Guy Coutant de Saisseval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guy Coutant, dit Coutant de Saisseval[1] (1913 - 27 avril 2002), est un journaliste, essayiste et militant royaliste français. Il est également Chevalier et Grand Chancelier de l’ordre militaire et hospitalier de Saint-Lazare.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Il est l’un des membres fondateurs du mouvement Restauration nationale qui succède à l’Action française de Charles Maurras. Pendant plusieurs années, il préside le Cercle de l'Œillet blanc, une organisation monarchiste proche de l’Action française ; Patrick Haizet lui succède. On lui doit plusieurs ouvrages sur la généalogie des familles royales, sur l'héraldique et sur l'histoire de la monarchie française.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Un officier vendéen : Joseph Texier et les siens, Fontenay-le-Comte, Imprimerie de Lussaud frères, Extrait de la Revue du Bas-Poitou (1947), [1948].
  • Altesses impériales et royales. I. Maisons souveraines d'Europe, filiations et situations actuelles, Paris, S.G.A.F., 1953.
  • Les Légitimistes vendéens au Portugal, la chouannerie portugaise (1832-1834), Fontenay-le-Comte, Imprimerie Lussaud frères, Extrait de la Revue du Bas-Poitou (1952-1953), 1954.
  • La Petite Église en Vendée, Courlay et la famille Texier, Fontenay-le-Comte, Imprimerie Lussaud frères, Extrait de la Revue du Bas-Poitou (1951), 1955.
  • La Légitimité monarchique en France, le droit royal historique, Paris, Éditions de la Seule France, 1959.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Du nom de l'aïeul de sa femme, Cf. Encyclopédie de la fausse noblesse et de la noblesse d'apparence de Pierre-Marie Dioudonnat.