Grimari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grimari
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
Préfecture Ouaka
Pcode commune 4331
Démographie
Population 10 822 hab. (2003[1])
Population communale 17 003 hab. (2015)
Densité 173 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 44′ 26″ nord, 20° 03′ 34″ est
Altitude 476 m
Superficie communale 9 844 ha = 98,44 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : République centrafricaine
Voir sur la carte administrative de République centrafricaine
City locator 14.svg
Grimari

Grimari est une ville de République centrafricaine située dans la préfecture de Ouaka dont elle constitue l'une des cinq sous-préfectures.

Géographie[modifier | modifier le code]

La localité est située sur la rive gauche de la rivière Bamba, à 307 km au nord-est de Bangui et à 77 km à l'ouest de Bambari, le chef-lieu de la préfecture de la Ouaka. Elle est traversée par la route nationale 2.

Communes limitrophes de Grimari
Pouyamba Grimari Lissa

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Grimari remplace Pouyamba comme chef-lieu de subdivision dans la circonscription de Kémo. Cette subdivision est rattachée à la circonscription de Bambari à partir du [2]. En 1930, la Société textile africaine installe une usine d'égrenage, cette société cotonnière deviendra la Cotonaf[3].

Après la Seconde Guerre mondiale, la réforme administrative du , fait de Grimari un chef-lieu de district de la région de Ouaka-Kotto. Le , la République centrafricaine indépendante, instaure la ville en chef-lieu de sous-préfecture[4].

Le , se déroule le premier combat de Grimari opposant Seleka et Anti-Balaka. Il est suivi le , d'un affrontement entre militaires français du GTIA Scorpion et un groupe d'Anti-Balaka.

Administration[modifier | modifier le code]

La sous-préfecture de Grimari est constituée des quatre communes de Grimari, Kobadja, Lissa et Pouyamba.

La commune de Grimari est constituée de vingt-deux quartiers urbains : Azoumbai, Baké Banda 1, Baké Banda 2, Béréhoya, Danga, Kakombala 1, Kakombala 2, Kassem 1, Kassem 2, Kassem 3, Kobadja, Lingou, Mambessa, Mindoukota, Mission Catholique, Ndalla 1, Ngaoda, Palla, Poubangui, Yadakoua, Yadakoua 1, Yadakoua 2. En zone rurale, elle s'étend à douze villages : Ambadé, Bakombia, Balendokpa, Malépayo, Ndala 2, Ngbaké, Ngbangayassi, Ngouli, Nibani, Ouapombo, Tinguéré-Mbi, Yabada-Siguigui[5].

Éducation[modifier | modifier le code]

La commune compte quatre écoles publiques : école Bamba à Mindikota, Sous-préfectorale à Grimari-centre Denga, Notre Dame de Liesse à Dema Langa et à Ngoulinga[6].

Économie[modifier | modifier le code]

Religion[modifier | modifier le code]

La ville est le siège de la paroisse catholique Notre-Dame-de-la-Liesse de Grimari, elle dépend du diocèse de Bambari.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Population des villes de RCA
  2. Arrêté du
  3. Auguste Chevalier, Revue internationale de botanique appliquée et d'agriculture tropicale : La culture du Cotonnier au Congo belge et en Afrique Equatoriale Française (no 343-344), , bulletin pp. 275-279
  4. Loi 60.179 du 23 janvier 1961 portant création des préfectures et des sous-préfectures sur le territoire de la République Centrafricaine
  5. RGPH 2003, Recensement général de la population et de l’habitat, 2003
  6. Tableau des écoles de République centrafricaine, exercice du 14 mars 2015