Championnat du monde de Formule 1 2003

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnat du monde de Formule 1 2003

Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 54e
Nombre de manches 16 Grands Prix
Site web officiel
Palmarès
Champion pilote Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher
Champion constructeur Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari

Navigation

La meute des F1 à Indy en 2003

Le championnat du monde de Formule 1 2003, qui compte seize Grands Prix, est remporté par l'Allemand Michael Schumacher sur Ferrari. La Scuderia Ferrari remporte le titre des constructeurs.

2003 est une saison de changement de règlement sportif. Un nouveau barème de points est instauré où désormais les huit premiers marquent ; l'écart entre le vainqueur, le deuxième et le troisième est resserré. Une nouvelle formule de qualifications est mise en place : les sessions se disputent sur deux journées et les pilotes prennent la piste chacun leur tour pour un seul tour lancé.

En lice pour devenir l'unique sextuple champion du monde de Formule 1, Michael Schumacher voit sa suprématie contestée par Kimi Räikkönen qui remporte, le 23 mars, au volant de la McLaren MP4-17D-Mercedes, la première victoire de sa carrière à Sepang ; il monte dix fois sur le podium.

Le pilote allemand des Ferrari F2002 puis F2003-GA, en difficulté en début de saison, doit attendre le dernier Grand Prix à Suzuka, pour remporter son quatrième titre consécutif et dépasser Juan Manuel Fangio au palmarès, lorsque son rival finlandais ne fait pas mieux que deuxième derrière Rubens Barrichello et s'incline de deux points. « Schumi » gagne six courses et porte son record de victoires à 70.

Au Grand Prix du Brésil, dans la confusion d'une course interrompue par une averse dans le dernier tiers de l'épreuve, Giancarlo Fisichella remporte sa première victoire après cent-dix départs ; cette victoire reste le dernier succès de l'écurie Jordan Grand Prix. Par ailleurs, en s'imposant (sur Renault) au Grand Prix de Hongrie, Fernando Alonso devient, à 22 ans et 26 jours, le plus jeune vainqueur de l'histoire de la Formule 1.

La Scuderia Ferrari dirigée par Jean Todt devient seule détentrice du record de titres constructeurs en obtenant son treizième sacre.

Repères[modifier | modifier le code]

Pilotes[modifier | modifier le code]

Débuts en tant que pilote-titulaire de :

Transferts :

Retraits :

Retours :

Transferts en cours de saison

Retours en cours de saison

Écuries[modifier | modifier le code]

  • Fournitures de moteurs Ford pour Jordan et Minardi.
  • Arrows souhaite participer au championnat et s'inscrit, conformément au règlement, avant le 16 novembre 2002. Cette inscription est finalement rejetée le 2 décembre à cause des forfaits répétés de l'équipe la saison précédente[1].

Règlement sportif : les nouveautés[modifier | modifier le code]

  • Nouvelle attribution des points selon le barème 10 (1er), 8 (2e), 6 (3e), 5 (4e), 4 (5e), 3 (6e), 2 (7e), 1 (8e) et tous les résultats comptent.
  • Vendredi matin : essais libres pendant 2 heures avec une troisième voiture réservés aux écuries qui choisissent de n'effectuer que 10 jours d'essais privés entre le 1er mars et le 1er novembre.
  • Vendredi : première séance d'essais qualificatifs. Les pilotes s'élancent un à un, dans l'ordre du championnat en cours, pour une série de trois tours (lancement depuis les stands, chronométrage sur un tour de piste lancé et décélération pour retour aux stands).
  • Samedi : seconde séance d'essais qualificatifs. Les pilotes s'élancent un à un, dans l'ordre inverse des résultats de la veille, pour une série de trois tours (lancement depuis les stands, chronométrage sur un tour de piste lancé et décélération pour retour aux stands).
  • Plus de « mulet ».
  • Monoplaces placées en parc fermé dès la fin des essais qualificatifs jusqu'au départ du GP.
  • Disparition du « warm-up » du dimanche matin.
  • Les qualités de gommes disponibles à chaque GP sont désormais libres.
  • Quota de pneus alloué par week-end : 44 pneus « sec », 28 « pluie ».
  • Pas de limitation des essais privés mais les écuries qui choisissent de n'effectuer que 10 jours d'essais privés entre le 1er mars et le 1er novembre ont le droit, en contrepartie, de tourner en essais pendant 2 heures tous les vendredis matin de week-end de Grand Prix avec une troisième voiture.
  • Interdiction des consignes d'équipe visant à interférer avec le résultat de la course.

Règlement technique : les nouveautés[modifier | modifier le code]

  • Interdiction des systèmes d'antipatinage (autorisés depuis 2001).
  • Interdiction des systèmes de télémétrie dans le sens stand-voiture.
  • Interdiction des boîtes de vitesses entièrement automatiques (système de changement semi-automatique autorisé).
  • Interdiction de brouillage des émissions radio entre équipe et pilote.
  • Introduction du système HANS (Head And Neck Support) en carbone, solidaire du casque destiné à protéger les vertèbres cervicales en cas de coup du lapin.

Pilotes et monoplaces[modifier | modifier le code]

Écuries Constructeurs Châssis Moteur Pneus No Pilotes Pilotes d'essais
Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari Marlboro Ferrari F2002
F2003-GA
Ferrari V10 B 1 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau de l'Italie Luca Badoer
Drapeau du Brésil Felipe Massa
2 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello
Drapeau du Royaume-Uni BMW Williams F1 Team Williams FW25 BMW P83 V10 M 3 Drapeau de la Colombie Juan Pablo Montoya Drapeau du Brésil Antônio Pizzonia
Drapeau de l'Espagne Marc Gené
Drapeau de la République populaire de Chine Ho-Pin Tung
4 Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher
Drapeau de l'Espagne Marc Gene
Drapeau du Royaume-Uni West McLaren Mercedes McLaren MP4-17D Mercedes V10 M 5 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen
Drapeau de la France Mild Seven Renault F1 Team Renault R23
R23B
Renault V10 M 7 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Drapeau du Royaume-Uni Allan McNish
Drapeau de la France Franck Montagny
8 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso
Drapeau de la Suisse Sauber Petronas Sauber C22 Petronas V10 B 9 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld Drapeau de la Suisse Neel Jani
10 Drapeau de l'Allemagne Heinz-Harald Frentzen
Drapeau de l’Irlande Jordan Ford Jordan EJ13 Ford V10 B 11 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Drapeau de la Hongrie Zsolt Baumgartner
Drapeau du Japon Satoshi Motoyama
Drapeau de la Suède Björn Wirdheim
12 Drapeau de l’Irlande Ralph Firman
Drapeau de la Hongrie Zsolt Baumgartner
Drapeau du Royaume-Uni Jaguar Racing Jaguar R4 Cosworth V10 M 14 Drapeau de l'Australie Mark Webber Drapeau de l'Allemagne André Lotterer
15 Drapeau du Brésil Antônio Pizzonia
Drapeau du Royaume-Uni Justin Wilson
Drapeau du Royaume-Uni Lucky Strike BAR Honda BAR 005 Honda V10 B 16 Drapeau du Canada Jacques Villeneuve Drapeau du Japon Takuma Satō
Drapeau du Japon Takuma Satō
17 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button
Drapeau de l'Italie European Minardi Cosworth Minardi PS03 Ford V10 B 18 Drapeau du Royaume-Uni Justin Wilson Drapeau du Danemark Nicolas Kiesa
Drapeau de l'Italie Matteo Bobbi
Drapeau de l'Italie Gianmaria Bruni
Drapeau du Danemark Nicolas Kiesa
19 Drapeau des Pays-Bas Jos Verstappen
Drapeau du Japon Panasonic Toyota Racing Toyota TF103 Toyota V10 M 20 Drapeau de la France Olivier Panis Drapeau du Brésil Ricardo Zonta
Drapeau de l'Australie Ryan Briscoe
21 Drapeau du Brésil Cristiano Da Matta

Grands Prix de la saison 2003[modifier | modifier le code]

Date Grand Prix Circuit Pilote Voiture Résumé
698 9 mars Drapeau de l'Australie Grand Prix d'Australie Melbourne Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard McLaren-Mercedes Résumé
699 23 mars Drapeau de Malaisie Grand Prix de Malaisie Sepang Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen McLaren-Mercedes Résumé
700 6 avril Drapeau du Brésil Grand Prix du Brésil Interlagos Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Jordan-Ford Résumé
701 20 avril Saint-Marin Grand Prix de Saint-Marin Imola Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Ferrari Résumé
702 4 mai Drapeau de l'Espagne Grand Prix d'Espagne Barcelone Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Ferrari Résumé
703 18 mai Drapeau de l'Autriche Grand Prix d'Autriche A1-Ring Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Ferrari Résumé
704 1er juin Drapeau : Monaco Grand Prix de Monaco Monaco Drapeau de la Colombie Juan Pablo Montoya Williams-BMW Résumé
705 15 juin Drapeau du Canada Grand Prix du Canada Montréal Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Ferrari Résumé
706 29 juin Drapeau de l’Union européenne Grand Prix d'Europe Nürburgring Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher Williams-BMW Résumé
707 6 juillet Drapeau de la France Grand Prix de France Magny-Cours Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher Williams-BMW Résumé
708 20 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Ferrari Résumé
709 3 août Drapeau de l'Allemagne Grand Prix d'Allemagne Hockenheim Drapeau de la Colombie Juan Pablo Montoya Williams-BMW Résumé
710 24 août Drapeau de la Hongrie Grand Prix de Hongrie Hungaroring Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault Résumé
711 14 septembre Drapeau de l'Italie Grand Prix d'Italie Monza Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Ferrari Résumé
712 28 septembre Drapeau des États-Unis Grand Prix des États-Unis Indianapolis Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Ferrari Résumé
713 12 octobre Drapeau du Japon Grand Prix du Japon Suzuka Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Ferrari Résumé

Classement des pilotes 2003[modifier | modifier le code]

Classement du championnat du monde 2003
Classement Pilote Pays Écurie Nombre
de points
1er Michael Schumacher Drapeau de l'Allemagne Allemagne Ferrari 93
2e Kimi Räikkönen Drapeau de la Finlande Finlande McLaren-Mercedes 91
3e Juan Pablo Montoya Drapeau de la Colombie Colombie Williams-BMW 82
4e Rubens Barrichello Drapeau du Brésil Brésil Ferrari 65
5e Ralf Schumacher Drapeau de l'Allemagne Allemagne Williams-BMW 58
6e Fernando Alonso Drapeau de l'Espagne Espagne Renault 55
7e David Coulthard Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni McLaren-Mercedes 51
8e Jarno Trulli Drapeau de l'Italie Italie Renault 33
9e Mark Webber Drapeau de l'Australie Australie Jaguar-Cosworth 17
9e Jenson Button Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BAR-Honda 17
11e Heinz-Harald Frentzen Drapeau de l'Allemagne Allemagne Sauber-Petronas 13
12e Giancarlo Fisichella Drapeau de l'Italie Italie Jordan-Ford 12
13e Cristiano da Matta Drapeau du Brésil Brésil Toyota 10
14e Olivier Panis Drapeau de la France France Toyota 6
14e Nick Heidfeld Drapeau de l'Allemagne Allemagne Sauber-Petronas 6
14e Jacques Villeneuve Drapeau du Canada Canada BAR-Honda 6
17e Marc Gené Drapeau de l'Espagne Espagne Williams-BMW 4
18e Takuma Satō Drapeau du Japon Japon BAR-Honda 3
19e Justin Wilson Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Jaguar-Cosworth 1
19e Ralph Firman Drapeau de l’Irlande Irlande Jordan-Ford 1

Classement des constructeurs 2003[modifier | modifier le code]

Classement Pays Écurie Nombre
de points
1er Drapeau de l'Italie Italie Ferrari 158
2e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Williams-BMW 144
3e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni McLaren-Mercedes 142
4e Drapeau de la France France Renault 88
5e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BAR-Honda 26
6e Drapeau de la Suisse Suisse Sauber-Petronas 19
7e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Jaguar-Cosworth 18
8e Drapeau du Japon Japon Toyota 16
9e Drapeau de l’Irlande Irlande Jordan-Ford 13
10e Drapeau de l'Italie Italie Minardi-Cosworth 0

Notes et références[modifier | modifier le code]