Bimbo (République centrafricaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bimbo
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
Préfecture Ombella-M'Poko
Maire Jeannette Déa
Démographie
Population 124 176 hab.
Géographie
Coordonnées 4° 15′ 21″ nord, 18° 24′ 15″ est
Altitude 338 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République centrafricaine

Voir sur la carte administrative de République centrafricaine
City locator 14.svg
Bimbo

Bimbo est une ville de République centrafricaine faisant désormais partie de l'agglomération de Bangui. Elle est située dans la préfecture de Ombella-M'Poko dont elle constitue le chef-lieu et l'une des six sous-préfectures. C'est la deuxième plus grande ville du pays par sa population avec 124 176 habitants recensés en 2003[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située sur la rive gauche de la rivière Mpoko affluent de l'Oubangui, à 9 km du centre de Bangui (PK 0), elle est bordée par la ville de Bangui à l'ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1975 1988 1996 2003 2007 2012 2013
3 57610 75122 031124 176146 550250 195267 859
(Sources : 1975,1988,2003: Bureau central du recensement[3], 1996[4],2007,2012,2013: estimations[5])

Administration[modifier | modifier le code]

Quartiers[modifier | modifier le code]

La ville est constituée de 40 quartiers recensés en 2003[6] : Balapa 1, Balapa 2, Batalimo 1, Batalimo 2, Bégoua Centre 1, Bégoua Centre 2, Bégoua Centre 3, Cité Elevage, Damala 1, Damala 2, Damala Centre, Gbalikola, Gbanikola 1, Guitangola 1, Guitangola 2, Guitangola 3, Guitangola Source, Kokoro 1, Kokoro 2, Kokoro 3, Le Plateau, Mangapou 1, Mbembe (1 et 2), Mpoko Bac, Mpoko Pont, Mpoko Pont 2, Ngola 1, Ngola 2, Ngola Centre, Pala, Poto Poto 1, Poto Poto 2, Sambrola, Toungoufara, Yembi 1, Yembi 2, Yembi 3, Zacko 2, Zako 1.

Instances judiciaires[modifier | modifier le code]

La ville est le siège d'un tribunal de grande instance doté de nouveaux locaux depuis fin février 2016[7].

Prison[modifier | modifier le code]

La prison centrale pour femmes de Bimbo existe depuis 1980, elle accueille les prisonnières qui auparavant été détenues à la maison d'arrêt centrale de Ngaragba à Bangui[8].

Économie[modifier | modifier le code]

La brasserie Mocaf est localisée au sud de la ville dans la quartier Batalimo 1.

Actions de développement[modifier | modifier le code]

En 2018, l'association « Jeunesse en marche Centrafrique » met en œuvre, dans le cadre de l'initiative Objectif 2030, le projet « Production de poulets de chair grâce à l'assainissement écologique dans la commune de Bimbo[9] ».

Éducation[modifier | modifier le code]

L'enseignement secondaire est assuré au lycée de Bimbo.

Santé[modifier | modifier le code]

Depuis le , est ouvert le centre hospitalier Élisabeth Domitien d'une capacité de cent lits, il offre les services de médecine générale, chirurgie et gynécologie[10]. Bimbo est le chef-lieu de la région sanitaire no 1 du système de santé centrafricain, elle couvre deux préfectures : l'Ombella-M'Poko et la Lobaye[11].

Cultes[modifier | modifier le code]

La paroisse catholique Saint-Antoine-de-Padoue-de-Bimbo est fondée en 1980, elle dépend de la doyenné Notre-Dame-de-Fatima de l'archidiocèse de Bangui. Le grand séminaire catholique Saint-Marc-de-Bimbo est localisé dans le quartier Pétévo.

Notes et références[modifier | modifier le code]