Ouham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la République centrafricaine
Cet article est une ébauche concernant la République centrafricaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ouham
Localisation de la préfecture de la Ouham en République centrafricaine
Localisation de la préfecture de la Ouham en République centrafricaine
Administration
Pays Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine
Préfecture Ouham
chef-lieu Bossangoa
Sous-préfectures Batangafo, Bossangoa, Bouca, Kabo, Markounda, Nana-Bakassa, Nanga Boguila
Démographie
Population 369 220 hab. (2003)
Densité 7,3 hab./km2
Géographie
Superficie 5 025 000 ha = 50 250 km2

Ouham est l'une des 16 préfectures de la République centrafricaine.

Sa superficie est de 50 250 km² pour une population de 369 220 habitants en 2003[1] .Le chef-lieu de la préfecture est Bossangoa.

Situation[modifier | modifier le code]

La préfecture de l'Ouham, frontalière du Tchad, est située au Nord du pays.

Préfectures et régions limitrophes de l'Ouham
Drapeau du Tchad Logone Oriental Drapeau du Tchad Mandoul Drapeau du Tchad Moyen-Chari
Ouham-Pendé Ouham Nana-Grébizi
Ombella-M'Poko Kémo

Administration[modifier | modifier le code]

La Ouham constitue avec la Ouham-Pendé, la région de la Yadé, numéro 3 de la République centrafricaine[2]. Depuis mai 2002, deux nouvelles localités sont érigées en sous-préfectures : Nanga Boguila et Nana-Bakassa.

Sous-préfectures et communes[modifier | modifier le code]

La Ouham est divisée en sept sous-préfectures et 20 communes[3] :

Les 20 communes de l'Ouham totalisent 967 villages.

Sous-préfectures communes superficie
(km²)[4]
population
(hab. 2015)[5]
villages
(nbre 2003)[6]
quartiers
(nbre 2003)[6]
Batangafo Bakassa 2 804,00 9 549 30 0
Batangafo 56,44 21 613 0 31
Bédé 3 577,89 28 289 57 0
Hama 1 444,52 6 275 19 0
Ouassi 1 543,17 13 493 33 0
Bouca Bouca-Bobo 3 231,03 24 580 33 40
Fafa-Boungou 7 314,65 14 180 48 0
Lady-Gbawi 2 684,02 23 350 54 0
Ouham-Fafa 1 401,66 6 839 22 0
Bossangoa Benzambé 1 477,20 30 706 85 0
Bossangoa 59,87 44 492 0 47
Koro-M'poko 6 295,56 11 055 39 0
Ndoro-Mboli 2 115,66 41 398 108 0
Ouham-Bac 1 118,10 18 745 66 0
Soumbé 698,41 10 071 37 0
Kabo Ouaki 1 831,74 14 391 32 0
Sido 6 693,04 36 265 33 20
Markounda Nana-Markounda 4 417,25 22 873 79 0
Nana-Bakassa Nana-Bakassa 1 972,63 58 138 174 0
Nanga Boguila Nanga Boguila 2 155,77 27 873 102 0

Économie[modifier | modifier le code]

La préfecture se situe dans la zone de cultures vivrières à mil et manioc dominants, maïs, courges et haricots. La culture commerciale dominante est le coton. La pêche fluviale traditionnelle est pratiquée sur la rivière Ouham. L'industrie est constituée par les usines d'égrenage de coton de Bossangoa. L'aire protégée de la Réserve de faune de la Nana-Barya s'étend au nord de la préfecture en limite de la frontière tchadienne[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. DGSEES-RCA, Répartition de la population par sexe selon la préfecture en 1988 et 2003
  2. loi 96.013 du 13 janvier 1996, portant création des régions
  3. OCHA, Reliefweb, Atlas administratif de la République centrafricaine 2013
  4. Nations Unies OCHA, Humanitarian Response, Pcode 15 janvier 2015
  5. Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies, Humanitarian Response, Projection population 2015 de la RCA.
  6. a et b Recensement général de la population et de l'habitat, 2003
  7. Atlas de l'Afrique, Éditions du Jaguar, Paris, 2011 (ISBN 978-2-86950-465-3)