Liberty Media

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Liberty Media
Création 1994
Fondateurs John C. Malone
Personnages clés Robert R. Bennett, Donne Fisher, Paul Gould, Greg Maffei, John Malone, David Rapley, LaVoy Robison, & Larry Romrell
Action NASDAQVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Comté de Douglas, Colorado
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction John C. Malone (CEO)
Actionnaires John C. Malone (100 %)
Activité Médias de masse
Sociétés sœurs Liberty Global
Filiales Discovery Communications, QVC, IAC (InterActiveCorp), Expedia...
Effectif 19000
Site web http://www.libertymedia.com

Chiffre d'affaires 1,36 milliard $ (2007)[1]
Résultat net 1.224 milliards $ (2007)

Liberty Media est une entreprise américaine de médias de masse, qui fait partie de l'indice NASDAQ-100. En 2008, le groupe News Corporation (propriété de Rupert Murdoch), jusqu'alors actionnaire majoritaire, vend ses parts à l'homme d'affaires John C. Malone.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Rachat des droits commerciaux de la Formule 1[modifier | modifier le code]

En septembre 2016, CVC Capital Partners annonce la vente d'une participation de 18,7 % du Formula One Group à Liberty Media, valorisant l'ensemble à une valeur estimée à 8 milliards de dollars[2].

Le rachat total est effectif en mars 2017, faisant de Liberty Media le nouveau propriétaire de la Formule 1[3],[4].

Peu après le rachat, Liberty Media commence la numérisation de la F1 en investissant les médias sociaux, Netflix et le e-sport[5].

Le groupe annonce aussi l'arrivée du Grand Prix du Vietnam pour 2020[6].

Filiales[modifier | modifier le code]

Participations dans la société[modifier | modifier le code]

Revenus des dirigeants[modifier | modifier le code]

Gregory Maffei a touché 87,5 millions de dollars en 2009[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]