Kerlaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kerlaz
La mairie.
La mairie.
Blason de Kerlaz
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Châteaulin
Canton Douarnenez
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Douarnenez
Maire
Mandat
Marie-Thérèse Hernandez
2014-2020
Code postal 29100
Code commune 29090
Démographie
Gentilé Kerlaziens
Population
municipale
830 hab. (2013)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 34″ N 4° 16′ 21″ O / 48.092778, -4.272548° 05′ 34″ Nord 4° 16′ 21″ Ouest / 48.092778, -4.2725
Superficie 11,445 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Kerlaz

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Kerlaz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Kerlaz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Kerlaz

Kerlaz [kɛʁlaz] est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie traditionnellement du Pays Glazik et se situe au fond de la Baie de Douarnenez dont elle possède un tronçon de littoral allant de la plage du Ris (du Ry) et la pointe de Kastell ar Bardeg à Kêr Trez Malaouen (juste au sud de pointe de Beg ar Garreg qui fait partie de la commune de Plonévez-Porzay) et possède la grande plage de Trezmalaouen. Le bourg est situé sur un lambeau de plateau, à environ 2 km de la mer, vers 77 mètres d'altitude.

La vallée du Névet, un petit fleuve côtier qui se jette dans la Baie de Douarnenez au niveau de la plage du Ry , limite au sud le finage communal, séparant Kerlaz du Juch et de Douarnenez ; un autre petit fleuve côtier sert de limite nord à la commune, la séparant de Plonévez-Porzay. Une partie du Bois du Névet appartient à la commune de Kerlaz et la sépare à l'est de Locronan.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire[modifier | modifier le code]

Kerlaz est une ancienne trève de Plonévez-Porzay qui ne devint paroisse qu'en 1874 et commune en 1932[1].

La famille de Névet vint, au XVe siècle, habiter le château de Lézargant, alors en Plonévez-Porzay, désormais en Kerlaz. Ce château a totalement disparu, des vestiges souterrains ont toutefois été découverts à la fin du XIXe siècle, portant des marques de tâcherons[2].

Article détaillé : Névet.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
669 686 654 609 567 513 614 729 803
2008 2013 - - - - - - -
797 830 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

L'empire de Kerlaz est jumelé à la ville Espagnole La Santa, ville située au nord de Lanzarote aux Iles Canaries.

Monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale Saint-Germain date des XVIe et XVIIe siècles. Ses vitraux évoquent la légende de la Ville d’Ys.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Abbé Germain Horellou, auteur de cantiques, chansons, poésies, romans feuilleton et batteur dans un groupe de rock chrétien.
  • Sœur Maëline Caradec, nonne, célèbre pour ses vidéos de danse excentrique et pour son Association pour la Défense des Phéromones de Cygnes, ainsi que pour son Prix Essef remporté au salon international du Twerking d'Atlanta en 2012.

Tableaux représentant Kerlaz[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]