WarnerMedia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Time Warner)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Warner.

WarnerMedia
logo de WarnerMedia
illustration de WarnerMedia

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 1990 : fusion entre Time Inc. et Warner Communications
2000 : fusion avec AOL
2009 : séparation de Time Warner et AOL
2018 : fusion d'AT&T
Fondateurs Stephen Jay Ross (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme
Action NYSE : TWX
Siège social New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction John Stankey, PDG
Actionnaires AT&T
Activité Médias de masse
Produits Télévision, Cinéma, Internet, Presse, Jeu vidéo
Société mère AT&T
Filiales Home Box Office (HBO Films et Cinemax)
New Line Cinema (Fine Line Features)
Turner Broadcasting System
Warner Bros.
DC Entertainment
The CW (50%)
Hulu (10%)
Effectif 34 000 (2012)
Site web http://www.warnermediagroup.com

Capitalisation 47 milliards (2008)
Chiffre d’affaires en augmentation 28,11 milliards (2015)
Résultat net en augmentation 3,833 milliards $ (2015)

WarnerMedia (anciennement Time Warner Inc.) est un conglomérat américain multinational de médias et divertissements. C'est le troisième plus grand groupe de production télévisuelle, cinématographique, et de divertissements au monde en termes de chiffre d'affaires (après The Walt Disney Company et 21st Century Fox)[1].

Time Warner est né en 1990 de la fusion de Time Inc. et Warner Communications. La société actuelle se compose en grande partie des atouts de Warner Communications, comme HBO (filiale de Time Inc. avant la fusion avec Warner), et de Turner Broadcasting (acquis en 1996). Time Warner a actuellement la plus grande partie de ses opérations dans le cinéma et la télévision. Ces principales filiales sont HBO, Turner Broadcasting System, The CW Television Network, Warner Bros., CNN, DC Comics, et depuis août 2016, sa participation de 10 % dans Hulu[2].

Dans le passé, les autres divisions majeures de Time Warner incluaient Time Inc., AOL, Time Warner Cable, Warner Books, et Warner Music Group. Toutes ces filiales ont été vendues à des investisseurs ou à des entreprises indépendante entre 2004 et 2014.

Le , AT&T annonce son intention d'acquérir Time Warner pour 85 milliards de dollars[3]. En Novembre 2017, le Département de la Justice des États-Unis annonce son intention d'entamer une procédure en justice pour bloquer la fusion[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1972, Kinney National Company, à la suite d'un scandale, abandonne ses activités en dehors de l'industrie des loisirs et prend le nom de Warner Communications. Son président est Steve Ross.

En 1990, Warner Communications et Time Inc. fusionnent pour former une société dénommée Time Warner. En 1996, Time Warner rachète la société Turner Broadcasting System de Ted Turner[5].

En 2000, AOL fusionne avec Time Warner. Le nouveau groupe, dirigé par Steve Case et Gerald Levin, prend alors le nom de AOL Time Warner[réf. nécessaire].

Fin 2003, Time Warner revend le Warner Music Group à un consortium dirigé par Edgar Bronfman Jr[réf. nécessaire].

En avril 2009, la société annonce son intention de se séparer de AOL, en effet la fusion en 2000 des deux entreprises est considérée comme un énorme fiasco[6].

Le , un accord est annoncé pour un prise de participation de 10 % par Time Warner dans Hulu. Time Warner a investi 583 millions de dollars dans ce service de vidéos en streaming et il n'aura pas de rôle actif dans sa gouvernance. Il est également prévu qu'une série de chaînes soient disponibles sur un nouveau service de télévision en direct par internet que Hulu prévoit de lancer début 2017[2].

En octobre 2016, AT&T annonce son intention d'acquérir Time Warner pour 85,4 milliards de dollars, alors qu'il possède déjà 120 milliards de dette et uniquement 7 milliards de liquidités[3].

En novembre 2017, les autorités de la concurrences américaines, dont le département de la Justice, ont mis un frein au projet de rachat par AT&T en imposant des conditions à la vente, comme la vente de CNN. Plusieurs sources affirment que ces conditions sont dû à l'hostilité du président des États-Unis, Donald Trump, qui critique quotidiennement la chaîne américaine de nouvelles[7]. Le , le juge Richard Leon approuve le rachat par AT&T de Time Warner[8].

Le 14 juin 2018, Time Warner est renommé WarnerMedia.

Filiales[modifier | modifier le code]

Parmi les entreprises constituant ce conglomérat on retrouve :

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

John Stankey, Président-directeur général[9]

Et cinq vice-présidents exécutifs :

  • Keith Cocozza ;
  • Paul T. Cappuccio ;
  • Jim Meza ;
  • Jim Cummings ;
  • Priya Dogra.

Informations financières[modifier | modifier le code]

WarnerMedia est cotée au New York Stock Exchange sous le code TWX (auparavant AOL). À la mi-février 2003, la capitalisation boursière s'élevait à 49 milliards de dollars et les actions se négociaient à 11,07 dollars. En janvier 2000, au moment de la fusion entre AOL et Time Warner, la capitalisation était de 280 milliards de dollars.

En 2003, l'entreprise annonça une perte annuelle colossale de près de 100 milliards de dollars pour l'année 2002, l'équivalent du PIB de l'Irlande[10].

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Au 30 juin 2016, les principaux actionnaires sont[11] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Global 500 Secteur média », sur Fortune (consulté le 4 novembre 2016).
  2. a et b « Time Warner investit dans Hulu pour contrer Netflix et Amazon », Challenges,‎ (lire en ligne).
  3. a et b « AT&T et Time Warner annoncent le plus gros mariage de l’année », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  4. (en-US) Cecilia Kang et Michael J. de la Merced, « Justice Department Sues to Block AT&T-Time Warner Merger », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  5. « TBS, Time Warner deal sealed - Jul. 17, 1996 », sur money.cnn.com (consulté le 13 décembre 2017)
  6. « Time Warner prévoit de se séparer d'AOL », Clubic,‎ (lire en ligne).
  7. (en) « AT&T et Time Warner: un non au mariage proposé », sur www.lesaffaires.com (consulté le 29 novembre 2017).
  8. (en) Felix Gilette, « Get Ready for Big Media to Get Bigger After AT&T Victory », sur Bloomberg News, (consulté le 13 juin 2018)
  9. « Corporate Executives | WarnerMedia » (consulté le 24 juin 2018).
  10. « AOL Time Warner : 100 milliards de dollars de perte en 2002, Ted Turner s'en va », sur www.journaldunet.com, .
  11. « TWX Major Holders | Insider Transactions | Time Warner Inc. New Common Sto Stock - Yahoo Finance », sur finance.yahoo.com (consulté le 5 novembre 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]