Islam politique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'islam politique est un nom générique pour l'ensemble des courants idéologiques qui visent l'établissement d'un État fondé sur les principes de l'islam, que ce soit à l'échelle d'un pays ou à celle de la communauté musulmane (oumma) tout entière. En règle générale, il s'agit d'un synonyme d'islamisme, ce dernier terme insistant plus sur la caractérisation politique de ces mouvements que sur leur aspect proprement religieux. Cette page dresse la liste des partis musulmans, islamiques ou islamistes.

Afrique[modifier | modifier le code]

Algérie[modifier | modifier le code]

Égypte[modifier | modifier le code]

Soudan[modifier | modifier le code]

Tunisie[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Bangladesh[modifier | modifier le code]

Jordanie[modifier | modifier le code]

  • Hizb ut-Tahrir (actif aussi au Turkménistan, en Ouzbékistan et au Kazakhstan)

Pakistan[modifier | modifier le code]

Turquie[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Belgique[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

  • Le Parti des musulmans de France (PMF) appelle de ses vœux à « l'union politique des musulmans de France, autour des valeurs et principes qui fondent cette communauté ». Créé le à l'initiative de l'imam Mohamed Ennacer Latreche et habitant à Strasbourg, s'est développé dans d'autres régions de France. Si ce parti est plutôt conservateur au niveau de la morale, il est en revanche assez social dans sa vision économique. Il est connu pour ses oppositions au « sionisme international » et aux « attaques américaines en Irak » à partir de 2003.
  • La Nouvelle Union française (NUFR)[1] en 2010, elle se décrit comme un parti politique ayant pour vocation d’intervenir dans le débat public et être force de proposition dans tous les thèmes de la société française et internationale en s’appuyant sur la morale musulmane.
  • Parti démocrate musulman, « formé à Béziers en 2009 et qui ne montre plus signe de vie depuis 2011[2] ».
  • Parti égalité et justice

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]