Hermione Granger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hermione Granger
Personnage de fiction apparaissant dans
Harry Potter.

Une représentation d'Hermione Granger à l'aquarelle et au fusain.(artiste : Mademoiselle Ortie)
Une représentation d'Hermione Granger
à l'aquarelle et au fusain.
(artiste : Mademoiselle Ortie)

Naissance 19 septembre 1979
Sexe Féminin
Activité Élève à Poudlard (romans)
Ministre de la magie (théâtre)
Famille Parents ː
Mr Granger
Mrs Granger

Enfants (épilogue et théâtre) ː
Rose Weasley
Hugo Weasley
Affiliation Maison Gryffondor
Armée de Dumbledore
Club de Slug
Société d'Aide à la Libération des Elfes
Entourage Meilleurs amis ː
Harry Potter
Ron Weasley

Compagnon :
Pattenrond (chat)

Époux (épilogue et théâtre) ː
Ron Weasley

Créé par J. K. Rowling
Interprété par Emma Watson (cinéma)
Noma Dumezweni (théâtre)
Films Saga Harry Potter
Première apparition Harry Potter à l'école des sorciers
Dernière apparition Harry Potter et l'Enfant maudit (théâtre)

Hermione Jean Granger est l'un des principaux personnages de la saga Harry Potter écrite par J. K. Rowling. Hermione est la meilleure amie de Harry Potter et de Ron Weasley et appartient, durant sa scolarité à Poudlard, à la maison Gryffondor.

Hermione est une enfant de Moldus, réputée pour être la figure posée et érudite du trio principal, particulièrement douée dans la plupart des disciplines. Elle est à l'origine de l'Armée de Dumbledore, qu'elle fonde avec Harry et Ron en cinquième année d'études pour contrer leur nouveau professeur de défense contre les forces du mal, Dolores Ombrage.

L'auteure J. K. Rowling évoque dans une entrevue sa propre ressemblance avec ce personnage.

Au cinéma, son rôle est interprété par Emma Watson et au théâtre, en 2016 pour la pièce Harry Potter et l'enfant maudit, par Noma Dumezweni.

Histoire[modifier | modifier le code]

Série originelle[modifier | modifier le code]

L'érudite[modifier | modifier le code]

Hermione est une « née moldue »[a 1], issue de parents sans pouvoirs magiques. La jeune fille apparaît pour la première fois dans le Poudlard Express où elle fait la rencontre de Ron Weasley et de Harry Potter lorsqu'elle tente de retrouver le crapaud de Neville Londubat[a 1]. En l'écoutant, Harry se rend rapidement compte qu'elle est très cultivée et a manifestement lu tous les livres traitant de sorcellerie qui lui étaient accessibles. À Poudlard, elle répond (ou souhaite répondre) toujours la première en classe[a 2] et tente régulièrement d'empêcher Harry et Ron d'enfreindre le règlement[a 3], ce qui lui attire leur antipathie — surtout celle de Ron. Plus tard, après avoir été sauvée d'un troll par les deux garçons[a 4], elle les aide pour leurs devoirs et leçons et se montre moins ascétique et même prête, elle aussi, à enfreindre quelques règles pour la bonne cause ː elle enflamme discrètement la cape du professeur Rogue qu'elle suspecte, à tort, d'ensorceler le balai de Harry pour le faire tomber au cours d'un match de Quidditch[a 5]. Petit à petit, une véritable amitié naît entre Harry, Ron et Hermione.

Avec Ron, elle aide Harry à franchir les obstacles pour trouver la Pierre Philosophale. Pendant la remise de la Coupe des Quatre Maisons, Dumbledore la récompense de 50 points pour avoir résolu l'énigme des potions de Rogue, qui avait été mise au point dans le but d'empêcher quiconque — et surtout Voldemort — de s'approprier la pierre, ainsi que pour sa « froide logique »[a 6].

De retour à Poudlard pour sa deuxième année, Hermione, toujours aussi studieuse, est particulièrement sensible au charme du nouveau professeur de défense contre les Forces du mal, Gilderoy Lockhart[b 1]. Cependant, les trois amis sont vite confrontés à un événement inattendu : la légendaire Chambre des Secrets aurait été rouverte. Selon la légende[b 2], la chambre cacherait un monstre destiné à épurer Poudlard de tous les « nés moldus » selon les vœux de Salazar Serpentard, fondateur de la Maison Serpentard. Au cours de l'année, plusieurs personnes sont retrouvées pétrifiées[b 3],[b 4].

Drago Malefoy, qui insulte Hermione en la désignant comme « Sang-de-Bourbe »[b 5], est suspecté par Harry et Ron d'être l'héritier de Serpentard. En premier lieu dubitative, Hermione finit par être convaincue et, pour s'en assurer, prépare du Polynectar en secret, une potion très complexe qui permet de prendre temporairement l'apparence de quelqu'un d'autre. Sous l'apparence de Vincent Crabbe et de Gregory Goyle[b 6], Harry et Ron découvrent rapidement que Malefoy n'est pas l'héritier[b 7], tandis qu'Hermione, ayant confondu un cheveu de Millicent Bulstrode avec un poil de chat, part séjourner quelque temps à l'infirmerie à cause de la fourrure qui lui couvre le visage et de sa queue de chat[b 8].

Par la suite, Hermione est à son tour retrouvée pétrifiée[b 9], un miroir à la main. Harry découvre dans son autre main un article arraché des pages d'un manuel de la bibliothèque traitant du « basilic », un monstre éventuel, accompagné du mot « tuyaux » écrit à la main par son amie[b 10]. Hermione a en effet élucidé l'énigme : le basilic étant un monstrueux serpent qui se déplace grâce à la tuyauterie de Poudlard, capable de pétrifier et même de tuer de son simple regard[b 10]. Grâce à ces informations, Harry, accompagné de Ron dans un premier temps, trouve l'entrée de la chambre des secrets et affronte le basilic et Tom Elvis Jedusor- Voldemort adolescent[b 11] sous forme d'un souvenir conservé grâce au journal intime de ce dernier[b 12]. Hermione et les autres pétrifiés sont guéris grâce au professeur Chourave et à ses mandragores[b 13]. Pour célébrer les bons rétablissements, les examens de fin d'année sont annulés, au grand désarroi d'Hermione.

Le Retourneur de temps[modifier | modifier le code]

À 13 ans, Hermione semble être plus studieuse que jamais : elle a pris toutes les options possibles, si bien que ses horaires de cours font l'objet d'une grande interrogation. En effet, elle a plusieurs cours placés à une même heure[c 1]. Harry apprend plus tard que le professeur McGonagall lui a donné secrètement un retourneur de temps lui permettant de voyager dans le passé et de suivre ainsi plusieurs cours à la même heure[c 2]. Cependant, excédée par son manque de repos dû à son emploi du temps surchargé, la studieuse Hermione finit par perdre patience et abandonne les cours de divination, très touchée par une remarque du professeur Trelawney à son sujet[c 3]. L'étude de la divination lui semble par ailleurs ridicule comparée à l'étude d'autres matières, comme l'arithmancie. Le même jour, elle donne une gifle à Drago Malefoy pour s'être moqué de Hagrid et oublie de se rendre à un cours de sortilèges.

Hermione est très impliquée dans la défense de Buck, l'hippogriffe de Hagrid, qui s'apprête à être jugé pour avoir blessé Drago Malefoy durant un cours de soins aux créatures magiques. Celui-ci avait délibérément insulté l'animal sachant pourtant qu'il fallait le traiter avec respect. Hermione fait tout son possible pour aider Hagrid à l'innocenter mais il est malgré tout condamné à mort[c 4], à la plus grande satisfaction de Malefoy. Elle découvre également, grâce à un devoir donné par le professeur Rogue, que leur nouveau professeur de défense contre les forces du mal, Remus Lupin, est un loup-garou. Cependant, par égard pour ce professeur qu'elle admire et apprécie beaucoup, elle n'en parle à personne, pas même à Harry et Ron[c 5].

Ron et Hermione sont en sérieux conflit durant l'année, notamment à cause du chat d'Hermione, Pattenrond, qui ne cesse d'ennuyer Croûtard, le rat de Ron. Croûtard va d'ailleurs disparaître un temps, ce qui rend inévitablement Pattenrond coupable aux yeux de Ron, ce dernier étant persuadé que le chat l'a dévoré[c 6]. L'autre sujet de discorde concerne l'Éclair de Feu, le balai qui a été remis anonymement à Harry. Hermione est persuadée qu'il a été envoyé et ensorcelé par Sirius Black — récemment évadé de la plus grande prison de sorciers, Azkaban — pour mettre Harry en danger[c 7]. Elle fait part de ses inquiétudes au professeur McGonagall qui partage son avis et confisque pendant plusieurs semaines le balai afin de le soumettre à un examen approfondi. Ron et Harry sont en froid avec Hermione, ce balai étant considéré comme le plus puissant de tous et un atout majeur pour le Quidditch.

Finalement, des événements mènent le trio dans la cabane hurlante où ils font la connaissance de Sirius Black qui s'avère en plus être le parrain de Harry[c 8] et un animagus[c 9] sympathique.

Conseillée par le professeur Dumbledore[c 10], Hermione utilise le retourneur de temps accompagnée de Harry pour voyager dans le passé et sauver Sirius Black- qui n'a pas été officiellement innocenté- du baiser du détraqueur et Buck de son exécution. Puis, à la fin de l'année, Hermione décide d'abandonner le cours d'étude des moldus[c 11], en plus de la divination, bien qu'elle ait obtenu, selon Ron, « 320 % de bonnes réponses » à l'examen[c 12] ; elle aura donc le même nombre de matières que les autres et ne sera plus aussi surchargée de travail.

Société d'Aide à la Libération des Elfes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Harry Potter et la Coupe de Feu.

À 14 ans, Hermione assiste à la finale de la Coupe du Monde de Quidditch avec Harry et la famille Weasley. Après le match, lorsque l'elfe de maison Winky est renvoyée par son maître Barty Croupton pour accusation d'avoir fait apparaître la marque des ténèbres[d 1], Hermione est sensibilisée au mauvais traitement des elfes de maison. De retour à Poudlard, après avoir appris qu'il y avait des centaines d'elfes de maison au sein de l'école, s'occupant des tâches ménagères sans être rémunérés[d 2], elle crée la Société d'Aide à la Libération des Elfes[d 3] (SALE), à la grande exaspération de Harry et de Ron qu'elle recrute de force[d 4].

La quatrième année marque un tournant dans les relations entre Ron et Hermione. Après avoir découvert qu'elle était la cavalière au bal de Noël du célèbre attrapeur et champion de l'école Durmstrang, Viktor Krum[d 5], Ron manifeste une vive jalousie et l'accuse de « fraterniser avec l'ennemi » et de trahir Harry[d 6]. Hermione, à la fin du bal de Noël, lui répond qu'il aurait dû l'inviter avant que quelqu'un d'autre ne le fasse. Ce à quoi Ron lui répond qu'elle se méprend totalement. Après avoir été « sauvée » par Krum lors de la seconde tâche, Hermione est la cible de la journaliste Rita Skeeter. Celle-ci publie un long article dans la Gazette du sorcier sur le soi-disant triangle amoureux Harry/Hermione/Krum[d 7]. Krum va jusqu'à interroger Harry sur la nature de ses sentiments envers Hermione[d 8]. Skeeter révèle que Krum a déclaré ses sentiments à Hermione et qu'il l'a invitée chez lui pour l'été, ce qui est vrai, au grand mécontentement de Ron.

À la fin de l'année scolaire, Hermione découvre que Rita Skeeter est une animagus non-déclarée ; c'est sous sa forme de scarabée qu'elle a pu surprendre des conversations dont elle se servait pour ses articles[d 9]. Hermione la capture et l'enferme dans un pot de verre en lui ordonnant de ne plus faire paraître d'articles mensongers, sous menace de dévoiler son état d'animagus.

Durant l'été suivant, Hermione est au 12, Square Grimmaurd, le quartier général de l'Ordre du Phénix. Toujours engagée pour la cause des elfes de maison, elle tente d'être la plus aimable possible avec l'elfe morose Kreattur qui le lui rend bien mal en la traitant régulièrement de Sang-de-Bourbe[e 1]. Elle continue par ailleurs de défendre la SALE[e 2].

Révolte contre les réformes du ministère[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Harry Potter et l'Ordre du phénix.

Alors qu'elle s'apprête à rentrer en 5e année à Poudlard, Hermione culpabilise de devoir laisser Harry seul et sans nouvelle durant tout l'été, mais Dumbledore lui fait promettre de garder le silence afin d'éviter que des informations éventuelles, transportées par hibou, puissent être interceptées[e 3]. Elle apprend en début d'année qu'elle est nommée préfète[e 4]. Durant l'année, Hermione tempère souvent Harry, qui est nerveux et très irritable aux souvenirs des évènements qui l'ont bouleversé au cours de l'année précédente. Elle l'aide également dans sa relation complexe avec Cho Chang[e 5].

Dans l'espoir de libérer des elfes de maison, Hermione fabrique des dizaines de vêtements qu'elle dispose dans la salle commune de Gryffondor, persuadée qu'en les ramassant pour ranger la zone, les elfes se retrouveraient ainsi libérés. Mais cette tentative se révèle être un échec. En effet, Harry surprend un jour l'elfe Dobby en train de les ramasser tous et précisant que la plupart des elfes évitent à présent de s'occuper de la salle commune, trouvant l'initiative d'Hermione insultante à leur égard[e 6].

Après s'être rendue compte que le nouveau professeur de défense contre les Forces du mal, envoyée par le Ministère de la Magie, n'allait leur enseigner que la théorie sur les stratégies de défense[e 7], Hermione a l'idée de créer l'Armée de Dumbledore[e 8] (A.D.), consciente que Voldemort élabore ses projets de son côté et qu'il devient urgent d'apprendre à se défendre. Après en avoir discuté avec Harry, Ron et Sirius Black, qui soutiennent entièrement son idée, elle fonde une association d'élèves souhaitant s'exercer à la défense contre les forces du mal et sous l'enseignement de Harry[e 9], ceci dans le plus grand secret. Dobby leur conseille un emplacement discret, idéal pour s'exercer aux sortilèges ː la Salle sur demande[e 10].

Hermione oblige Rita Skeeter[e 11] à publier dans les colonnes du Chicaneur une interview détaillée de Harry sur le retour de Voldemort[e 12], ouvrant les yeux de nombreux lecteurs sur la réalité niée par le Ministère de la Magie, et la Gazette du sorcier dont la publication se voit fortement contrôlée par ce dernier. Hermione est d'autant plus ravie de constater qu'Ombrage cherche à censurer le journal au sein de l'école[e 13], ce qui, bien entendu, le rend particulièrement populaire.

Hagrid présente son frère géant de 5 mètres, Graup, à Harry et Hermione, en leur demandant de s'en occuper, redoutant d'être contraint de partir[e 14]. Graup semble d'ailleurs bien aimer Hermione et l'appelle « Hermy ». Après avoir quitté Hagrid, Hermione semble être au bord de la crise de nerfs.

Quand Dolores Ombrage surprend Harry dans son bureau, alors qu'il tentait de vérifier la vision qu'il avait eue de Sirius prisonnier au Ministère, et qu'elle menace d'utiliser le sortilège Doloris sur lui pour le faire parler[e 15], Hermione improvise totalement en emmenant l'inquisitrice et Harry dans la Forêt Interdite où ils sont attaqués par des centaures, et sauvés par Graup[e 16]. Profitant de la confusion, Harry et Hermione s'enfuient et s'envolent avec d'autres membres de l'A.D. vers le Ministère, à dos de Sombrals[e 17].

Pendant la bataille du Ministère, Hermione est sérieusement blessée par Antonin Dolohov[e 18], mais elle est rapidement remise sur pieds.

Jalousie[modifier | modifier le code]

De retour au Terrier avant le début de l'année à Poudlard, Hermione reçoit ses résultats des BUSE de l'année passée : elle obtient onze BUSEs dont dix « Optimal » et un « Effort Exceptionnel » en défense contre les forces du mal[f 1]. Horace Slughorn, le nouveau professeur de potions, est émerveillé par le savoir de sa nouvelle élève[f 2]. Cependant, à la grande fureur de celle-ci, ses performances sont vite mises dans l'ombre de Harry grâce aux indications figurant sur le livre du Prince de sang-mêlé, et qui lui permettent de réussir toutes ses potions de manière magistrale[f 3]. Cela n'empêchera pas Slughorn d'inviter Hermione à toutes ses soirées privées auxquelles sont conviés « traditionnellement » tous ses élèves préférés.

Pendant les essais de quidditch de Gryffondor, elle lance un sortilège de confusion à Cormac McLaggen pour que Ron puisse prendre le poste de gardien dans l'équipe[f 4]. Harry le devine et le lui fera remarquer un peu plus tard[f 5].

Comme le craignait Harry[f 6], les relations entre Ron et Hermione semblent se détériorer lorsque Ron apprend par l'intermédiaire de Ginny que Viktor Krum a embrassé Hermione[f 7]. Ron se montre alors très affectueux envers Lavande Brown qui l'admire[f 8] et Hermione est visiblement blessée. Elle riposte en invitant Cormac McLaggen — que Ron déteste — à la soirée de Noël organisée par Slughorn[f 9].

Un empoisonnement accidentel de Ron[f 10] choque profondément Hermione, qui en oublie sa rancune et se réconcilie aussitôt avec lui[f 11]. De son côté, Ron décide de mettre un terme à sa relation avec Lavande[f 12].

Alors que Harry s'apprête à partir pour la caverne de l'horcruxe avec le professeur Dumbledore, il confie à Ron et Hermione — rejoints par d'autres membres de l'A.D. — le soin de patrouiller dans le château car il trouve suspecte la protection étroite qu'entretient le professeur Rogue vis-à-vis de Drago Malefoy[f 13]. Hermione, Ron et les autres membres de l'A.D. parviennent à alerter les membres de l'Ordre du Phénix de l'arrivée des mangemorts à Poudlard et ont la chance de rester vivants grâce à la potion Felix Felicis donnée par Harry.

Quête des horcruxes[modifier | modifier le code]

Déterminée à aider Harry dans sa quête des horcruxes, Hermione, à 17 ans, prend toutes les dispositions nécessaires pour protéger ses parents moldus des éventuels interrogatoires de Voldemort. Elle les fait déménager et va même jusqu'à modifier leur mémoire afin qu'ils ne se souviennent plus de son existence[g 1]. Elle fait partie de l'expédition pour le départ de Harry du domicile des Dursley[g 2], et boit le Polynectar grâce auquel elle prend l'apparence de Harry pour duper les mangemorts.

Alors que le trio se cache dans la forêt après l'attaque des mangemorts sur le Terrier, Ron quitte Harry et Hermione après une sévère dispute. Ce départ affecte beaucoup Hermione[g 3]. Néanmoins, ils poursuivent à deux leur quête. Lorsqu'ils rencontrent Bathilda Tourdesac sous l'apparence de laquelle est dissimulé le serpent de Voldemort[g 4]. Harry et Hermione combattent le serpent tant bien que mal et Hermione utilise un sortilège pour le repousser. Les deux amis transplanent in-extremis alors que Voldemort est sur le point de les rejoindre[g 5]. Dans leur fuite et la précipitation, Hermione casse la baguette de Harry[g 6].

Hermione accueille froidement Ron lors de son retour[g 7], mais finit par lui pardonner. Le trio est capturé par une bande de rafleurs menés par Greyback, et sont emprisonnés dans le manoir des Malefoy en attendant que les mangemorts préviennent Voldemort de leur capture. Alors que Harry et Ron sont dans les cachots, Hermione est torturée par Bellatrix Lestrange à l'étage du dessus[g 8]. Ils réussissent cependant à s'enfuir avant l'arrivée du Seigneur des ténèbres, grâce à l'intervention de Dobby[g 9] qui y laisse sa vie.

Persuadés qu'un horcruxe est caché dans le coffre fort de Lestrange, ils complotent avec le gobelin Gripsec pour pénétrer dans la banque Gringotts. Hermione prend l'apparence de Bellatrix, Ron de son homme de main, tandis que Harry et le gobelin sont cachés sous la cape d'invisibilité[g 10]. Ils parviennent à le dérober et à s'enfuir sur le dos du dragon aveugle qui garde les cinq plus anciennes chambres de Gringotts, bien que les gobelins, rejoints par des sorciers tentent de les en empêcher[g 11].

Aidés par le frère de Dumbledore, Abelforth[g 12], le trio arrive dans la Salle sur Demande où se sont retrouvés en secret tous les membres de l'AD[g 13]. Ron et Hermione s'éclipsent dans la chambre des secrets, et y ramassent quelques crochets du basilic avec lesquelles Hermione parvient, grâce à leur venin, à détruire la coupe horcruxe[g 14]. La bataille de Poudlard contre Voldemort et ses partisans a déjà commencé quand ils retrouvent Harry qui, de son côté, a trouvé l'avant-dernier horcruxe à détruire, un diadème. Il ne reste donc plus que le serpent Nagini. Ron songe à sauver les elfes de maison restés dans les cuisines. Hermione, radieuse de sa décision spontanée, lui saute au cou et l'embrasse. Dans la bataille finale, Hermione sauve Lavande Brown de Fenrir Greyback[g 15] et se bat entre autres contre Bellatrix avec l'aide de Ginny Weasley et de Luna Lovegood[g 16].

Après la bataille de Poudlard (épilogue)[modifier | modifier le code]

19 ans plus tard, Hermione et Ron se sont mariés et ont deux enfants, Rose, l'aînée qui entre en première année à Poudlard en même temps qu'Albus Potter (le fils de Harry et de Ginny Weasley) et Hugo, son jeune frère.

Pièce de théâtre[modifier | modifier le code]

Au commencement de Harry Potter et l'Enfant maudit, Hermione est ministre de la magie. Elle est mariée à Ron Weasley.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Hermione est de taille moyenne, et décrite comme ayant une masse de cheveux bruns ébouriffés et de grandes dents[a 1]. Ses yeux sont de couleur marron[1]. Elle fait réduire la taille de ses dents un peu plus que nécessaire par Madame Pomfresh[d 10] après avoir reçu un sortilège de Drago Malefoy qui consistait à les lui faire grandir.

Dès sa première rencontre avec Harry, elle lui apparaît autoritaire et très sûre d'elle[a 1]. Elle a tendance à vouloir démontrer l'étendue de ses connaissances, ce qui lui attire parfois les moqueries de certains. Le professeur Rogue, qui la nomme « mademoiselle je-sais-tout »[c 13], est forcé de constater à plusieurs reprises qu'elle lit et retient l'intégralité des livres du programme[f 14] avant même le début des cours. Hermione cite d'ailleurs régulièrement des passages de l'Histoire de Poudlard. Son discernement et son savoir permettent par ailleurs au trio de surmonter de nombreux obstacles.

« [Harry Potter] s'est tiré de situations difficiles grâce à de purs coups de chance et à l'aide d'amis plus doués que lui[f 15]. »

— Severus Rogue (Harry Potter et le Prince de sang-mêlé)

Selon Remus Lupin, Hermione est singulièrement intelligente[c 14]. Elle est aussi d'un tempérament posé et réfléchi. Albus Dumbledore avoue lui-même avoir compté sur Hermione, qui possédait le recul et le calme nécessaires, pour tempérer le comportement parfois emporté de Harry lors de la recherche des horcruxes[g 17]. La jeune fille a la faculté de comprendre les émotions des autres. Elle aide par ailleurs Harry à éclaircir les mystérieuses humeurs de Cho Chang en cinquième année, tout comme elle joue le rôle de confidente et de conseillère auprès de Ginny Weasley[f 16].

Hermione prouve sa sensibilité et son grand cœur notamment par son attachement aux elfes de maison et par sa volonté de défendre leurs droits. Une idée que seul Sirius Black semble encourager[d 11], ajoutant que selon lui, un homme traitant un être vulnérable différemment que son égal ne peut être considéré comme digne de confiance. Hermione fonde la S.A.L.E. (Société d'Aide à la Libération des Elfes) au cours de sa quatrième année.

Son Patronus prend la forme d'une loutre (animal préféré de J. K. Rowling[2]) mais elle a des difficultés à le former. Elle est très douée en Métamorphose et en Sortilèges. Selon Justin Finch-Fletchley, élève de Poufsouffle et ami du trio, Hermione est tout simplement « la meilleure dans toutes les matières[b 14] ».

Création et évolution[modifier | modifier le code]

Dans une entrevue avec Lindsey Fraser, J. K. Rowling confie avoir découvert le prénom « Hermione » grâce à la pièce de théâtre Le Conte d'hiver de Shakespeare, plusieurs années avant d'écrire Harry Potter[h 1].

Elle évoque également dans cette entrevue sa propre ressemblance avec son personnage ː « Enfant, j'étais très angoissée. Je m'inquiétais de tout. Mais je masquais cette angoisse. À l'âge de onze ou douze ans, je ressemblais peut-être un peu à Hermione. J'avais le sentiment que je devais m'imposer, il fallait toujours que je sois la première à lever le doigt, il fallait toujours que j'aie raison.[h 2] ».

Lors d'une interview, J. K. Rowling a précisé le futur de quelques personnages[3]. Hermione va retourner vers ses parents et inverser le sort de l'oubli : ils se souviendront donc de leur fille unique. Puis, elle intègre le Département d'Application des Lois Magiques où elle deviendra très haut-placée. Elle va faire changer la loi magique concernant les privilèges des sang-purs et le statut des elfes de maison.

Analyse[modifier | modifier le code]

Selon l'auteur, Hermione souffre d'un sentiment d'insécurité qu'elle compense en essayant d'être la « meilleure » possible. Elle peut paraître très désagréable et suffisante en cours. Elle suscite d'ailleurs souvent l'exaspération de ses condisciples et semble au bord de la crise de nerfs durant chaque session d'examens. Elle supporte mal d'avoir tort ou d'être placée dans l'ombre d'un élève plus brillant qu'elle[f 17]. Ce trait de caractère rend par ailleurs le personnage assez drôle, puisque Hermione possède également un sens de la répartie assez vif, dont Ron fait souvent les frais. Harry et Ron, qui au départ trouvaient les réactions d'Hermione plutôt exaspérantes, finissent par en être attendris[g 18].

« J'aime à penser qu'Hermione est bien un modèle pour les filles. […] On pouvait devenir une héroïne sans être une beauté fatale, mais il n'y avait pas beaucoup d'autres exemples… Quand j'ai créé Hermione, j'ai pensé que j'avais créé une véritable héroïne, alors qu'elle n'avait rien de sexy. C'est une vraie fille. Elle ne va jamais compromettre son statut intellectuel. Elle ne va jamais agir comme une gourde, se faire passer pour moins brillante qu'elle n'est pour mieux se faire accepter, pas même auprès de Ron. […] Elle ne joue pas le jeu[4]. »

— J. K. Rowling

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma
Emma Watson interprète Hermione Granger.

L'actrice anglaise Emma Watson, alors âgée de neuf ans en 1999, est choisie pour interpréter le rôle d'Hermione Granger dans le film Harry Potter à l'école des sorciers. Un agent de casting la contacte après avoir été conseillé par un professeur de théâtre de son école. Elle est sélectionnée parmi 35 000 candidates, impressionnant les producteurs par son assurance[5],[6] : « Il y avait quelque chose dans ses yeux » se souvient David Heyman. « Un mélange d'intelligence et d'impétuosité qui dissimulaient une vulnérabilité[i 1] ». Emma Watson a été la première du trio a être choisie[i 1].

L'actrice renouvelle son contrat pour les sept autres films de la série et l'auteur J. K. Rowling avouera plus tard, dans un documentaire du DVD de Harry Potter et les Reliques de la Mort, qu'elle était soulagée dès le départ du choix d'Emma pour incarner son personnage : « Hermione me tenait à coeur. Je me disais : "Est-ce qu'ils vont choisir une fille avec des lunettes, pour bien montrer qu'elle est intelligente ?" Combien de fois a-t-on vu cela ? Puis j'ai parlé à Emma au téléphone. Elle devait avoir 10 ans. J'ai su qu'elle saurait parfaitement jouer une fille brillante, parce que c'est ce qu'elle est[7] ».

Le personnage d'Hermione, dans les films, apparaît fidèle à la description des romans, excepté pour les grandes dents que le personnage était sensé avoir jusqu'au quatrième volet (où Hermione décide de les faire raccourcir par l'infirmière). Chris Columbus, réalisateur des deux premiers films, avait effectué quelques essais avec de fausses dents, mais n'était pas satisfait du résultat et a préféré changer d'avis. Dans la scène du Poudlard Express, à la fin du premier film, les fausses dents portées en test par Emma sont visibles à l'écran[8].

Au théâtre

Le choix de Dumezweni, comédienne d'origine sud-africaine, pour interpréter le rôle d'Hermione au théâtre a conduit à des critiques sur les réseaux sociaux en raison de sa couleur de peau. Des critiques qui selon J. K. Rowling ont été encouragées « par une poignée de racistes[9] » et qui n'ont pas lieu d'être. L'auteure a ajouté que les livres n'avaient jamais explicitement fait mention de la race ou de la couleur de peau d'Hermione, et qu'elle avait déjà été dépeinte comme noire dans certains fan arts[9]. « C'est la façon dont le monde est, et Noma a été choisie parce qu'elle était la meilleure comédienne pour ce travail » ajoute t-elle.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques

J. K. Rowling, Harry Potter à l'école des sorciers, Gallimard, (ISBN 2070518426)

  1. a, b, c et d chap.6 (p. 108 de l'édition poche)
  2. chap.8 (p. 139 de l'édition poche)
  3. chap.9 (p. 157 de l'édition poche)
  4. chap.10 (p. 176 de l'édition poche)
  5. chap.11 (p. 190 de l'édition poche)
  6. chap.17 (p. 298 de l'édition poche)

J. K. Rowling, Harry Potter et la Chambre des secrets, Gallimard, (ISBN 2070524558)

  1. chap.6 (p. 110 de l'édition poche)
  2. chap.9 (p. 163 de l'édition poche)
  3. chap.10 (p. 194 de l'édition poche)
  4. chap.12 (p. 224 de l'édition poche)
  5. chap.7 (p. 122 de l'édition poche)
  6. chap.12 (p. 232 de l'édition poche)
  7. chap.12 (p. 238 de l'édition poche)
  8. chap.12 (p. 241 de l'édition poche)
  9. chap.14 (p. 272 de l'édition poche)
  10. a et b chap.16 (p. 305 de l'édition poche)
  11. chap.17 (p. 329 de l'édition poche)
  12. chap.17 (p. 323 de l'édition poche)
  13. chap.18 (p. 346 de l'édition poche)
  14. chap.6 (p. 103 de l'édition poche)

J. K. Rowling, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, Gallimard, (ISBN 2070528189)

  1. chap.6 (p. 111 de l'édition poche)
  2. chap.21 (p. 422 de l'édition poche)
  3. chap.15 (p. 320 de l'édition poche)
  4. chap.16 (p. 347 de l'édition poche)
  5. chap.17 (p. 367 de l'édition poche)
  6. chap.12 (p. 271 de l'édition poche)
  7. chap.11 (p. 251 de l'édition poche)
  8. chap.10 (p. 222 de l'édition poche)
  9. chap.17 (p. 360 de l'édition poche)
  10. chap.21 (p. 419 de l'édition poche)
  11. chap.22 (p. 457 de l'édition poche)
  12. chap.22 (p. 456 de l'édition poche)
  13. chap.9 (p. 188 de l'édition poche)
  14. chap.17 (p. 368 de l'édition poche)

J. K. Rowling, Harry Potter et la Coupe de feu, Gallimard, (ISBN 207054351X)

  1. chap.9 (p. 150 de l'édition poche)
  2. chap.21 (p. 401 de l'édition poche)
  3. chap.14 (p. 239 de l'édition poche)
  4. chap.14 (p. 240 de l'édition poche)
  5. chap.23 (p. 437 de l'édition poche)
  6. chap.23 (p. 446 de l'édition poche)
  7. chap.27 (p. 540 de l'édition poche)
  8. chap.28 (p. 581 de l'édition poche)
  9. chap.37 (p. 757 de l'édition poche)
  10. chap. 23 (p. 428 de l'édition poche)
  11. chap.27 (p. 553 de l'édition poche)

J. K. Rowling, Harry Potter et l'Ordre du phénix, Gallimard, (ISBN 2070556859)

  1. chap.6 (p. 127 de l'édition brochée)
  2. chap.4 (p. 91 de l'édition brochée)
  3. chap.4 (p. 77 de l'édition brochée)
  4. chap.9 (p. 193 de l'édition brochée)
  5. chap.21 (p. 517 de l'édition brochée)
  6. chap.18 (p. 436 de l'édition brochée)
  7. chap.12 (p. 276 de l'édition brochée)
  8. chap.17 (p. 421 de l'édition brochée)
  9. chap.16 (p. 390 de l'édition brochée)
  10. chap.18 (p. 437 de l'édition brochée)
  11. chap.25 (p. 638 de l'édition brochée)
  12. chap.26 (p. 650 de l'édition brochée)
  13. chap.26 (p. 653 de l'édition brochée)
  14. chap.30 (p. 777 de l'édition brochée)
  15. chap.32 (p. 837 de l'édition brochée)
  16. chap.33 (p. 848 de l'édition brochée)
  17. chap.34 (p. 857 de l'édition brochée)
  18. chap.35 (p. 888 de l'édition brochée)

J. K. Rowling, Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, Gallimard, (ISBN 2070572676)

  1. chap.5 (p. 119 de l'édition brochée)
  2. chap.9 (p. 206 de l'édition brochée)
  3. chap.9 (p. 214 de l'édition brochée)
  4. chap.11 (p. 253 de l'édition brochée)
  5. chap.14 (p. 326 de l'édition brochée)
  6. chap.14 (p. 314 de l'édition brochée)
  7. chap.14 (p. 320 de l'édition brochée)
  8. chap.14 (p. 334 de l'édition brochée)
  9. chap.15 (p. 348 de l'édition brochée)
  10. chap.18 (p. 440 de l'édition brochée)
  11. chap.20 (p. 467 de l'édition brochée)
  12. chap.19 (p. 454 de l'édition brochée)
  13. chap.25 (p. 607 de l'édition brochée)
  14. chap.9 (p. 199 de l'édition brochée)
  15. chap.2 (p. 41 édition brochée)
  16. chap.30 (p. 709 édition brochée)
  17. chap.9 (p. 213 de l'édition brochée)

J. K. Rowling, Harry Potter et les Reliques de la Mort, Gallimard, (ISBN 9782070615377)

  1. chap.6 (p. 109 de l'édition brochée)
  2. chap.4 (p. 63 de l'édition brochée)
  3. chap.16 (p. 337 de l'édition brochée)
  4. chap.17 (p. 366 de l'édition brochée)
  5. chap.17 (p. 368 de l'édition brochée)
  6. chap.17 (p. 376 de l'édition brochée)
  7. chap.19 (p. 408 de l'édition brochée)
  8. chap.23 (p. 495 de l'édition brochée)
  9. chap.23 (p. 506 de l'édition brochée)
  10. chap.26 (p. 560 de l'édition brochée)
  11. chap.26 (p. 578 de l'édition brochée)
  12. chap.28 (p. 601 de l'édition brochée)
  13. chap.29 (p. 616 de l'édition brochée)
  14. chap.31 (p. 665 de l'édition brochée)
  15. chap.32 (p. 690 de l'édition brochée)
  16. chap.36 (p. 785 de l'édition brochée)
  17. chap.35 (p. 769 édition brochée)
  18. chap.21 (p. 445 de l'édition brochée)

Lindsey Fraser, Rencontre avec J. K. Rowling, l'auteur de Harry Potter, France, Gallimard, , 63 p. (ISBN 2-07-054580-6)

  1. p. 20
  2. p. 14

Bob McCabe, Harry Potter, des romans à l'écran, France, Huginn & Muninn, (ISBN 978-2364800670)

  1. a et b p. 39
Autres références
  1. (en) « The Leaky Cauldron and Mugglenet interview Joanne Kathleen Rowling: Part Three (2005) », sur accio-quote.org (consulté le 9 février 2017)
  2. « Vingt-cinq trucs que vous ne savez peut-être pas sur Harry Potter », sur madmoizelle.com. Consulté le 19 décembre 2016.
  3. Chat avec J.K. Rowling
  4. (en) « The Women Of Harry Potter - J.K. Rowling interview (passage sur Hermione Granger à 8:40) », sur YouTube (consulté le 21 février 2017)
  5. (en) « Emma Watson Biography », sur biography.com (consulté le 24 janvier 2017).
  6. « Femmes influentes du cinéma : Emma Watson », sur portraits-au-feminin.fr,‎ (consulté le 10 août 2016).
  7. (en) « The Women Of Harry Potter (passage à 3:52) », sur YouTube (consulté le 24 janvier 2017).
  8. (en) « Emma Watson Wore Fake Teeth In One Scene of "Harry Potter" and We Totally Missed It », sur Seventeen (consulté le 24 janvier 2017).
  9. a et b (en) « JK Rowling tells of anger at attacks on casting of black Hermione », sur The Guardian (consulté le 27 février 2017).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]