Famille Le Riche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Probablement originaire de la Bourgogne, la famille Le Riche joua un rôle important au temps des Capétiens. Sous les premiers rois de cette dynastie, elle occupa des postes militaires majeurs qui devinrent rapidement héréditaires, et posséda de nombreux biens monastiques - d'où le nom de famille originel[1]. Plusieurs membres firent partie des plus hauts fonctionnaires du royaume (grand chambellan, grand chambrier…) sous différents rois.

La famille Le Riche a été la souche ou de proches alliés des familles de Senlis et Bouteiller de Senlis (seigneurs de Chantilly, Ermenonville, Montepilloy et Luzarches jusqu’au XIVe siècle) ; de Garlande ; de Clermont-Nesle ; des comtes de Beaumont-sur-Oise et de Clermont-sur-Oise ; des vicomtes de Pontoise ; des seigneurs de Gallardon, Lèves et Auneau. Ils ont été prévôts puis seigneurs de Chambly ; seigneurs de Chevreuse, de Montlhéry et d’Étampes[2].

Arbre généalogique de la famille Le Riche[modifier | modifier le code]

  • Arnould Le Riche (880-920)[3]. X : ?
    • Teudon Thion Le Riche (?-945), vicomte de Paris[4],[5] en 925[6]. X : ?
      • Lisiard Le Riche (?-941), seigneur de Sceaux en Gâtinais[4]. X : ?
        • Ansoud Ier « l'Auxerrois » Le Riche (?-apr. 956), vicomte d'Auxerre. X : (en 956[7]) Raingarde de Dijon (916/918-958), fille de Raoul, comte de Dijon (Raingarde de Dijon était auparavant concubine de Hugues le Grand, duc des Francs (ca. 897 – 956) avec lequel elle a eu un fils : Héribert, évêque d'Auxerre (? - 996)[1],[8],[9],[10] élevé avec les enfants d'Ansoud et de Raingarde dont il était le demi-frère)
        • Annon Le Riche (?-973)
        • Joseph Le Riche[4], alias Joseph II archevêque de Tours[5]
        • Élisabeth Le Riche, dame de Sceaux (ca. 940-1013)[27] et de Larchant, comtesse de Corbeil par son premier mariage[5], comtesse de Melun en dot pour son second mariage. X 1) 946[27] : Haymon, premier comte de Corbeil (ca. 930-ca. 957[5])[Note 4]. X 2) avant ou en 973 : Bouchard le « Vénérable » (ca. 925-26.02.1007[28] ou 1012[5]), comte de Vendôme[27], puis de Corbeil par mariage, et comte de Melun et de Paris[5] par donation de mariage de Hugues Capet[29]. Tige de la première famille de Vendôme
          • (1) Thibauld de Corbeil, abbé de Cormery puis de Saint-Maur, cité en 1006[5]
          • (1) Maurice de Corbeil, souche des comtes de Corbeil. X : ?
            • Aubert de Corbeil[30]. X : ?
              • Germaine de Corbeil (990-?)[30]. X Mauger de Normandie (980-1040), comte de Corbeil[30], fils de Richard Ier, duc de Normandie
                • Walderne de Saint-Clair (?-1047), seigneur de Saint-Clair-sur-l'Elle[30]
                • Hamon le Dentu (1002-1047), seigneur de Creully et de Thorigny[30]. X Goldehilde de Bellême[30]
                • Guillaume Werling Ou Warlong (1010-1068), comte de Mortain[30]. X : ?
                  • Renaud, comte de Corbeil († 1071)[30]. X : ? de Dammartin (1035-?)
                    • Guy, seigneur de Crécy[30]
                    • Élisabeth, comtesse de Crécy[30]. X : Guy II le Rouge de Montlhery (?-1108), dit aussi Gui II de Rochefort, comte de Rochefort
                      • Hugues de Crécy (?-1147), seigneur de Montlhéry[30]
                      • Béatrice de Montlhéry (1075-?)[30]. X : Anseau de Garlande (1069-1118), comte de Rochefort-en-Yvelines
                      • Lucienne de Rochefort, dame de Montlhéry[30]. X 1) 1104 : Louis VI le Gros (1081-1137), roi de France. X 2) 1107 : Guichard III (ca. 1080-ca. 1137), sire de Beaujeu
                        • Humbert III (1120-1174), sire de Beaujeu. X ca. 1140 : Alix ou Elise de Savoie
                        • Alix de Beaujeu. X : Guigues I de Forez (?-1138), comte de Lyon
          • (2) Renaud de Vendôme (?-1016), chancelier de France en 989, évêque de Paris en 991, comte de Melun en 1006[5]
          • (2) Élisabeth de Vendôme (970[27]/979[5]-999). X 985 : Foulques Nerra, futur comte d'Anjou[5]
            • Adèle de Vendôme-Anjou (990-1032)[30], comtesse en partie de Vendôme. X ca. 1010 : Bodon de Nevers
              • Bouchard II de Nevers (?-1029), comte de Vendôme[30]
              • Foulques (1011-1066), comte de Nevers[30]. X : Pétronille de Château-Gonthier
                • Euphrosyne de Nevers (?-1110), comtesse de Vendôme[30]. X : Geoffroy III Jourdain (?-1103), seigneur de Preuilly
                  • Eschivard I de Preuilly (1061-1115)
                  • Geoffroy IV Grisegonelle de Preuilly (?-1145), comte de Vendôme (?-1145)
                  • Engebaud de Preuilly (1062-1156)
                • Agathe de Nevers (1032-?)[30]. X : Raoul de Beaumont, vicomte de Vendôme
                • Bouchard (1055-1085), comte de Vendôme[30]
        • Aubert Ier Le Riche, seigneur de Gallardon[25]. X : Hildeburge de Bellême (fille d’Yves de Bellême († av. déc. 1012) et de Godehilde († ap. 1005) ? ou de sa sœur Hildeburge ?, sœur de Ledgarde)
          • Aubert II Le Riche (?-14/01/1036), abbé de Jumièges, Micy après 1012[31],[Note 5]. X : ?
            • Froheline, dame de Thimert[31]. X : Gasce[31]
            • Hildeburge, alias Haubour, dame de Gallardon[31]. X : Hébert de Paris[31]
              • Hervé Ier de Gallardon[31]. X : Béatrice d’Auneau, alias Béatrice de Montlhéry, fille de Guy Ier de Montlhéry (?-1095) et d’Hodierne de Gometz[31] (elle est donc la sœur de Alix de Montlhéry (1040 † 1097) mariée à Hugues Ier Blavons (1035- 1094), seigneur du Puiset)
                • Hugues Ier de Gallardon (?-ca. 1101), probablement mort en Palestine. Neveu de la femme d’Hugues Blavons du Puiset. Hugues de Gallardon a élevé le donjon d’Auneau entre 1090 et 1100 pour remplacer une vieille fortification carolingienne appelée Vieille Cour, pendant qu’il faisait passer Auneau de la vassalité du comte de Rochefort à celle du comte de Chartres[31]. X : ?
                • Garin[31] alias Garin[25]. X : Mabile[25] alias Maubelle[31] (veuve, elle épousera vers 1100 Aymon «Le Roux» d’Étampes, dont elle aura une fille : Euphémie d’Étampes)
                • Guy, tuteur de Hugues II après la mort de son frère Hugues Ier[31]. X ?
                  • Jocelin, seigneur d'Auneau à partir de 1139[31]
                • Milon[31], archidiacre de Chartres en 1100, dès le 16/08[25]
                • Geoffroy de Gallardon[31]
                • Bienheureuse Hildeburge, alias Haubour[31] (?-03/06/1115), abbesse de Saint-Martin de Pontoise[25]. X : Robert d’Ivry[31] alias Robert Goël, seigneur de Bréval et d’Ivry[25]
          • Garin
          • Thion


À placer :

  • Barthélémy le Riche d’Étampes (cité dans le Cartulaire de Josaphat vers 1147)[31]
  • Lisiard d’Étampes, signe en 1106 une charte de Louis VI (roi associé à son père) en faveur de Saint-Benoît-sur-Loire (éd. Prou et Vidier, p. 253-255). Contre-signataires (entre autres) :
    • Orson d'Étampes (Ursionis de Stampis)[31]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Annales de la société historique et archéologique du Gâtinais (Tome 30) Fontainebleau, Maurice Bourges - 1912[32].

Les papiers personnels de la famille Le Riche sont conservés aux Archives nationales sous la cote 629AP[33]. Le fonds Le Riche couvre la période 1639-1965.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes

  1. Père d'Amicie : Charles Cawley indique Valéran III de Breteuil ; E. Pattou indique Guy II (de Châtillon-sur-Marne) († 1170/1172).
  2. Tournanfuye ou Tournancie : ancienne maison forte remplacée par le château de Graville actuel (77). Dans Étienne Patou.
  3. Villemomble : fief mouvant de Senlis, héritage en 1214 d’Alix, femme de Jean de Beaumont-en-Gâtinais. Dans racineshistoire.free.
  4. Aymon, comte de Corbeil, était fils, selon Jean de la Barre, d'Osmond « le Danois » (Osmond de Conteville), gouverneur de la jeunesse de Richard Ier, duc de Normandie, qu'il tira si adroitement des mains du roi Louis IV « d'Outremer », qui le retenait comme prisonnier à Laon. Cité dans L'Art de vérifier les dates, t. XI, p. 426; t. XIII, p. 6.
  5. Vers 1030, Aubert II Le Riche possède, venant de sa mère, une terre sur Bellême qu'il donne pour fonder un établissement religieux (Voir Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066) dans Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie, tome 36, 1961.

Références

  1. a, b, c, d, e et f Seigneurs de Villemomble et Villebéon. Étienne Pattou. Sur racineshistoire.free.fr.
  2. a, b et c Les Le Riche : ascension d'une famille à travers ses alliances sous les premiers Capétiens. Étienne Pattou. 2003.
  3. J-P.de Palmas, Société Historique et Archéologique de Corbeil, d’Étampes et du Hurepoix, tome 48, 1978. 27 i. 2012. Cité dans Arnoud le Riche dans geneanet.org.
  4. a, b et c Depoin, Cartulaires de Saint-Martin de Pontoise, Sorbonne et Annales de la Société Historique & Archéologique du Gâtinais, tome 30. Cité dans Teudon Thion Le Riche dans geneanet.org.
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Annales de la Société Historique et Archéologique du Gâtinais, tome 30, généalogie de la famille le Riche de Paris. Fontainebleau, 1912. p. 32 : arbre généalogique donnant la descendance de Lisiard ; p. 60 : arbre généalogique concernant Raingarde de Dijon. Cité dans branche Le Riche de Paris.
  6. J. Depoin, Aimon de Paris, châtelain de Dordogne. Dans Revue des Études historiques, 1912, p. 80. Cité dans Corpus Etampois – La Ferté-Allais, Bernard Gineste.
  7. Raingarde de Dijon dans « Seigneurs de Villemomble et Villebéon (Villebon) », p. 2, sur racineshistoire.net.
  8. (en) Charles Cawley, « Hugues le Grand », « Burgundy duchy - Dukes of Burgundy », ch. 4 : « Dukes of Burgundy (Capet) [956]-1361 », sur Medlands - Foundation for Medieval Genealogy (consulté le 11 novembre 2017).
  9. Généalogie de la famille Le Riche de Paris dans Annales de la Société Historique & Archéologique du Gâtinais, tome XXX, Fontainebleau, 1912. Cité dans Les Le Riche : ascension d'une famille à travers ses alliances sous les premiers Capétiens, Étienne Pattou.
  10. a, b, c et d Geste des évêques d'Auxerre (Gesta pontificum Autissiodorensium), p. 384. Cité dans Paris region, nobility, Fondation pour la généalogie médiévale (en).
  11. Bernard, A. and Bruel, A.éd., Recueil des chartes de l'abbaye de Cluny, Tome III, 1825, p. 70. Cité dans Paris region, nobility.
  12. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Depoin, Cartulaires de Saint-Martin de Pontoise. Cité dans Ansoud II Le Riche dans geneanet.org.
  13. Paris region, nobility.
  14. Depoin, Cartulaires de Saint-Martin de Pontoise et Annales de la Société Historique & Archéologique du Gâtinais, tome 30, Fontainebleau, 1912. J.-P. de Palmas, v 2010. Cité dans Guérin Le Riche dans geneanet.org.
  15. Société Historique et Archéologique du Gâtinais, tome 30, 1912 ; et Société Historique de Gournay, janvier 2002. J-P. de Palmas, 26 i 2012. Cité dans Milon Ier Le Riche dans geneanet.org.
  16. a, b, c, d et e Société Historique et Archéologique du Gâtinais, tome 30, 1912 ; et Société Historique de Gournay, janvier 2002. J.-P. de Palmas, 26 i 2012. Cité dans Ansoud III Le Riche dans geneanet.org.
  17. Héraldique.&.Généalogie no 82.493 ; Société Historique et Archéologique du Gâtinais, tome 30, 1912 ; Société Historique de Gournay, janvier 2002. J-P de Palmas, 16-xii-2005 et 2012. Cité dans Lisiard de Villebéon dans geneanet.org.
  18. Société Historique et Archéologique du Gâtinais, tome 30, 1912 ; Société Historique de Gournay, janvier 2002. J-P de Palmas, 2005 et 2012. Cité dans Josselin Ier de Villebéon dans geneanet.org.
  19. Josselin II de Villebéon dans geneanet.org.
  20. a, b, c, d, e et f Un diplôme inédit de Philippe-Auguste - Acte de partage des biens du chambellan Gautier fondateur de Nemours. Annales de la Société historique et archéologique du Gâtinais, tome 24, 1906.
  21. EuSt-XIII/140 ; crypte de l'abbaye de Barbeau, Fontaine-le-Port ; E. Richemond, bibl. École des Chartes. Dans J-P de Palmas, 16-xii-2005 et 2012. Cité dans Gautier Ier de Villebéon sur geneanet.org.
  22. EuSt-XIII/140. Dans J-P de Palmas. Cité dans Étienne de Villebéon dans geneanet.org.
  23. Histoire literaire de la France: XIIIe siècle, Volume 17. Antoine Rivet de la Grange, François Clément, Charles Clémencet (dom), Pierre Claude François Daunou, Joseph Victor Le Clerc, Barthélemy Hauréau, Paul Meyer. 1832.
  24. a, b, c et d Société Historique et Archéologique du Gâtinais, tome 30, 1912 ; et Société Historique de Gournay, janvier 2002. J-P.de Palmas, 26 i, 2012. Cité dans Guérin Le Riche dans geneanet.org.
  25. a, b, c, d, e, f, g et h Étienne Pattou, Seigneurs de Leves et de Gallardon. sur racineshistoires.free.fr.
  26. Recueil des Historiens des Gaules et de la France, Tome X, Vita Burchardi Venerabilis comitis, p. 352. Cité dans Paris region, nobility. Fondation pour la généalogie médiévale
  27. a, b, c et d Abbé V. Durand, "Histoire de la paroisse et seigneurie d'Assas. J-P de Palmas. Cité dans Elisabeth Le Riche sur geneanet.org.
  28. Jean de La Barre, Vie de Bouchard, p. XVIII. Cité dans Corpus Historique Étampois, Bernard Gineste.
  29. Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles.
  30. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t et u Descendance de Elisabeth de Vendôme sur geneanet.org.
  31. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s et t Bernard Gineste, Thion Chef-de-Fer : Notices sur Vierville, fief étampois - vers 1094. Corpus Étampois. 2008.
  32. Accès en ligne sur Gallica BNF
  33. Description du fonds conservé aux Archives nationales sur la salle des inventaires virtuelle