Vivian Cheruiyot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cheruiyot.
Vivian Cheruiyot Portail athlétisme
Vivian Cheruiyot Rio 2016.jpg
Vivian Cheruiyot lors des Jeux olympiques de 2016.
Informations
Disciplines 3 000 m, 5 000 m, cross-country
Nationalité Drapeau : Kenya Kényane
Naissance (33 ans)
Lieu Logosho (District de Keiyo)
Taille 1,55 m
Poids 38 kg
Distinctions
Trophée Track and Field de l'athlète de l'année en 2011
Palmarès
Jeux olympiques 1 2 1
Championnats du monde 4 1 -
Championnats d'Afrique 1 - -
Ligue de diamant 3 - -

Vivian Cheruiyot (née le à Logosho, dans le district de Keiyo) est une athlète kényane, spécialiste des courses de fond, double championne du monde du 5 000 mètres et du 10 000 mètres, championne olympique sur le 5 000 mètres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vivian Cheruiyot lors des championnats du monde 2011.

Aux Championnats du monde d'Osaka, en 2007, Vivian Cheruiyot s'adjuge la médaille d'argent de l'épreuve du 5 000 mètres, s'inclinant de plus d'une demi-seconde face à l'Éthiopienne Meseret Defar.

Le , elle remporte le 5 000 mètres des Championnats du monde de Berlin, où elle devance avec le temps de 14 min 57 s 97 sa compatriote Sylvia Jebiwott Kibet et Meseret Defar[1]. Alignée sur deux épreuves lors de la finale mondiale de l'IAAF disputée en fin de saison à Thessalonique, elle se classe deuxième du 3 000 m et troisième du 5 000 m.

Elle commence la saison 2010 par une deuxième place obtenue lors des Championnats du monde en salle de Doha où elle s'incline de justesse sur 3 000 m face à Meseret Defar. Fin juillet, Vivian Cheruiyot décroche son premier titre continental sénior à l'occasion des Championnats d'Afrique de Nairobi, s'imposant dans l'épreuve du 5 000 m face à Meseret Defar et Sentayehu Ejigu. Elle dispute et remporte la première édition de la Ligue de diamant grâce notamment à ses trois victoires obtenues lors du meeting Athletissima de Lausanne, du Meeting Areva de Paris-Saint-Denis (où elle établit la meilleure performance mondiale de l'année 2010 en 14 min 27 s 41), ainsi que lors de la finale au Mémorial Van Damme de Bruxelles[2]. Sélectionnée dans l'équipe d'Afrique lors de la première édition de la Coupe continentale, à Split, la Kényane remporte le 5 000 m devant Ejigu.

Vivian Cheruiyot lors de sa victoire au Mémorial Van Damme 2010.

En mars 2011, à Punta Umbría en Espagne, la Kényane s'adjuge le titre individuel des Championnats du monde de cross devant sa compatriote Linet Masai, bouclant les huit kilomètres du parcours dans le temps de 24 min 58 s. Elle remporte par ailleurs le titre mondial par équipes[3]. Elle remporte sur 5 000 mètres les deux premiers meetings de la Ligue de diamant 2011, à Shanghai et Eugene, et établit fin à juillet à Stockholm un nouveau record du Kenya du 5 000 m en s'imposant en 14 min 20 s 87, quatrième meilleure performance mondiale de tous les temps sur la distance derrière les Éthiopiennes Tirunesh Dibaba et Meseret Defar[4].

Lors des Mondiaux de Daegu, elle remporte le 10 000 m en 30 min 48 s 98 en devançant deux de ses compatriotes, Sally Kipyego et Linet Masai[5]. Quelques jours plus tard, elle conserve son titre de championne du monde du 5 000 m, avec un temps de 14 min 55 s 36[6].

Aux Jeux olympiques de Rio en août 2016, la Kenyane devient vice-championne olympique sur le 10 000 mètres avec un record du Kenya en 29 min 32 s 53[7], à seulement une seconde de l'ancien record du monde de la Chinoise Wang Junxia (29 min 31 s 78 en 1993) qui est battu dans cette même course par Almaz Ayana (29 min 17 s 45)[8]. Quelques jours plus tard, elle obtient son sacre olympique en s'imposant en finale du 5 000 m en 14 min 26 s 17, record olympique[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Piste[modifier | modifier le code]

Vivian Cheruiyot lors du Mémorial Van Damme 2010.
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
1999 Jeux panafricains Johannesburg 3e 5 000 m
Championnats du monde jeunesse Bydgoszcz 3e 3 000 m
2002 Championnats du monde juniors Kingston 3e 5 000 m
2006 Finale mondiale Stuttgart 3e 3 000 m
2007 Championnats du monde Osaka 2e 5 000 m
Finale mondiale Stuttgart 2e 3 000 m
1re 5 000 m
2008 Jeux olympiques Pékin 5e 5 000 m
Finale mondiale Stuttgart 2e 3 000 m
2e 5 000 m
2009 Championnats du monde Berlin 1re 5 000 m
Finale mondiale Thessalonique 2e 3 000 m
3e 5 000 m
2010 Championnats du monde en salle Doha 2e 3 000 m
Championnats d'Afrique Nairobi 1re 5 000 m
Ligue de diamant 1re détails
Coupe continentale Split 1re 5 000 m
Jeux du Commonwealth New Delhi 1re 5 000 m
2011 Championnats du monde Daegu 1re 5 000 m
1re 10 000 m
Ligue de diamant 1re 5 000 m
2012 Jeux olympiques Londres 2e 5 000 m
3e 10 000 m
Ligue de diamant 1re 5 000 m
2015 Championnats du monde Pékin 1re 10 000 m
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 1re 5 000 m
2e 10 000 m

Cross-country[modifier | modifier le code]

Vivian Cheruiyot lors du Cross de la Constitucion 2006.
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
2004 Championnats du monde de cross Bruxelles 8e Course courte
2006 Championnats du monde de cross Fukuoka 8e Course courte
2007 Championnats du monde de cross Mombasa 8e Course longue
2011 Championnats du monde de cross Punta Umbría 1re Individuel
1re Par équipes

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
1 500 m 4 min 06 s 65 Drapeau : Qatar Doha 11 mai 2007
3 000 m 8 min 28 s 66 Drapeau : Allemagne Stuttgart 23 septembre 2007
5 000 m 14 min 20 s 87 (NR) Drapeau : Suède Stockholm 29 juillet 2011
10 000 m 29 min 32 s 53 (NR) Drapeau : Brésil Rio de Janeiro 12 août 2016
10 km (route) 31 min 07 s Drapeau : Porto Rico San Juan 28 février 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Résultats du 5 000 m des Championnats du monde 2009, iaaf.org, 22 août 2009
  2. (en) 2010 Diamond League - 5 000 m women, diamondleague.com, 27 août 2010
  3. (en) Len Johnson, « Cheruiyot wins race of champions - Women's Senior Race Report - Punta Umbria 2011 », sur iaaf.org, (consulté le 25 avril 2011)
  4. (en) Dave Martin, « Cheruiyot, Thorkildsen and Watt world leads, Isinbayeva impresses, Bolt gets his first win in Stockholm – Samsung Diamond League », sur iaaf.org, (consulté le 30 juillet 2011)
  5. « 10.000 m: victoire de Cheruiyot pour un quadruplé kényan », sur opl.fr, 27 août 2011.
  6. « 5000 m: victoire de la Kényane Cheruiyot », sur opl.fr, 2 septembre 2011.
  7. « IAAF: Report: women's 10,000m – Rio 2016 Olympic Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 11 septembre 2016)
  8. Yann Bouchez, « JO 2016 : titre et record du monde pour l’Éthiopienne Almaz Ayana sur 10 000 m », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  9. « IAAF: With master plan in mind, Cheruiyot turns silver into gold| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 11 septembre 2016)