Sangha-Mbaéré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sangha-Mbaéré
Localisation de la Sangha-Mbaéré en République centrafricaine
Localisation de la Sangha-Mbaéré en République centrafricaine
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
Préfecture Sangha-Mbaéré
chef-lieu Nola
Sous-préfectures Nola, Bambio, Bayanga
Démographie
Population 101 074 hab. (2003)
Densité 5,2 hab./km2
Groupes ethniques Bantous, Pygmée
Géographie
Coordonnées 3° 30′ N 16° 05′ E / 3.5, 16.0833333333333° 30′ Nord 16° 05′ Est / 3.5, 16.083333333333
Superficie 1 941 200 ha = 19 412 km2

Sangha-Mbaéré est l’une des deux préfectures économiques de République centrafricaine. Elle tient son nom de la rivière Sangha, qui la traverse à l’ouest, et de la rivière Mbaéré qui la borde à l’est. Sa superficie est de 19 412 km² pour une population de 101 074 habitants en 2003[1]. Son chef-lieu est Nola.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Située à l’extrême sud-ouest du pays, elle est limitée par les préfectures de Mambéré-Kadéï au nord, de Lobaye au nord-est, et par les frontières nationales avec la République du Congo au sud-est, et le Cameroun à l’ouest.

Villes et lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Sous-préfecture de Nola :
    • Adoumandjali
    • Baboungué
    • Katakpo
    • Komassa
    • Kossindi
    • Lopo
    • Mboussa
    • Motao
    • Nabondo
    • Ngama
    • Nola
    • Ouodo
    • Salo
    • Yamando

Administration[modifier | modifier le code]

La Sangha-Mbaéré constitue avec la Nana-Mambéré et la Mambéré-Kadéï, la région de l’Équateur, numéro 2 de la République centrafricaine[2] . La Sangha-Mbaéré est divisée en trois sous-préfectures et cinq communes[3] :

Sous-préfectures communes superficie
(km²)
population
(hab. 2015)[4]
villages
(nbre 2003)[5]
quartiers
(nbre 2003)[5]
Nola Nola 3 903,25 76 282 55 20
Bilolo 3 206,43 11 857 28 0
Salo 1 835,70 12 696 22 0
Bambio Mbaéré 5 737,83 13 915 28 0
Bayanga Yobé-Sangha 4 019,57 12 318 19 0

Les cinq communes de la Sangha-Mbaéré totalisent 144 villages ou quartiers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Selon les trois recensements de 1975, 1988 et 2003, la population de la préfecture de Sangha-Mbaéré a évolué de la façon suivante :

Population 1975 1988 2003
Sangha-Mbaéré 57 147 61 093 101 074

Environnement[modifier | modifier le code]

Le territoire de la préfecture est couvert par la forêt du Bassin du Congo. La réserve spéciale de Dzanga-Sangha, dans la pointe sud de la Sangha-Mbaéré constitue la zone tampon du Parc national Dzanga-Ndoki. Ce parc national de 122 000 ha est associé au complexe transfrontalier consacré à la conservation de la nature du Trinational de la Sangha, inscrit au patrimoine mondial depuis le 6 juillet 2012[9].

Économie[modifier | modifier le code]

La préfecture se situe dans la zone de cultures vivrières à manioc et bananes plantains dominants, maïs, arachide, sésame, macabo et courges. Les ressources minières sont les gisements de diamants alluvionnaires exploités artisanalement. Le secteur industriel est représenté par l'exploitation forestière et l'industrie du bois. Elle dispose d'un port fluvial pétrolier sur la Sangha à Salo[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. DGSEES-RCA, Répartition de la population par sexe selon la préfecture en 1988 et 2003
  2. loi 96.013 du 13 janvier 1996, portant création des régions
  3. OCHA, Reliefweb, Atlas administratif de la République centrafricaine 2013
  4. Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies, Humanitarian Response, Projection population 2015 de la RCA.
  5. a et b Recensement général de la population et de l'habitat, 2003
  6. http://www.brazza.culture.fr/fr/missions/sangha.htm
  7. Traité Maroc-Congo du 4 novembre 1911 entre l’empire allemand et la République Française
  8. Loi 60-179 du 23 janvier 1961 portant création des préfectures et des sous-préfectures sur le territoire de la République Centrafricaine
  9. http://whc.unesco.org/fr/list/1380
  10. Atlas de l'Afrique, Éditions du Jaguar, Paris, 2011 (ISBN 978-2-86950-465-3)