Bernard de Pardiac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Royaume de France
Cet article est une ébauche concernant le Royaume de France.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bernard d'Armagnac
Titres de noblesse
Comte de Pardiac
-
Prédécesseur
Successeur
Comte de la Marche
-
Prédécesseur
Successeur
Comte de Castres
-
Prédécesseur
Successeur
Vicomte de Carlat
-
Prédécesseur
Duc de Nemours
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Mère
Frères
Sœurs
Bonne de Savoie (d)
Anne d'Armagnac
Jeanne d'Armagnac (d)
Marie d'Armagnac (d)
Jeanne de Savoie (d)
Bonne d'Armagnac
Beatrix d'Armagnac (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Autres informations
Conflit
Armoiries Armagnac-Pardiac.svg

Bernard VIII d'Armagnac, né le 26 mars 1400, mort le 4 mai 1456 fut comte de Pardiac, vicomte de Carlat et de Murat, et par mariage comte de la Marche, de Castres et duc de Nemours. Il est le fils de Bernard VII, comte d'Armagnac et de Pardiac, et de Bonne de Berry.

Il fut précepteur de Dauphin Louis, futur Louis XI. Il combat à la Bataille de Patay le 18 juin 1429. Le roi Charles VII le fait lieutenant général de la Marche et gouverneur du Limousin en 1441, et lieutenant général de Languedoc et de Roussillon en 1461.

Il fit assassiner le maréchal de France Amaury de Sévérac sur ordre de son frère Jean IV d'Armagnac à Gages en 1427.

Réputation[modifier | modifier le code]

Bon chevalier, homme pieux et politique sage. Voilà les qualités que l'on lui reconnait lorsqu'il prend en main l'éducation du Dauphin.

Mariage et postérité[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1429 Éleonore de Bourbon (Burlada 7 septembre 1407 † 1471), duchesse de Nemours et comtesse de la Marche, fille de Jacques II de Bourbon, roi consort de Naples, comte de la Marche et de Castres, et de Béatrice d'Evreux, duchesse de Nemours.

Elle hérite en 1438.

Ils eurent deux fils, Jacques et Jean, abbé d'Aurillac et deux filles, la Bienheureuse Bonne d'Armagnac (+1462), qui vécut à Carlat de 1434 à 1455, et Catherine (1438 - 1503), religieuse puis abbesse (1499) des clarisses d'Amiens[réf. nécessaire].

Source[modifier | modifier le code]