Loch Morar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

loch Morar
Une vue du loch Morar.
Une vue du loch Morar.
Administration
Pays Drapeau de l'Écosse Écosse (Lochaber)
Géographie
Coordonnées 56° 57′ 00″ nord, 5° 40′ 20″ ouest
Origine Lac glaciaire
Superficie 26,7 km2
Longueur 19 km
Altitude 10,1 m
Profondeur
 · Maximale
86,6 m
310 m
Volume 2,3 millions de m3
Hydrographie
Bassin versant 168 km2
Alimentation rivière Moeble
Émissaire(s) rivière Morar
Durée de rétention 6.87 ans
Îles
Nombre d’îles 5

Géolocalisation sur la carte : Écosse

(Voir situation sur carte : Écosse)
loch Morar

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
loch Morar

Le loch Morar (loch Mhòrair en gaélique écossais) est un loch d'eau douce de la région de Morar (Lochaber) dans le comté des Highlands en Écosse. Il s'agit du cinquième plus grand loch d'Écosse, avec une superficie de 26,7 km2. Le loch Morar est également l'étendue d'eau douce la plus profonde des îles Britanniques, avec une profondeur maximale de 337 mètres[1].

Formation et histoire[modifier | modifier le code]

Le loch Morar est un lac glaciaire aux rives abruptes, d'une longueur de 19 km. Il contient cinq îles principales.

Alors que la seule route bordant le loch ne mesure pas plus de six kilomètres de long sur la rive nord, ses rives furent habitées jusqu'au début du XXe siècle. L'émigration lors des Highland Clearances et l'introduction de l'élevage de moutons ainsi que de pavillons de chasse en lieu et place de l'élevage traditionnel de bétail ont conduit à l'abandon des villages de la rive sud et de l'est de Bracorina. Kinlochmorar, à la tête du loch, a été peuplé jusqu'aux années 1920, et Swordland Lodge, sur la rive nord, vers les eaux les plus profondes, n'est plus qu'une résidence d'été depuis 1969.

Légendes locales[modifier | modifier le code]

Tout comme dans le cas du loch Ness, certains ont rapporté avoir vu des créatures de grande taille, non identifiées, dans les eaux du loch. Le monstre a été surnommé Morag (Marion en gaélique écossais) par les habitants de la région[2].

Pêche et industrie[modifier | modifier le code]

Le loch Morar fut autrefois célèbre pour ses saumons et ses truites mais, tout comme la plupart du réseau hydrographique du nord-ouest de l'Écosse, il est aujourd'hui pauvre en poissons. Certaines espèces locales uniques sont aujourd'hui disparues, en raison de la pollution biologique de parasites du poisson issus des larges fermes piscicoles de saumons situées en mer.

Le département de l'Énergie Atomique du ministère britannique de l'Énergie a établi en 1947 une station sur les rives du loch Morar[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gazetteer for Scotland Morar, Loch
  2. (en) Elizabeth Montgomery Campbell et David John Solomon, The search for Morag, Londres, Tom Stacey Ltd., , 192 p. (ISBN 978-0-85468-093-1, OCLC 674018)
  3. King's College London: Liddell Hart Centre for Military Archives AB16/498 1947 Department of Atomic Energy station at Morar, Invernesshire.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :