Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le livre. Pour l'article sur le film, voir Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (film). Pour l'article sur le jeu vidéo, voir Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (jeu vidéo).
Harry Potter
et le Prisonnier d'Azkaban
Auteur J. K. Rowling
Genre Roman
Fantasy
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre Harry Potter and the
Prisoner of Azkaban
Éditeur Bloomsbury
Lieu de parution Londres
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de parution
ISBN original 0747542155
Version française
Traducteur Jean-François Ménard
Éditeur Gallimard Jeunesse
Collection Hors série Littérature
Date de parution
Lieu de parution Paris
Type de média Livre papier
Couverture Jean-Claude Götting
Nombre de pages 360
ISBN 2-07-054130-4
Série Harry Potter
Chronologie
Précédent Harry Potter et la Chambre des secrets Harry Potter et la Coupe de feu Suivant

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (titre original : Harry Potter and the Prisoner of Azkaban) est le troisième tome de la série littéraire centrée sur le personnage d'Harry Potter créé par J. K. Rowling.

Résumé[modifier | modifier le code]

Durant l'été, pour son treizième anniversaire, Harry reçoit plusieurs cartes de ses amis, notamment une lettre de Ron qui lui écrit d'Égypte, où il passe ses vacances avec sa famille. Une lettre du professeur McGonagall, directrice adjointe de Poudlard, lui informe que les élèves de troisième année auront la possibilité de visiter le village de Pré-au-Lard.

Le lendemain, les informations télévisées moldues annoncent l'évasion d'un très dangereux prisonnier du nom de Sirius Black et l'oncle et la tante de Harry s'inquiètent légèrement pour eux-mêmes. Plus tard, ils annoncent à Harry que la tante Marge séjournera une semaine chez eux, à Privet Drive. La tante Marge provoque Harry en traitant son père défunt d'ancien ivrogne. Harry s'énerve, perd le contrôle de sa magie et fait accidentellement gonfler la tante Marge comme un ballon. Alors que son oncle, furieux, ordonne à Harry de rendre à Marge son apparence normale, le garçon refuse et prend la fuite en pleine nuit, emportant sa valise et sa chouette Edwige.

Plus tard, sur le Chemin de traverse, Harry apprend avec surprise que Sirius Black s'est en fait échappé d'Azkaban pour le retrouver, lui. Il semblerait que l'homme veuille tuer Harry afin de permettre à Lord Voldemort, son maître, de retrouver l'étendue de son pouvoir.

Chapitres[modifier | modifier le code]

  1. Hibou express
  2. La grosse erreur de la tante Marge
  3. Le Magicobus
  4. Le Chaudron Baveur
  5. Le Détraqueur
  6. Coups de griffes et feuilles de thé
  7. Un épouvantard dans la penderie
  8. La fuite de la grosse dame
  9. Sinistre défaite
  10. La carte du maraudeur
  11. L'Éclair de Feu
  12. Le Patronus
  13. Gryffondor contre Serdaigle
  14. La rancune de Rogue
  15. La finale de Quidditch
  16. La prédiction du professeur Trelawney
  17. Chat, rat et chien
  18. Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue
  19. Le serviteur de Voldemort
  20. Le baiser du Détraqueur
  21. Le secret d'Hermione
  22. Encore du courrier

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Harry s'enfuit[modifier | modifier le code]

Durant l'été, pour son treizième anniversaire, Harry reçoit plusieurs cartes de ses amis, notamment une lettre de Ron qui lui écrit d'Égypte, où il passe ses vacances avec sa famille. La lettre est accompagnée d'une coupure de journal. Harry y aperçoit la famille Weasley au complet, Ron au centre du cliché, avec son rat Croûtard sur l'épaule[a 1]. Une lettre du professeur McGonagall, directrice adjointe de Poudlard, lui informe que les élèves de troisième année auront la possibilité de visiter le village de Pré-au-Lard, avec l'autorisation signée d'un parent ou d'un tuteur[a 2].

Le lendemain, les informations télévisées moldues annoncent l'évasion d'un très dangereux prisonnier du nom de Sirius Black[a 3] et l'oncle et la tante de Harry s'inquiètent légèrement. Plus tard, en guise de cadeau d'anniversaire, ils annoncent à Harry que la tante Marge séjournera une semaine à Privet Drive. Harry n'en a pas de très bons souvenirs. Dans son enfance, la tante Marge (qui est la sœur de Vernon Dursley) lui avait donné des coups de canne, et un de ses chiens l'avait poursuivi jusqu'à ce que Harry aille se réfugier en haut d'un arbre[a 4].
Vernon s'empresse de mettre les choses au point et interdit à Harry de se servir de la magie pendant son séjour. Harry accepte en demandant en échange que son oncle signe son autorisation pour pouvoir se rendre à Pré-au-Lard durant les week-ends scolaires. Mais un soir, alors que la tante Marge provoque Harry en traitant son père d'ancien ivrogne[a 5], Harry s'énerve et perd le contrôle de ses pouvoirs. La tante Marge se met alors à gonfler comme un ballon. Alors que son oncle et sa tante, paniqués, essayent désespérément de rattraper la tante Marge avant qu'elle ne s'envole, Harry en profite pour préparer en hâte ses bagages. Furieux, l'oncle Vernon le rattrape et lui ordonne de lui rendre sa forme normale. Mais Harry refuse et s'enfuit de la maison en colère[a 6], tenant sa valise et la cage de sa chouette Hedwige sous le bras.

Alors qu'il se demande s'il ne va pas être renvoyé de Poudlard pour son acte[a 7], Harry continue de marcher désespérément dans les rues en pleine nuit et rencontre une sorte de chien errant caché dans la pénombre, mais avec de grands yeux scintillants[a 8]. Par surprise, Harry tombe à la renverse et involontairement, du mouvement de sa baguette magique sortie, fait apparaître le Magicobus juste à côté de lui et la mystérieuse apparition disparaît. Harry monte alors dans le Magicobus et demande à être déposé au Chaudron Baveur, à Londres. Pendant le trajet, alors que le contrôleur lit La Gazette du Sorcier, Harry reconnaît sur la photo de la première page le prisonnier évadé dont il avait entendu parler à la télé. La presse le décrit comme un fou ayant apparemment tué treize personnes[a 9]. Le contrôleur lui dit alors que Sirius Black était un fidèle partisan de lord Voldemort[a 10].

Arrivé au Chaudron Baveur, Harry est accueilli par le ministre de la Magie en personne, Cornelius Fudge. Celui-ci lui annonce que sa tante a été soignée et soumise à un sortilège d'Amnésie pour qu'elle ne garde aucun souvenir de l'incident. Harry, surpris, lui demande pourquoi il n'est pas puni pour avoir enfreint le Décret sur la Restriction de l'usage de la magie chez les sorciers de premier cycle. Mais Fudge sourit et le rassure en lui disant que ce n'était qu'un accident. Mais Harry reste perplexe, ayant déjà reçu un avertissement l'an passé pour avoir utilisé la magie dans la maison en présence de moldus[a 11]. Cependant, il n'insiste pas, trop heureux de pouvoir retourner à Poudlard. Fudge lui loue une chambre au Chaudron Baveur et lui demande de ne pas s'éloigner du Chemin de Traverse jusqu'à la rentrée des classes. Harry a donc tout le temps de faire ses achats pour la rentrée et de se promener durant ses dernières journées de vacances en attendant le retour de Ron et d'Hermione. Il les retrouve la veille de la rentrée, faisant leurs propres achats sur le Chemin de Traverse.
Hermione achète un chat orange nommé Pattenrond, dans une boutique de Créatures magiques, malgré les réticences de Ron. Le chat lui a en effet sauté dessus dans le magasin en se lançant soudainement à la poursuite de son rat Croûtard. De retour au Chaudron Baveur, Harry surprend une conversation entre M. et Mme Weasley et apprend avec surprise que Sirius Black s'est en fait échappé d'Azkaban pour lui mettre la main dessus, persuadé que tuer Harry permettrait de ramener Voldemort au pouvoir[a 12].

Lupin et le charme du Patronus[modifier | modifier le code]

Le jour du départ, Harry confie ce qu'il a entendu à Ron et Hermione dans le Poudlard Express, alors qu'ils partagent leur compartiment avec un nouveau professeur de Poudlard, visiblement endormi, du nom de R.J. Lupin (nom inscrit sur sa valise)[a 13]. Ron et Hermione sont abasourdis en apprenant la nouvelle. Hermione tente de rassurer Harry en lui disant que les autorités finiront bien par attraper Black et que même les moldus le recherchent.
Alors qu'ils sont à environ 2/3 du trajet, le train s'arrête subitement. Surpris, les élèves regardent par les fenêtres pour connaître la raison de l'arrêt, tandis qu'un froid glacial envahit soudain les wagons et que toutes les lumières s'éteignent. Le professeur Lupin se manifeste alors et dit aux élèves de se taire au moment où une grande main putréfiée et couverte de croûtes ouvre alors la porte du compartiment. Les trois amis découvrent, effrayés, une haute silhouette encapuchonnée, vêtue d'une cape[a 14]. La silhouette s'approche de Harry et produit une lente inspiration semblable à un râle. Le froid se répand dans tout le compartiment. Le garçon entend une femme hurler dans sa tête puis s'évanouit[a 15].
Lupin s'avance et fait fuir l'apparition en produisant un Patronus avec sa baguette magique[a 16]. Quand Harry retrouve ses esprits, le professeur lui donne du chocolat à croquer pour qu'il reprenne des forces et lui explique qu'il s'agissait d'un détraqueur, un gardien de la prison d'Azkaban. Les détraqueurs seraient autorisés par le Ministère à capturer Sirius Black afin de lui aspirer son âme.

Harry assiste à des nouveaux cours à Poudlard, dont la Divination et les soins aux créatures magiques enseignés par Hagrid. Pendant les cours du garde-chasse, il apprend à voler sur le dos de Buck, un hippogriffe. Malheureusement, le cours se termine plutôt mal, car Drago Malefoy se fait attaquer par l'animal[a 17] et menace Hagrid d'un procès contre Buck.
Lors de leur premier cours de défense contre les forces du mal, le nouveau professeur (le professeur Lupin), apprend aux élèves de troisième année à combattre leur peur face à un épouvantard en l'obligeant à prendre une forme amusante, qui provoquerait le rire. Lorsque vient le tour de Harry et que l'épouvantard commence à se transformer en ce qui pourrait lui faire peur, Lupin se place juste devant lui pour obliger l'épouvantard à changer de cible[a 18]. Le cours se termine, laissant Harry frustré de ne pas avoir pu tenter l'exercice.
Plus tard, alors que Ron et Hermione partent au village de Pré-au-Lard, Harry (qui n'a pas pu faire signer son autorisation de sortie) se promène seul dans les couloirs de l'école et rencontre le professeur Lupin qui l'invite à boire une tasse de thé dans son bureau. Ce dernier lui explique qu'il ne l'a pas laissé jeter le sortilège sur l'épouvantard parce qu'il redoutait que la créature n'adopte l'apparence de Voldemort[a 19], dû au passé du garçon, ce qui aurait terrifié la classe entière. Harry lui confie que sa plus grande peur à l'heure actuelle serait plutôt de se retrouver à nouveau face à un détraqueur, comme dans le train. Lupin lui répond en souriant que le fait d'avoir peur de la peur elle-même est une preuve de grande sagesse[a 20].

Durant une rencontre de Quidditch entre Gryffondor et Poufsouffle, des détraqueurs apparaissent sur le terrain et Harry s'évanouit une nouvelle fois en entendant sa mère hurler pour le protéger de Voldemort quand il était bébé[a 21]. Il tombe de son balai en plein vol. Le directeur ralentit sa chute et, visiblement furieux, fait fuir les détraqueurs[a 22]. Le Nimbus 2000 de Harry, offert par le professeur McGonagall deux ans plus tôt, continue sa trajectoire et atterrit sur l'impitoyable Saule cogneur où il se fait irréversiblement réduire en poussières[a 23]. Lors d'une discussion avec le professeur Lupin, celui-ci explique à Harry que les détraqueurs l'affectent plus particulièrement parce qu'il a vécu des horreurs dans son passé. Des horreurs qui semblent attirer sur lui l'appétit des détraqueurs[a 24] qui se nourrissent des souvenirs sombres. Ainsi, la personne touchée perd tout sentiment heureux. Harry confie à Lupin que lorsque les détraqueurs sont près de lui, il entend crier sa mère lors de son assassinat par Voldemort. Lupin en est affecté et accepte de lui donner des cours particuliers afin de lui apprendre à produire son propre Patronus[a 25].

La carte du Maraudeur[modifier | modifier le code]

La carte du Maraudeur. Studio Tour de Londres "The Making of Harry Potter".

Un peu avant Noël, lors d'un deuxième week-end de sortie à Pré-au-Lard, Fred et George Weasley offrent une curieuse carte à Harry en lui expliquant son fonctionnement. La carte du Maraudeur, comme ils l'appellent, présente un plan détaillé du château de Poudlard et de son parc environnant, et localise chacune des personnes présentes dans son enceinte par un petit point mouvant et nominatif[a 26]. Elle montre également (à la plus grande joie de Harry) les passages secrets qui existent à Poudlard, notamment quelques-uns qui permettent de se rendre au village voisin de Pré-au-Lard.
La carte du Maraudeur aurait apparemment été créée par quatre sorciers et anciens élèves : Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue dont leurs noms sont inscrits sur le parchemin[a 26].

Après avoir remercié Fred et George, Harry décide d'emprunter l'un des passages secrets pour retrouver Ron et Hermione à Pré-au-Lard. Les trois amis surprennent une conversation au pub des Trois Balais entre les professeurs McGonagall, Flitwick, Hagrid et le ministre de la Magie à propos de Sirius Black. Harry a la douleur d'apprendre que Sirius Black était le meilleur ami de son père, James Potter[a 27] alors qu'ils étaient tous deux élèves à Poudlard. L'homme avait plus tard été témoin au mariage de ses parents et devenu même le parrain de Harry, puis le Gardien du Secret des Potter qui leur permettait de rester cachés de Voldemort. En effet, celui-ci ayant pris connaissance de la prophétie qui annonçait que le fils des Potter pourrait anéantir son ascension au pouvoir, il était devenu primordial que James et Lily Potter maintiennent leur fils en sécurité.
Mais Black a trahis les parents de Harry. Il est aussi dit qu'un sorcier du nom de Peter Pettigrow, un autre ami des Potter, aurait tenté de se lancer à la poursuite de Sirius Black[a 28] et que celui-ci l'aurait exterminé en ne laissant de Pettigrow qu'un seul doigt de sa main.

Harry, Ron et Hermione retournent à Poudlard, horrifiés. Harry se sent révolté contre Black et se surprend même à souhaiter que l'homme le retrouve afin qu'il puisse se trouver en face de lui... Hermione s'inquiète des sentiments de vengeance qui l'animent.

Pour Noël, Harry reçoit un balai « Éclair de Feu » d'un expéditeur inconnu[a 29]. Le professeur McGonagall, méfiante, le lui confisque momentanément afin de le démonter et de s'assurer qu'il n'a pas été piégé avant de le lui rendre. Durant les cours particuliers du professeur Lupin, après plusieurs essais, Harry parvient enfin à produire un Patronus sur un épouvantard prenant la forme d'un détraqueur, sous les yeux ravis de Lupin. Pendant ce temps, Ron constate que son rat Croûtard a disparu et accuse le chat d'Hermione de l'avoir mangé. Ron et Hermione se disputent fortement[a 30] et ne se parlent plus.

Lors d'une nouvelle sortie à Pré-au-Lard, Harry, sensé ne pas se trouver là, est surpris par Drago Malefoy[a 31] qui se fait un plaisir de dénoncer sa désobéissance auprès du professeur Rogue. Celui-ci convoque Harry dans son bureau et découvre la carte du Maraudeur (redevenue vierge, telle un vulgaire morceau de parchemin). Soupsçonneux, et convaincu qu'il pourrait s'agir d'un objet débordant de magie noire, Rogue tente alors de découvrir ses propriétés. Comme il n'y parvient pas, il convoque le professeur Lupin pour lui montrer l'objet en question. Lupin, connaissant parfaitement les propriétés de la carte pour en être l'un des auteurs, prend la défense de Harry en expliquant qu'il devait s'agir d'un objet de farces et attrappes quelconque trouvé dans l'une des boutiques de Pré-au-Lard. Il récupère néanmoins la carte, pretextant devoir l'étudier de plus près, et demande à Harry de le suivre. Lupin est stupéfait par les risques démesurés que le garçon a pris en sortant ainsi du château en douce, sous la menace qui pèse sur lui. Il décide donc de lui confisquer la carte[a 32]. Harry, qui devine une sorte de lien entre Lupin et la carte, tente de le questionner sur les "maraudeurs", mais Lupin reste discret, l'informant simplement les avoir déjà rencontrés.

Par la suite, Harry entend une « prédiction » de la bouche du professeur Trelawney, qui stipule que le serviteur du Seigneur des ténèbres ira bientôt rejoindre son maître pour que celui-ci surgisse à nouveau et plus puissant que jamais[a 33].

Sirius Black[modifier | modifier le code]

Quelques jours plus tard, alors que les trois amis se rendent chez Hagrid avant que Buck, l'hippogriffe, ne soit exécuté sur ordre de Lucius Malefoy (le père de Drago), Ron retrouve Croûtard, son rat[a 34]. Lorsque Dumbledore, accompagné du ministre de la Magie et du bourreau, approchent de la cabane de Hagrid, les trois amis ressortent discrètement par l'arrière de la cabane et retournent au château pour ne pas voir l'exécution de Buck. Croûtard, qui ne tient pas en place, se met à mordre la main de Ron pour s'échapper. Ron se lance à sa poursuite, suivi par Harry et Hermione, surpris. Un énorme chien noir, semblable à celui que Harry avait rencontré errant à Privet Drive, surgit de l'obscurité et saute sur Harry au moment où celui-ci a le réflexe de sortir sa baguette magique, le faiant basculer en arrière. Puis, le chien se précipite sur Ron et l'emporte vers l'entrée d'un passage secret situé entre les racines du Saule cogneur[a 35], non loin de là.

Après avoir réussi à passer à travers les branches folles de l'arbre, Harry et Hermione s'engouffrent à leur tour dans le passage qui les mène dans la fameuse cabane hurlante située à Pré-au-Lard. Ils retrouvent Ron recroquevillé sur le sol du premier étage. Les trois adolescents se retrouvent alors nez à nez avec Sirius Black en personne, qui possède la faculté de pouvoir se transformer en chien[a 36]. L'homme les désarme instantanément avec sa propre baguette. Harry se jette sur lui et tous deux se battent jusqu'à ce que Harry parvienne à le désarmer[a 37]. Alors qu'il s'apprête à le tuer pour se venger, le professeur Lupin apparait et désarme de justesse Harry et Hermione. Lorsque Harry voit Lupin étreindre Black comme un frère, il pense à une nouvelle trahison. Mais à la suprise générale, c'est Hermione qui se révolte contre Lupin avant de révèler à Harry ce qu'elle avait découvert en secret sur lui : le professeur Lupin est un loup-garou[a 38]. Lupin tente de calmer Hermione et Harry. Les deux hommes leur expliquent que Sirius est innocent et que le rat de Ron est en réalité un Animagus du nom de Peter Pettigrow[a 39]. Lupin explique qu'il a vu Peter Pettigrow sur la carte du Maraudeur qu'il avait confisquée à Harry, et que la carte ne peut mentir. Quand Harry lui demande comment il connait le fonctionnement de la carte (qui reste vierge tant qu'une formule n'est pas prononcée), Lupin lui avoue alors qu'il en est l'un de ses créateurs[a 40] et qu'il répondait au surnom de Lunard (tout comme Sirius Black était Patmol, James Potter Cornedrue et Peter Pettigrow Queudver).

Quand Sirius Black prend la parole, il explique qu'il a reconnu Pettigrow sur le cliché du journal, lors des vacances de la famille Weasley en Égypte, car il lui manquait un doigt à la patte[a 41] et il savait que Pettigrow pouvait se changer en rat. Pettigrow se l'était coupé lui-même pour que tout le monde le croit mort, car en réalité, c'était bel et bien Pettigrow qui avait trahi les Potter[a 42]. Au dernier moment, Black avait convaincu James et Lily de faire de Peter Pettigrow leur Gardien du Secret à sa place[a 43], pensant duper Voldemort qui n'aurait alors jamais imaginé qu'une personne aussi vulnérable et sans talent telle que Pettigrow puisse devenir le Gardien du Secret[a 44].

À cet instant, le professeur Rogue, dissimulé par la cape d'invisiblité, fait son apparition dans la Cabane Hurlante. Il laisse éclater sa rancune à l'encontre de Black. Tous les protagonistes présents - et le lecteur lui-même - pensent que cette haine est la réminiscence de la blague que Sirius avait faite à Rogue lorsqu'ils étaient adolescents. Le dernier tome de la série révélera que cette haine est issue du fait que Rogue considérait Black comme responsable de la mort de Lily Potter, la mère de Harry.
Harry, Ron et Hermione désarment et assomment le professeur Rogue. Avec l'autorisation de Ron, Lupin et Sirius Black lancent ensemble un sort à Croûtard qui reprend alors sa forme normale de petit homme replet. Malgré les explications et les excuses de Pettigrow, Lupin et Sirius décident de le tuer, mais Harry s'interpose en disant que son père n'aurait pas voulu voir ses deux meilleurs amis devenir des meurtriers pour le venger, et leur propose plutôt de remettre Pettigrow aux détraqueurs[a 45].

Alors que le groupe ressort par les racines du Saule cogneur, Sirius propose à Harry de venir habiter chez lui à la place de chez son oncle et sa tante[a 46]. Harry, à présent convaincu de l'innoccence de son parrain, est ravi à l'idée d'aller vivre chez lui. Puis, lors d'une éclaircie dans le ciel, la pleine Lune apparaît et Lupin, qui n'a pas eu le temps de prendre sa potion, commence à se transformer. Sirius crie aux adolescents de s'enfuir et reprend son apparence de chien pour pouvoir repousser le loup-garou. Les deux animaux se battent sous les yeux de Harry, Ron et Hermione, et Pettigrow profite de cet instant pour s'échapper[a 47]. Quand Harry et Hermione tentent de rejoindre Sirius qui avait entrainé le loup-garou près du lac, ils constatent avec horreur que Sirius a été rejoint par des détraqueurs et que ceux-ci s'apprêtent à aspirer son âme hors de son corps sur ordre du Ministère. Harry tente de les éloigner en produisant un Patronus, mais n'y parvient pas. Il aperçoit une lueur argentée, faisant disparaître la sensation de froid qui l'enveloppe. Il voit un animal qui galope à la surface du lac puis retourne auprès de son auteur. Harry croit alors reconnaître la silhouette de son père[a 48] avant de s'évanouir.

Le Retourneur de Temps[modifier | modifier le code]

Le Retourneur de temps. Studio Tour de Londres "The Making of Harry Potter".

Harry, Ron et Hermione sont ramenés à l'infirmerie par le professeur Rogue[a 49]. Dès que Harry et Hermione se réveillent, le professeur Dumbledore demande à leur parler, à eux seuls. Les deux adolescents lui racontent toute l'histoire et Dumbledore décide de les croire mais leur avoue qu'il n'a pas le pouvoir de convaincre les autres de la vérité, ni d'annuler les décisions du ministère de la Magie. Il leur dit simplement que Sirius est enfermé dans un bureau au septième étage et qu'ils auraient besoin de plus de temps pour sauver la vie de plus d'un innocent. Hermione comprend où Dumbledore veut en venir. Celui-ci la regarde d'un air entendu et lui précise que trois tours devraient suffire. Puis il se retire.
Harry, qui n'a pas compris de quoi Dumbledore parlait, demande des explications à Hermione. En guise de réponse, celle-ci se contente de sortir du col de sa robe une chaîne en or à laquelle est accroché un minuscule sablier : c'est le Retourneur de Temps[a 50]. Elle le passe également autour du cou de Harry, et fait tourner trois fois le sablier. Le décor s'efface autour d'eux dans un tourbillon de couleurs et de formes jusqu'à ce qu'ils sentent à nouveau le sol sous leurs pieds.

Hermione explique à Harry qu'ils sont revenus trois heures en arrière, et qu'elle s'est servie du Retourneur de Temps tout le long de l'année pour pouvoir suivre tous ses cours en même temps[a 51]. Harry comprend alors qu'ils pourraient sauver la vie de Buck, et de cette manière, voler sur son dos jusqu'à la fenêtre du bureau où est enfermé Sirius. Ils pourraient ainsi les libérer tous les deux.
Harry et Hermione revoient alors toutes les scènes s'étant déroulées plus tôt depuis trois heures, notamment la visite à Hagrid et l'arrivée de Dumbledore avec Fudge et le bourreau. À ce moment-là, les deux adolescents libèrent Buck et partent se cacher dans la forêt interdite tandis que les Harry, Hermione et Ron du passé retournent en direction du château avant que Ron ne se fasse emporter par Sirius sous sa forme de chien.
Harry et Hermione s'arrêtent à l'abri des arbres d'où ils peuvent voir le Saule cogneur. Ils se voient ressortir, assistent de nouveau à la transformation de Lupin et à l'arrivée des détraqueurs auprès de Sirius et d'eux-mêmes. Lorsqu'ils arrivent au lac, Harry a le coeur qui bat à l'idée de pouvoir enfin apercevoir son père lancer son Patronus. Mais, constatant que personne ne vient les sauver, il comprend alors que ce n'était pas son père qu'il avait aperçu ; c'était lui-même[a 52]. Il prononce alors la formule, sachant à l'avance qu'il ne pourrait pas échouer, l'ayant déjà fait. Un cerf argenté étincelle alors d'une lumière aveuglante et galope à la surface du lac. Les détraqueurs s'enfuient une nouvelle fois.
Harry et Hermione retournent ensuite auprès de Buck et grimpent sur son dos. Ils parviennent à s'élever jusqu'à la fenêtre du bureau dans lequel est enfermé Sirius. Celui-ci grimpe à son tour sur l'hippogriffe et le groupe prend de l'altitude jusqu'à la plus haute tour du château où Harry et Hermione remettent pieds à terre. Sirius les remercie, promet à Harry qu'ils se reverront, puis s'envole dans le ciel sur le dos de l'hippogriffe[a 53].

Le lendemain, Harry se rend dans le bureau du professeur Lupin, ayant appris que celui-ci avait donné sa démission suite aux évènements de la nuit. Harry, ne souhaitant pas le voir partir, lui avoue qu'il est le meilleur professeur de défense contre les forces du mal qu'ils n'aient jamais eu[a 54]. Lupin lui répond qu'il est fier de ses progrès et surtout du Patronus qu'il est parvenu à créer. Un Patronus dont la forme est semblable à celui de son père, James, et qui lui avait valu son surnom : Cornedrue. Lupin en profite pour lui remettre la carte du Maraudeur, puis quitte le bureau en lui garantissant lui aussi des retrouvailles prochaines.
Harry est rejoint par Dumbledore. Le directeur devine ses regrets face à l'impossibilité de prouver l'innoccence de son parrain aux yeux du Ministère (à cause de la fuite de Pettigrow). Il lui fait comprendre que même si Peter Pettigrow a réussi à s'échapper, ce dernier a une dette envers lui et s'en souviendra dans un futur proche au moment où Harry aura besoin de lui[a 55].

Chronologie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

J. K. Rowling, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, Gallimard jeunesse (poche),‎ (ISBN 2070528189)

  1. p. 15.
  2. p. 21.
  3. p. 23.
  4. p. 25.
  5. p. 37.
  6. p. 39.
  7. p. 40.
  8. p. 42.
  9. p. 47.
  10. p. 48.
  11. p. 55.
  12. p. 77.
  13. p. 86.
  14. p. 95.
  15. p. 96.
  16. p. 97-98.
  17. p. 130.
  18. p. 154.
  19. p. 170.
  20. p. 171.
  21. p. 195.
  22. p. 198.
  23. p. 199.
  24. p. 204.
  25. p. 206.
  26. a et b p. 210.
  27. p. 222.
  28. p. 226.
  29. p. 241.
  30. p. 271.
  31. p. 302-303.
  32. p. 310.
  33. près de p. 315.
  34. p. 351.
  35. p. 356-357.
  36. p. 360.
  37. p. 362-363.
  38. p. 367.
  39. p. 371.
  40. p. 369.
  41. p. 387.
  42. p. 389.
  43. p. 390.
  44. p. 394.
  45. p. 401.
  46. p. 405.
  47. p. 407-408.
  48. p. 411.
  49. p. 414.
  50. p. 420.
  51. p. 422.
  52. p. 437.
  53. p. 441.
  54. p. 450.
  55. p. 453.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liés à l'intrigue du Prisonnier d'Azkaban :

Personnages : Sirius BlackRemus LupinPeter PettigrowJames PotterLily Potter

Lieux : La prison d'AzkabanPré-au-LardLa Cabane hurlante

Objets : Carte du maraudeurRetourneur de temps

Créatures : Détraqueurl'hippogriffe Buckle rat CroûtardÉpouvantardSaule cogneurLoup-garouAnimagus

Autour du roman :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :