Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Harry Potter
et le Prisonnier d'Azkaban
Titre original Harry Potter and the Prisoner of Azkaban
Réalisation Alfonso Cuarón
Scénario Steve Kloves
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Heyday Films
1492 Pictures
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantastique
Durée 142 minutes
Sortie 2004

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (Harry Potter and the Prisoner of Azkaban) est un film britanno-américain réalisé par Alfonso Cuarón, sorti en 2004.

Il est adapté du roman du même nom de J. K. Rowling et constitue le troisième volet de la série de films Harry Potter.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film commence chez les Dursley, où Harry s'enfuit après avoir fait gonfler Marge, la sœur de l'oncle Vernon, comme un ballon. Se rendant sur le chemin de Traverse, il est informé par le ministre de la magie, Cornelius Fudge, de l'évasion de la prison d'Azkaban d'un mystérieux personnage : Sirius Black, l'homme qui aurait livré les parents de Harry à Voldemort et tué Peter Pettigrow. À Poudlard, Harry découvre son nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal, le professeur Lupin. Celui-ci prouve ses compétences et sa bonté en donnant une chance à Neville Londubat, un élève sympathique mais très maladroit. Le professeur Lupin est particulièrement protecteur envers Harry, et un lien se tisse entre eux deux. Le professeur lui apprend même à produire un Patronus afin qu'il soit capable de repousser des Détraqueurs si besoin est. Harry apprend alors que Lupin était le meilleur ami de son père et de Lily Evans, sa mère. L'année est ponctuée par des attaques de Sirius à l'intérieur même de l'école, pourtant protégée par des Détraqueurs, les redoutables gardiens de la prison magique d'Azkaban. Harry apprend au fil du temps que Sirius est son parrain et qu'il était le meilleur ami de son père et de Lupin. Ensemble, ils formaient un trio inséparable, toujours suivi de Peter Pettigrow.

Harry essaie d'aider Hagrid à innocenter Buck, l'Hippogriffe qui a accidentellement blessé Drago Malefoy et se voit donc condamné à mort. Malheureusement, tous les efforts sont vains, et l'Hippogriffe reste condamné.

Grâce à la Carte du Maraudeur, un plan parfait de Poudlard qui indique la position des élèves et du personnel ainsi que des lieux, le professeur Lupin s'aperçoit que Peter Pettigrow se trouve dans l'école alors qu'il est censé être mort. Ron, lui, a des soucis. Il pense que le chat de Hermione, Pattenrond, a tué son rat Croûtard. Le jour de l’exécution de Buck l'Hippogriffe, il le retrouve pourtant dans la cabane de Hagrid, mais un chien noir enlève Ron dans un passage souterrain sous le Saule cogneur, un arbre de Poudlard. Harry et Hermione partent à sa recherche. À l'intérieur se trouvent Sirius Black et Peter Pettigrow, dit Queudver, qui se trouvent être des animagi. Une révélation attend Harry : le traître n'était pas Sirius mais bien Peter Pettigrow qui vendit les parents de Harry à Voldemort avant de se transformer en rat pour faire croire à sa mort. Les quatre amis (Sirius et Harry ont vite sympathisé une fois que Harry a accepté la vérité) et Pettigrow sont rejoints par Lupin, qui avoue être un loup-garou et avoir donné du fil à retordre à ses amis James et Sirius du temps où ils se connaissaient encore bien. Lupin et Sirius se jettent dans les bras l'un de l'autre. Puis arrive Rogue, qui refuse de croire à l'innocence de Sirius et essaie de le faire prisonnier, ainsi que Lupin pour l'avoir aidé. C'est à ce moment-là que la Lune se lève ; Lupin se transforme malheureusement en loup-garou et attaque le groupe. Sirius, gravement blessé au cours de la lutte, s'enfuit dans la forêt mais tombe sur une centaine de Détraqueurs, prêts à lui donner un baiser (c'est-à-dire aspirer son âme hors de son corps). C'est alors qu'un mystérieux et gigantesque Patronus apparaît et les met en fuite. Plus tard, Harry apprend que Sirius a été capturé par le Ministère de la magie et est sur le point d'être exécuté. Avec Hermione, ils se servent d'un Retourneur de Temps pour revenir trois heures en arrière et revivre les derniers événements. Après maintes péripéties, ils arrivent finalement à sauver Buck et Sirius de la mort (après que Harry eut produit le fameux Patronus qui a pu chasser les Détraqueurs). Harry retrouve son parrain, et donc un peu de famille, mais Pettigrow réussit à s'enfuir pour rejoindre son maître, Voldemort. À la fin de l'année, Lupin démissionne au grand désespoir d'Harry car Rogue a révélé aux élèves qu'il est un Loup-Garou. À la fin du film, Harry reçoit de la part de Sirius un balai Éclair de Feu, le plus rapide des balais de course du monde.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le réalisateur Alfonso Cuarón, ici au Comic-Con en juillet 2013.

Alors que les deux précédents films étaient sortis à un an d'intervalle, ce 3e film a pris un peu plus de temps. Le producteur David Heyman déclare qu'il fallait plus de préparation. Chris Columbus, réalisateur des deux précédents films, décide de ne pas mettre en scène ce 3e film pour passer du temps avec ses enfants[3], mais reste producteur du film[4]. Guillermo del Toro est alors approché, mais il n'est pas intéressé[5]. Marc Forster refuse à son tour car, après Neverland, il ne veut plus diriger des enfants-acteurs. Warner Bros. établit alors une liste de 3 noms : Callie Khouri, Kenneth Branagh (interprète de Gilderoy Lockhart) et Alfonso Cuarón[6]. Ce dernier est assez nerveux et hésitant car il ne connait pas du tout les livres et films de l'univers Harry Potter. Après avoir lu tous les livres, il change d'avis et accepte le poste de réalisateur[7]. J. K. Rowling est satisfaite par ce choix car elle a beaucoup apprécié ses films La Petite Princesse et Y tu mamá también[8].

Distribution[modifier | modifier le code]

Le rôle du directeur Albus Dumbledore, interprété jusqu'alors par Richard Harris (décédé en 2002), est ici repris par Michael Gambon.

C'est la seconde fois que Timothy Spall (Peter Pettigrew) et Richard Griffiths (l'oncle Vernon) se retrouvent ensemble au générique d'un film. Ils avaient déjà joué ensemble dans Vatel de Roland Joffé, sorti en 2000 au cinéma.

Tournage[modifier | modifier le code]

Des scènes du film ont été tournées à Loch Shiel en Écosse.

Le tournage débute en aux Warner Bros. Studios Leavesden, et s'achève en [9].

Plusieurs scènes sont tournées en Écosse, notamment à Glen Coe. Pour le lac de Poudlard, plusieurs lochs sont utiliés : Shiel, Eilt et Morar.

Certaines scènes sont réalisées à Londres, notamment au Borough Market et aux abords sur Lambeth Bridge[10].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Harry Potter and the Prisoner of Azkaban
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de John Williams
Sortie
Durée 68:37
Genre musique de film
Critique

Albums de John Williams

Bandes originales de Harry Potter

Harry Potter and the Prisoner of Azkaban est un album sorti le 25 mai 2004 en France. John Williams, qui avait signé la musique des deux premiers films, rempile une troisième et dernière fois en livrant une œuvre plus expérimentale. Le ton se fait résolument plus médiéval et le thème de la chanson Double Trouble, interprété par une maîtrise d'adolescents, détrône le temps d'un instant le très célèbre Hedwig's Theme (repris toutefois dans la première piste dans sa célèbre version originale, au glockenspiel). La troisième piste, The Knight Bus, s'essaye à un rythme très rapide et jazzy, après la valse un peu pompeuse et aigre de la tante Marge (Aunt Marge's Waltz). Apparition on the Train marque l'entrée des Détraqueurs en d'angoissants trémolos de cordes dissonantes.

La sixième piste, Buckbeak's Flight, débute par d'énergiques tambours avant que les cordes et les cuivres n'accompagnent l'envolée de Buck par-dessus les eaux du lac de Poudlard ; la suivante introduit un thème très mélancolique, sur fond de clavecin, dans A window to the Past (une fenêtre sur le passé), thème du temps perdu, de l'amitié entre James, Lupin et Sirius. La treizième piste, Quidditch, third year, lance enfin d'impressionnantes envolées de cordes et de cors dans le match de Quidditch mené sous une pluie battante. La dix-huitième piste du CD de la B.O. intitulée Forward To Time Past est entièrement rythmée au tic-tac d'une montre - très évocateur puisque cette piste accompagne le voyage dans le temps de Harry et Hermione.

Viennent enfin les deux pistes achevant la B.O., soient Finale, qui reprend une version majestueuse de A window to the Past pour Sirius s'enfuyant sur Buck. Et le film se conclu sur une ultime et solennelle reprise au cor de Hedwige's Theme dans Mischief Managed !, qui marque la dernière musique composée par John Williams pour Harry Potter.

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial 796 688 549 $[1] 25
Drapeau des États-Unis États-Unis 266 541 069 $[1] [12] 22[12]
Drapeau de la France France 7 138 548 entrées[13]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source et distinctions complètes : Internet Movie Database[14]

Le film a été nommé à l'Oscar de la meilleure musique de film et à l'Oscar des meilleurs effets visuels, mais perd face à Neverland et Spider-man 2.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Harry Potter and the Prisoner of Azkaban », sur Box Office Mojo.com (consulté le 22 février 2015)
  2. (en) Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (film) sur l’Internet Movie Database
  3. (en) « Chris Columbus COS: full interview », Newsround,‎ (consulté le 10 octobre 2007)
  4. (en) Lucinda Dickey, « The creators of Harry Potter break out of character to discuss The Prisoner of Azkaban », Science Fiction Weekly,‎ (consulté le 10 octobre 2007)
  5. (en) Larry Carroll, « Guillermo Game For Harry Potter », MTV,‎ (consulté le 26 octobre 2007)
  6. (en) Gary Susman, « Great Expectations », sur Entertainment Weekly,‎ (consulté le 10 octobre 2007)
  7. (en) « Alfonso Cuaron: the man behind the magic », sur Newsround,‎ (consulté le 10 octobre 2007)
  8. (en) Claudia Puig, « New Potter movie sneaks in spoilers for upcoming books », USA Today,‎ (consulté le 29 août 2007)
  9. (en) Greg Dean Schmitz, « Harry Potter and the Prisoner of Azkaban (2004) », Yahoo! Movies (consulté le 10 octobre 2007)
  10. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  11. (en) « Harry Potter and the Prisoner of Azkaban (Original Motion Picture Soundtrack) », sur Allmusic.com (consulté le 22 février 2015).
  12. a et b (en) « Harry Potter and the Prisoner of Azkaban - weekly », sur Box Office Mojo.com (consulté le 22 février 2015)
  13. « Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban », sur JP box-office.com (consulté le 22 février 2015)
  14. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]