, à l'ouest par l'Ombella-M'Poko et à l'est par la Ouaka.

Préfectures limitrophes de la Kémo
Ouham Nana-Grébizi
Ombella-M'Poko Kémo Ouaka
Drapeau de la République démocratique du Congo Nord-Ubangi

Histoire[modifier | modifier le code]

La préfecture de la Kémo s'est constituée le , formée de la partie sud de l'ancienne Kémo-Gribingui, la partie nord devient la préfecture de Gribingui Économique, qui prendra ensuite le nom de Nana-Grébizi[2].

Administration[modifier | modifier le code]

La Kémo constitue avec la Nana-Grébizi et la Ouaka, la région Kadas, numéro 4 de la République centrafricaine[3] .

Sous-préfectures et communes[modifier | modifier le code]

La Kémo est divisée en quatre sous-préfectures et 8 communes[4] :

Les huit communes de la Kémo sont constituées de 247 villages ou quartiers.

Sous-préfectures communes superficie
(km²)[5]
population
(hab. 2015)[6]
villages
(nbre 2003)[7]
quartiers
(nbre 2003)[7]
Dékoa Dékoa 643,90 17 005 5 28
Guiffa 1 524,41 10 108 18 0
Tilo 1 533,74 18 016 25 0
Mala Mala 2 098,33 17 845 39 0
Ndjoukou Galafondo 3 027,65 17 122 55 0
Galabadja 2 880,52 18 697 101 0
Sibut Ngoumbélé 4 713,67 20 189 51 0
Sibut 85,99 29 892 0 52

autres localités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La préfecture se situe dans la zone de cultures vivrières à mil et manioc dominants, maïs, courges et haricots. La culture commerciale principale est le coton. La pêche fluviale traditionnelle est pratiquée sur la rivière Oubangui[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.stat-centrafrique.com/Donnees/donnees%20structurelles/demographie/population%20prefecture.htm
  2. Gwillim Law, Statoïds, Prefectures of the Central African Republic, 30 juin 2015
  3. loi 96.013 du 13 janvier 1996, portant création des régions
  4. OCHA, Reliefweb, Atlas administratif de la République centrafricaine 2013
  5. Nations Unies OCHA, Humanitarian Response, Pcode 15 janvier 2015
  6. Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies, Humanitarian Response, Projection population 2015 de la RCA.
  7. a et b Recensement général de la population et de l'habitat, 2003
  8. Atlas de l'Afrique, Éditions du Jaguar, Paris, 2011 (ISBN 978-2-86950-465-3)