Guy Parmelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parmelin.
Guy Parmelin
Portrait de Guy Parmelin (2011)
Portrait de Guy Parmelin (2011)
Fonctions
116e Conseiller fédéral
En fonction depuis le
Élection
Prédécesseur Eveline Widmer-Schlumpf
Chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
En fonction depuis le
Prédécesseur Ueli Maurer
Conseiller national
[1]
Législature 47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
50e (2015)
Président de l'UDC du Canton de Vaud
[1]
Député au Grand Conseil vaudois
[1]
Législature législature 1994-1998
législature 1998-2002
législature 2002-2007
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Bursins (Suisse)
Nationalité Suisse
Parti politique Union démocratique du centre (UDC)
Profession Agriculteur, viticulteur
Résidence Bursins
Liste des conseillers fédéraux de Suisse

Guy Parmelin, né le à Bursins[1], est un homme politique suisse, membre de l'Union démocratique du centre (UDC). Il est conseiller fédéral depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Guy Parmelin obtient un baccalauréat à Lausanne en 1977. Il fait ensuite un apprentissage d'agriculteur en passant une année en Suisse alémanique dans une ferme d'Altavilla près de Morat et est diplômé de l'école de Marcelin à Morges en 1979. Associé à son père puis à son frère, il exploite un domaine agricole et viticole dans le village de Bursins dont il est originaire. Il obtient une maîtrise agricole avec viticulture en 1985[2],[3],[4].

Il entre en politique en 1993 en devenant membre du conseil général de Bursins[2]. Il est ensuite député au Grand Conseil du canton de Vaud de 1994 à 2003, puis président de 2000 à 2004 de l'UDC du canton de Vaud.

Il est élu au Conseil national comme représentant du canton de Vaud en décembre 2003[5] et réélu en octobre 2007[6], en 2011 et en 2015[7]. Il est notamment membre de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national, qu'il préside de 2013 à 2015[8].

En 2015, Guy Parmelin est choisi par son parti comme candidat à la succession d'Eveline Widmer-Schlumpf au Conseil fédéral en compagnie du Zougois Thomas Aeschi et du Tessinois Norman Gobbi[7]. Il est élu le 9 décembre 2015 au 3e tour avec 138 voix sur 243 pour une majorité absolue à 119 voix[9], et prend ses fonctions le comme chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Biographie de Guy Parmelin sur le site Web de l'Assemblée fédérale suisse. (réf. 27.01.2010)
  2. a et b boi avec ats, « Guy Parmelin, le terrien de Bursins propulsé au Conseil fédéral », RTS Info,‎ (lire en ligne)
  3. Chiara Meichtry-Gonet, « Guy Parmelin, la force tranquille », L'Illustré,‎ (lire en ligne)
  4. (de) « "Guy war wie ein Sohn für uns" », sur schweizerbauer.ch,‎ (consulté le 14 décembre 2015)
  5. « Élection du Conseil National du 19 octobre 2003 : Canton de Vaud » [html], sur vd.ch,‎ (consulté le 9 décembre 2015)
  6. « Élection du Conseil National du 21 octobre 2007 : arrêté proclamant les résultats » [PDF], sur vd.ch,‎ (consulté le 9 décembre 2015), p. 6
  7. a et b « Élection du Conseil National du 18 octobre 2015 : Canton de Vaud, Répartition des sièges » [html], sur vd.ch,‎ (consulté le 9 décembre 2015)
  8. Biographie de Guy Parmelin sur le site Web de l'Assemblée fédérale suisse.
  9. « Renouvellement intégral du Conseil fédéral du 9 décembre 2015 » [html], sur parlament.ch,‎ (consulté le 9 décembre 2015)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :