Yaloké

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yaloké
Yaloké
récoltes à Yaloké
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
Préfecture Ombella-M'Poko
Maire Raphaël Det
Démographie
Population 13 608 hab. (2003[1])
Géographie
Coordonnées 5° 18′ 54″ nord, 17° 05′ 57″ est
Altitude 747 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : République centrafricaine
Voir sur la carte administrative de République centrafricaine
City locator 14.svg
Yaloké

Yaloké est une localité et une commune rurale d'élevage[2] de République centrafricaine située dans la préfecture de Ombella-M'Poko. Elle en constitue, avec la commune de Guézili et les villages qui leur sont rattachés, l'une des six sous-préfectures.

Géographie[modifier | modifier le code]

Yaloké est située sur la route nationale RN3, axe reliant Bangui au Cameroun par Garoua-Boulaï, à 225 km au nord-ouest de Bangui, à 60 km à l'ouest de Bossembélé et à l'est de Bossemptélé.

Communes limitrophes de Yaloké
Guézéli
Mbali Yaloké Bossembélé
Boganangone

Histoire[modifier | modifier le code]

  • À partir de 1936, les éleveurs Mbororo s'installent dans la région de Yaloké[3].
  • Le , Yaloké est un poste de contrôle administratif de la sous-préfecture de Bossembélé[4].
  • En mai 2002, le poste de contrôle administratif est érigé en sous-préfecture.

Administration[modifier | modifier le code]

La sous-préfecture de Yaloké est constituée de deux communes : Yaloké et Guézéli. En 2003, la population de la commune de Yaloké est de 26 524 habitants[5].

Quartiers[modifier | modifier le code]

La population urbaine de la ville de Yaloké est de 14 307 habitants[5] et constituée de 18 quartiers : Bobandoro 1, Bobandoro 3, Bobandoro 4, Bobandoro 5, Bobandoro 6, Bobandoro 7, Bobandoro 8, Bodoukpa 2, Bogbara 2, Bogbara 3, Bogboyo 2, Bosso, Cote d'Ivoire, Foulbé, Gbaya Bossangoa 1, Maroua, Ngbakamandja, Quartier Banda.

Villages[modifier | modifier le code]

Un peu moins de la moitié de la population de la commune est constituée des 12 217 habitants[5] de la population rurale. Elle compte une cinquantaine de villages : Banengué, Bekagbassem, Bekamoule, Boane, Boani, Bobandoro 2, Boboua, Bodanga 1, Bodiki, Bodoli, Bodoukpa 1, Bodoukpa 3, Bofili, Bogban 1, Bogban 2 Rca, Bogbara 1, Bogbayélé 1, Bogbayélé 2, Bogboyo 1, Boho, Bokédé 1, Bokédé 2, Bokédé 3, Bokengué 1, Bokengué 2, Bokotto, Bongbalo 1, Bongbalo 2, Bossenforo 1, Bossenforo 2, Bossewi, Botouni 1, Botouni 2, Bozaka, Djobé, Gbabelekala, Gbafou, Gbamboye, Gbapi, Mbotto, Mobili, Sayeré Abbo, Seyango 1, Seyango 2, Seyango 3, Yengué, Zalapia 2.

Société[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Depuis 1992, Yaloké est le siège de la paroisse catholique, Saint Joseph de Yaloké. Elle dépend de la doyenné de Bossembélé, dans l'archidiocèse de Bangui[6].

Économie[modifier | modifier le code]

Parcelles semencières de haricot à Yaloké

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Population des villes de RCA
  2. Rapport de mission Etude Conflits, mars 2004, p. 13
  3. D. Cuisance, P. Calton, A. Kota-Guinza, F. Ndokoué, E Pounékrozou, D. Demba; Lutte contre Glossina fuscipes fuscipes chez les éleveurs Mbororo de République centrafricaine, Revue Élevage Médecine Vétérinaire Tropicale, 1991, p. 75
  4. Loi 60.179 du 23 janvier 1961 portant création des préfectures et des sous-préfectures sur le territoire de la République Centrafricaine
  5. a b et c RGPH 2003, Recensement général de la population et de l’habitat
  6. Archidiocèse de Bangui, pastorale diocésaine