Minerva McGonagall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mannequin de McGonagall dans la Grande Salle, Studio Tour de Londres, 2012.

Minerva McGonagall est un personnage de la saga Harry Potter, écrite par J. K. Rowling.

Née le 4 octobre 1935 en Écosse, est la fille unique du Moldu Robert McGonagall, un homme d'église, et de la sorcière Isobel Ross[1]. Au moment où Harry Potter y effectue sa première rentrée, elle est directrice adjointe de Poudlard où elle enseigne en outre la métamorphose. Elle est également la responsable de la maison des Gryffondor. Parallèlement à ses activités pédagogiques, elle fait partie de l'Ordre du Phénix depuis son origine. Son prénom Minerva vient du latin, Minerve étant la déesse de la sagesse chez les Romains. Son nom vient de l'envie de J.K. Rowling de faire d'une femme aussi brillante une descendante de William McGonagall[2].

Minerva McGonagall est une femme de haute taille, à l'aspect plutôt sévère[3]. Elle est toujours coiffée d'un chignon bien serré et elle porte des lunettes carrées. Elle fait partie des rares Animagi connus vivant à l'époque du récit, et elle peut se transformer en chat tigré à volonté. Sous cette forme, cette remarquable Animagus présente des marques autour des yeux similaires à ses lunettes. C'est une chapeauflou, en effet le Choixpeau magique a mis 6 minutes à décider dans quelle maison entre Gryffondor et Serdaigle, elle serait envoyée.

Le professeur McGonagall aime beaucoup le Quidditch et souhaite chaque année très vivement que l'équipe de sa maison gagne la coupe. Elle va jusqu'à offrir un balai à Harry peu après son arrivée à l'école afin qu'il donne la pleine mesure de son talent et qu'il l'aide à prendre sa revanche (la directrice adjointe a effectivement eu du mal à digérer les sarcasmes du professeur Rogue lorsque Serpentard a gagné la coupe de Quidditch les années précédentes). Minerva McGonagall s'investit par ailleurs dans son rôle de responsable de Gryffondor sans pour autant avantager ses protégés. Sévère autant que juste, elle n'hésite pas à sanctionner les élèves de Gryffondor ni à enlever beaucoup de points à certains (leur faisant prendre du retard dans le challenge annuel qui oppose les quatre maisons). Elle est bien entendu très exigeante s'agissant du travail scolaire, maintenant de façon permanente un niveau d'exigences tel que rares sont ceux qui parviennent à suivre aisément.

Au cinéma, Minerva McGonagall est incarnée par la comédienne britannique Maggie Smith.

Évolution

Dans Harry Potter à l'école des sorciers, elle fait engager Harry comme attrapeur dès sa première année à Poudlard quand elle découvre son aisance toute particulière s'agissant du vol sur balai. Elle fait également partie des professeurs à la recherche du troll « égaré » dans le château. Au tout début de l'histoire, elle se trouve aux côtés de Dumbledore et de Hagrid lorsqu'ils déposent le bébé Potter chez les Dursley.

Dans Harry Potter et la chambre des secrets, elle s'occupe de mener l'enquête afin de trouver l'auteur des pétrifications répétitives ayant lieu à l'école.

Dans Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban, le professeur McGonagall révèle lors d'une sortie à Pré-au-Lard que Sirius Black est le parrain de Harry Potter. Elle participe à la recherche du même Sirius dans l'école, et continue de seconder Dumbledore.

Dans Harry Potter et la coupe de feu, le professeur McGonagall s'oppose aux décisions de Maugrey jugées trop radicales. Elle découvre, avec Dumbledore et Rogue, l'imposture de Barty Croupton Junior, et le fait envoyer à Azkaban. Très touchée par la mort de Cédric Diggory, elle est l'une des premières à comprendre le retour du Seigneur des Ténèbres.

Dans Harry Potter et l'Ordre du phénix, elle suggère à plusieurs reprises à Harry de ne pas contrarier Dolores Ombrage pour éviter les conflits. Toutefois, à la suite de la nomination d'Ombrage au poste de Grande Inquisitrice puis au fur et à mesure de la publication de nombreux décrets d'éducation, elle finit par entrer elle-même de plus en plus régulièrement en conflit avec sa « rivale » (contestant les fameux décrets et cherchant à empêcher Ombrage de faire du mal aux élèves par tous les moyens). Elle tente également de soutenir Dumbledore à ses risques et périls, ainsi que le professeur Trelawney et Hagrid devenus à leur tour des cibles pour Ombrage. Elle est attaquée en prenant la défense de ce dernier et séjourne quelque temps à l'hôpital Ste Mangouste. Elle voudrait bien accompagner Dumbledore lors de sa fuite de Poudlard mais le directeur l'en empêche. Elle n'hésite pas dès lors à aider ceux qui troublent l'ordre de l'école (dans la logique de la réponse positive qui a immédiatement été la sienne lorsque Dumbledore l'a sollicitée pour la reformation de l'Ordre du Phénix).

Dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, elle se contente d'intervenir lors des incidents tels que la neutralisation du collier dangereux trouvé par Katie Bell. Elle tente aussi de convaincre Harry d'arrêter de suspecter Drago Malefoy sans arrêt. À la fin de l'année, elle combat les Mangemorts. Elle est très affectée par la mort de Dumbledore et c'est avec tristesse qu'elle devient directrice temporaire de Poudlard. Elle annonce d'ailleurs peu après aux autres professeurs son intention de fermer l'école, mais la plupart de ses collègues protestent. Minerva demeure donc fidèle à la cause de celui dont elle a été la collaboratrice et reprend courageusement le flambeau en attendant de voir de quoi les lendemains seront faits.

Dans Harry Potter et les Reliques de la Mort, on apprend que Minerva McGonagall est restée à Poudlard sous le régime de Rogue (devenu directeur de l'école sur décision du nouveau pouvoir en place) et des Carrow, principalement dans le but de veiller sur les élèves. Tout au long de l'année, elle fait de son mieux pour les aider. Lorsqu'elle les surprend en train d'enfreindre des règles, elle évite de les dénoncer, connaissant les châtiments cruels qu'ils infligent aux jeunes sorciers. Quand Harry se rend secrètement à Poudlard, elle est la première parmi les professeurs à découvrir sa présence. Elle démontre l'étendue de ses pouvoirs en chassant Rogue et en suspendant les Carrow au plafond dans la salle commune des Serdaigle. Apprenant que Voldemort en personne est à la recherche de Harry, elle décide de couvrir ce dernier pendant qu'il cherche le diadème de Serdaigle et tandis que s'engage la bataille de Poudlard. Elle organise d'emblée avec beaucoup de soin la défense de l'école, ce qui n'empêche pas les Mangemorts de franchir l'enceinte. Minerva McGonagall se bat alors avec courage contre de nombreux ennemis. Elle est l'une des premières à affronter Voldemort directement, accompagnée de Kingsley Shackelbolt et du professeur Slughorn, et elle fait partie des survivants de ce terrible affrontement.

On apprend dans l'introduction des Contes de Beedle le Barde qu'elle est ensuite redevenue directrice (en titre cette fois-ci) de Poudlard.

D'après une interview donnée par J.K. Rowling à la sortie du dernier tome, étant donné son âge avancé, McGonagall n'est plus à ce poste au moment de l'épilogue. Dans la pièce (a priori canonique) Harry Potter et l'enfant maudit, co-écrite par l'auteur de la saga, on la retrouve pourtant à la tête de l'école britannique des sorciers dix-neuf ans (et plus) après la défaite de Voldemort.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Romans