Chancelier de la Confédération

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chancelier de la Confédération
(de) Bundeskanzler
(it) Cancelliere della Confederazione
(rm) Chancelier da la Confederaziun
Image illustrative de l’article Chancelier de la Confédération
Logo de la Confédération suisse.

Image illustrative de l’article Chancelier de la Confédération
Titulaire actuel
Walter Thurnherr
depuis le
(6 ans et 24 jours)

Création 1803
Titre Chancelier de la Confédération
Chancelière de la Confédération
Mandant Assemblée fédérale
Durée du mandat 4 ans, renouvelable
Premier titulaire Jean-Marc Mousson
Site internet chf.admin.ch

Le chancelier de la Confédération (en allemand Bundeskanzler, en italien Cancelliere della Confederazione et en romanche chancelier da la Confederaziun) est le chef de la Chancellerie fédérale suisse et, à ce titre, le chef de l'administration du Conseil fédéral suisse. Walter Thurnherr exerce la fonction depuis le .

Fonctions[modifier | modifier le code]

Le chancelier de la Confédération assiste le président de la Confédération et le collège gouvernemental dans l'accomplissement de leurs tâches[1]. Bien qu'il soit souvent surnommé le « huitième conseiller fédéral »[2], il ne fait pas partie dudit collège. Il dirige également la Chancellerie fédérale[3], chargée de coordonner l'administration fédérale avec l'assistance de deux vice-chanceliers. Contrairement à ses homonymes allemand et autrichien, il n'est pas chef du gouvernement.

Selon certains observateurs de la politique fédérale, l'importance du rôle du chancelier de la Confédération diminue constamment depuis sa création en , mais particulièrement depuis les années 2000, en particulier à cause de « la polarisation, la personnalisation et la médiatisation de la politique suisse »[4].

Élection[modifier | modifier le code]

Il est élu par l'Assemblée fédérale[5].

Liste des chanceliers[modifier | modifier le code]

Chancelier d'État (1803-1814)[modifier | modifier le code]

La fondation de la Chancellerie remonte à 1803[6], lors de l'acte de médiation donné par Napoléon Bonaparte à la Suisse durant le protectorat français (1803-1814).

Photo
Mandat
Chancelier
Parti
Canton
Jean-Marc Mousson (1776–1861) by Carl Friedrich Irminger (1813–1863) ZBZ.jpg 1803-1814 Jean-Marc Mousson Vaud

Chancelier fédéral (1814-1848)[modifier | modifier le code]

Après la chute de Napoléon et la restauration de la Confédération, le chancelier est le chef du gouvernement confédéral. Jusqu’en 1848, le chancelier et le greffier étaient à peu près les seules personnes au service permanent de la Confédération[7]. Se sont succédé à ce poste :

Photo
Mandat
Chancelier
Parti
Canton
Jean-Marc Mousson (1776–1861) by Carl Friedrich Irminger (1813–1863) ZBZ.jpg 1814-1830 Jean-Marc Mousson Vaud
Amrhyn.jpg 1831-1847 Josef Franz Karl Amrhyn Lucerne

Chancelier de la Confédération (depuis 1848)[modifier | modifier le code]

Après la guerre du Sonderbund et la chute de la Confédération des XXII cantons, l'État fédéral est établi ainsi que la fonction de chancelier de la Confédération. Se sont succédé à ce poste depuis la Constitution fédérale de 1848[8] :

no  Photo Mandat Chancelier Parti Canton Remarque
1 Schiess.jpg 1848-1881 Johann Ulrich Schiess AR
2 Ringier.jpg 1882-1909 Karl Albrecht Gottlieb Ringier PRD AG
3 Schatzmann.jpg 1910-1918 Hans Schatzmann PRD AG
4 Adolf von Steiger.jpg 1919-1925 Alfred Armand Adolf von Steiger PRD BE
5 Robert Käslin.jpg 1925-1934 Robert Käslin PRD NW / AG
6 George Bovet.jpg 1934-1943 George Bovet PRD NE
7 Oskar Leimgruber.jpg 1944-1951 Oskar Leimgruber PCCS FR
8 Charles Oser.jpg 1952-1967 Charles Oser PRD BS
9 Karl Huber.jpg 1968-1981 Karl Huber PDC SG
10 Walter Buser 1986 (cropped).jpg 1981-1991 Walter Buser PS SO
11 François Couchepin.jpg 1991-1999 François Couchepin PRD VS
12 Annemarie Huber-Hotz.jpg 2000-2007 Annemarie Huber-Hotz PRD ZG première femme chancelière
13 Corina Casanova, 2010.jpg 2008-2015 Corina Casanova PDC GR
14 Walter Thurnherr (2022).jpg depuis 2016 Walter Thurnherr PDC AG

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Art. 30 et 32 LOGA.
  2. Yves Petignat, « Le 8e conseiller fédéral », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne).
  3. Art. 31 LOGA.
  4. Erik Reumann, « Le chancelier de la Confédération, du huitième conseiller fédéral au factotum », La Liberté,‎ , p. 9 (ISSN 2131-2990, lire en ligne).
  5. Art. 168 Cst.
  6. « Parcours à travers l'histoire de la Chancellerie fédérale », Chancellerie fédérale
  7. Histoire de la chancellerie fédérale.
  8. Hans-Urs Wili (trad. Florence Piguet), « Chancelier de la Confédération » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bases légales[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]