Gamboula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gamboula
Gambula (sg)
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
Préfecture Mambéré-Kadéï
Démographie
Population 13 048 hab. (2003[1])
Géographie
Coordonnées 4° 07′ 18″ nord, 15° 08′ 06″ est
Altitude 589 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République centrafricaine

Voir sur la carte administrative de République centrafricaine
City locator 14.svg
Gamboula

Gamboula est une ville de République centrafricaine, chef-lieu de sous-préfecture de la préfecture de Mambéré-Kadéï.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située à 74 km à l'ouest du chef-leu de la préfecture Berbérati par la route nationale RN6. Gamboula constitue la plus importante ville sur la frontière avec le Cameroun (avec Baboua plus au nord) situé au-delà de la rivière Kadéï.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après avoir été cédée au Cameroun allemand suite à l'accord du 4 novembre 1911, la localité ré-intègre les possessions françaises en 1914 dans la colonie du Moyen-Congo. La République centrafricaine indépendante instaure la localité en poste de contrôle administratif de la sous-préfecture de Berbérati, préfecture de Haute-Sangha. Gamboula est érigée en sous-préfecture en mars 1967[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Gamboula est la principale localité de la commune de Basse-Boumbé.

Société[modifier | modifier le code]

La ville est le siège de la paroisse catholique Notre-Dame de Fatima de Gamboula fondée en 1959, elle dépend du diocèse de Berbérati.

Économie[modifier | modifier le code]

Dans la région de Gamboula, les cultures commerciales sont constituées des plantations de tabac[3]. L'activité tabacole a souffert de la fermeture de la CETAC (Compagnie d’exploitation de tabac en Centrafrique)[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Louma, Culte des jumeaux dans l'ethnie Gbaya-kaka à Gamboula, Ministère de l'information, Central African Republic, Bangui, 1989, 52 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Population des villes de RCA
  2. Ordonnance 67-16 du 17 mars 1967
  3. Atlas de l'Afrique, Éditions du Jaguar, Paris, 2011 (ISBN 978-2-86950-465-3)
  4. Centrafrique Presse Quand la signature de Parfait MBAY fait condamner la RCA à payer des milliards de F CFA, 25 février 2013