Ombella-M'Poko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la République centrafricaine
Cet article est une ébauche concernant la République centrafricaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ombella-M'Poko
Localisation de l'Ombella-M'Poko en République centrafricaine
Localisation de l'Ombella-M'Poko en République centrafricaine
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
Préfecture Ombella-M'Poko
chef-lieu Bimbo
Sous-préfectures Bimbo, Damara, Bogangolo, Boali, Bossembélé, Yaloké
Démographie
Population 356 725 hab. (2003)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Superficie 3 182 500 ha = 31 825 km2

Ombella-M'Poko est l'une des 16 préfectures de la République centrafricaine.

Sa superficie est de 31 825 km2 pour une population de 356 725 habitants en 2003[1]. Son chef-lieu est Bimbo et les sous-préfectures sont Boali, Damara, Bossembele, Yaloké et Bogangolo[2]. Elle doit son nom à deux affluents de l'Oubangui: l'Ombella et la Mpoko.

Situation[modifier | modifier le code]

Préfectures limitrophes de l'Ombella-M'Poko
Ouham-Pendé Ouham Kémo
Nana-Mambéré Ombella-M'Poko Drapeau de la République démocratique du Congo Nord-Ubangi
Mambéré-Kadéï Lobaye Bangui

Administration[modifier | modifier le code]

L'Ombella-M'Poko constitue avec la Lobaye, la région des Plateaux, numéro 1 de la République centrafricaine[3].

Sous-préfectures et communes[modifier | modifier le code]

L'Ombella-M'Poko est divisée en six sous-préfectures et neuf communes[4] :

Sous-préfectures communes superficie
(km²)[5]
population
(hab. 2015)[6]
villages
(nbre 2003)[7]
quartiers
(nbre 2003)[7]
Bimbo Bégoua 3 202,74 276 042 147 40
Bimbo
Boali Boali 4 708,95 30 670 67 0
Bogangolo Bogangolo 4 817,05 9 250 43 0
Bossembélé Bossembélé 5 191,42 30 542 46 23
La Mbi 2 231,43 10 825 40 0
Damara Damara 6 884,95 26 392 68 14
Yaloké Yaloké 2 081,86 33 345 48 18
Guézéli 2 795,39 21 904 44 0

Préfets successifs[modifier | modifier le code]

  • Marie-Clotilde Mboibo, à partir de 2003[8]
  • Victor Bissekoin[9]
  • Clotilde Namboy, de 2011 à juillet 2013
  • Denise Madina Duekoé, installée le 12 juillet 2013[10]

Économie[modifier | modifier le code]

La préfecture se situe dans la zone de cultures vivrières à manioc et bananes plantains dominants, maïs, arachide, sésame, macabo et courges. La partie Nord autour de Yaloké est une zone d'élevage bovin. Les ressources minières sont constituées par les gisements non exploités de fer à Bogoin et par les mines d'or exploitées au nord de Yaloké. L'industrie est représentée par les centrales hydroéléctriques de Boali[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.stat-centrafrique.com/Donnees/donnees%20structurelles/demographie/population%20prefecture.htm
  2. Pierre Saulnier, Le Centrafrique. Entre mythe et réalité, L'Harmattan 1997, p.32
  3. loi 96.013 du 13 janvier 1996, portant création des régions
  4. http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/Atlas_2013_CAR_0426.pdf
  5. Nations Unies OCHA, Humanitarian Response, Pcode 15 janvier 2015
  6. Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies, Humanitarian Response, Projection population 2015 de la RCA.
  7. a et b Recensement général de la population et de l'habitat, 2003
  8. décret N° 03.019 : Portant nomination ou confirmation des préfets, http://www.sangonet.com/ActualiteC16/prefets_16_decrets_nett.html
  9. http://centrafriquenligne.over-blog.com/article-centrafrique-plus-de-transparence-dans-les-industries-extractives-54494809.html
  10. décret 13.109 du 22 mai 2013, http://www.journaldebangui.com/article.php?aid=4916
  11. Atlas de l'Afrique, Éditions du Jaguar, Paris, 2011 (ISBN 978-2-86950-465-3)